Diego Contento

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Lille (1-0).

Le joueur AG du match :

Frédéric GUILBERT (7/10) : Qui aurait pu croire au moment de sa sortie du terrain en larmes face à Caen, que Frédéric Guilbert serait à un tel niveau et aurait une telle importance dans l’équipe à peine 2 mois plus tard ? Encore une fois, notre néo pro a été irréprochable en défense centrale ! Intelligence, sens du placement, du tacle, anticipations, duels gagnés, notre numéro 26 a encore affiché un impressionnant niveau ce soir, récupérant 20 ballons, plus que n’importe quel autre girondin. Auteur de plusieurs interventions déterminantes (11′ 49′ 55′ 68′), il a écoeuré les attaquants lillois et s’est même permis le luxe de bouger Civelli (88′), monté aux avants postes. Une frappe non cadrée (34′) également à mettre à l’actif de celui qui est élu homme du match par la Rédaction !

L’équipe :

Cédric CARRASSO (6/10) : Troisième « clean sheet » consécutif pour Cédric Carrasso, qui n’a donc pas encaissé le moindre but depuis qu’il a repris le brassard. Contre Lille, notre gardien n’a pas eu de grosses parades à sortir, mais a été vigilant et appliqué sur toutes les tentatives nordistes. Tallo (5′ 21′ 63′) Mavuba (9′ 68′) Amadou (61′) ou Lopes (82′) ont cadré, mais n’ont pas réussi à le tromper. Bien protégé par sa défense, le portier girondin a, au final, passé une soirée relativement tranquille. 

André POKO (5/10) : Toujours installé sur le côté droit de la défense, André Poko confirme qu’il est en progrès, même s’il n’a pas été aussi bon que contre Lorient. Le Gabonais a plutôt bien défendu tantôt face à Bauthéac, tantôt face à Boufal, gagnant la majorité de ses duels et au total 19 ballons. Cependant, il a commis plusieurs fautes évitables, dont l’une lui a valu un jaune (48′) et offert un coup franc dangereux au LOSC. Offensivement moins en vue que mardi, il a malgré tout été actif,  et a encore eu du mal à être précis dans ses centres (21′ 22′ 73′ 78′), mis à part un par mi-temps (9′ 49′). Il s’est aussi parfois compliqué la vie, tentant notamment un grand pont inutile (65′).

Cédric YAMBÉRÉ (5/10) : Moins transcendant que son compère de la charnière centrale, Cédric Yambéré a lui aussi livré une copie solide sur la pelouse du Matmut Atlantique. Il a parfois laissé un peu trop d’espaces aux attaquants lillois (5′ 45′ 82′), mais a dans l’ensemble été appliqué, même s’il a gagné 2 fois moins de ballons que Guilbert (10). Une faute technique qu’il a lui même réparée (62′), plusieurs interventions bienvenues, notamment devant Bauthéac dans la surface (55′), et une présence intéressante dans les airs à mettre à son actif.

Diego CONTENTO (7/10) : Comme Frédéric Guilbert, Diego Contento a réalisé une prestation pleine, ne laissant que des miettes à ses vis à vis. Hormis sur une feinte de corps de Bauthéac (55′), notre latéral gauche a tout simplement été infranchissable ! En plus des 15 ballons qu’il a gagné, il a été royal dans ses interventions, toujours juste et on ne peut plus solide au duel, se battant comme un beau diable, laissant souvent traîner une jambe à bon escient (45′). Boufal n’a pas arrêté de tomber sur notre numéro 3, et ses partenaires n’ont pas connu plus de réussite que lui. Offensivement, il est monté à plusieurs reprises, réalisant notamment un bon centre pour la volée de Khazri (21′) ou une frappe dangereuse pour Enyeama (24′). Un vrai retour en puissance qui fait plaisir depuis plusieurs semaines maintenant !

Clément CHANTÔME (5/10) : Après son intermède en défense centrale à Montpellier, Clément Chantôme était ce soir titulaire en pointe basse du milieu du terrain. Un peu en manque de rythme, l’ancien Parisien n’a pas été parfait, mais s’est bien accroché. Très actif à la récupération (15 ballons gagnés), il n’a pas toujours fait les choix justes (11 ballons perdus), malgré une bonne présence dans l’entre-jeu. Comme trop souvent, il a été averti (58′). S’il est à l’origine de la frappe de Contento (24′), et au tout départ du but de Diabaté (51′), Clément Chantôme aurait pu prendre un peu plus de risques par moment. Valentin Vada (77′) est venu prendre sa place pour la fin de rencontre, avec sa justesse habituelle (91% de passes réussies).

Jaroslav PLASIL (6/10) : Jaroslav Plasil est clairement l’homme en forme du milieu de terrain bordelais. Buteur mardi en Coupe de la Ligue, le Tchèque aurait également pu l’être face à Lille, mais est tombé sur un bon Enyeama (7′). Très précis (92% de passes réussies), il a été à l’origine de plusieurs attaques bordelaise (10′ 49′) et a brillé par son intelligence et sa faculté à bien aérer le jeu. Techniquement irréprochable (seulement 5 ballons perdus !), notre numéro 18 est également à créditer d’un bon match défensivement, puisqu’il a récupéré 14 ballons. Un peu trop discret offensivement, mais un Plasil précieux et précis comme on l’aime.

Nicolas MAURICE-BELAY (4/10) : Sans être calamiteux, Nicolas Maurice-Belay a été l’élément le moins influent du milieu de terrain bordelais. NMB est le seul des trois à avoir perdu plus de ballons qu’il n’en a récupéré (13-10). Hésitant (7′), il a eu du mal à faire parler ses qualités habituelles, de technique et de vitesse, même s’il est à l’origine du contre de Khazri (28′). Discret, voire effacé en seconde période, il s’est contenté du minimum, revenant souvent vers l’arrière, il n’était peut-être pas à 100%, lui qui était incertain avant cette rencontre. Abdou Traoré (88′) a pris sa place pour les dernières minutes.

Diego ROLAN (4/10) : Roi des occasions gâchées mardi dernier, Diego Rolan n’a pas réellement eu l’occasion de se rattraper ce soir. Un tir contré (44′) et une tête qu’il ne peut pas bien reprendre (49′), l’Uruguayen a été relativement discret et ne s’est pas offert d’opportunité pour tromper Enyeama. Une rencontre globalement décevante donc même s’il aurait pu être décisif, avec un superbe ballon donné à Khazri (38′). Défensivement il est venu prêter mains fortes à ses coéquipiers, mais a perdu un ballon chaud, heureusement sauvé par Guilbert (68′). Touché à la cheville, il a cédé sa place à Adam Ounas (85′). Même s’il n’a joué que quelques minutes notre numéro 22 a fait du bien par sa technique et sa conservation du ballon.

Cheick DIABATÉ (6/10) : Cheick Diabaté is back ! Horrible en première partie de saison, l’attaquant est de retour en 2016. Buteur d’une tête parfaitement logée dans la lucarne d’Enyeama (51′), le Malien en est donc à 4 réalisations en 3 matchs depuis le début de l’année. Ce but est venu concrétiser sa seule occasion d’un match pas forcément brillant mais courageux ! Intéressant dans son jeu en pivot, il a eu plus de mal balle au pied, a souvent manqué de vivacité ou de technique et n’a pas toujours fait les appels adéquats. Sa présence a en revanche été très précieuse défensivement sur les corners ou coups francs du LOSC (45′ 56′)

Wahbi KHAZRI (5/10) : Face à Lille, Wahbi Khazri a livré une copie contrastée. D’un point de vue positif, on notera sa 7ème passe décisive sur un centre parfait pour Diabaté (51′) et un coup franc splendide qui est venu heurter la barre de Vincent Enyeama (88′). Malheureusement, il y a également pas mal de choses à reprocher à notre feu follet sur cette rencontre. En première période, il a notamment gâché de grosses opportunités. Si sa volée n’était pas simple (21′), il a très mal négocié une opportunité en or en voulant servir Diabaté (27′) et a tergiversé devant le gardien lillois alors qu’il était idéalement placé (38′). En seconde période, le Tunisien a été un peu moins en vue  mais s’est très bien battu obtenant plusieurs coups francs (4 fautes subies), mais là encore il a perdu des ballons de break, manquant ses transmissions pour Vada (86′) ou Ounas (90′). A noter également pas mal de corners mal tirés.

Vainqueur de Lille (1-0), Bordeaux confirme donc sa montée en puissance ! Avec ce 4ème succès en autant de rencontres, 2016 est très bien parti pour le club au scapulaire. Nouvel homme fort de la défense, Frédéric Guilbert a une nouvelle fois été très en vue. Du gardien à notre attaquant revenant Cheick Diabaté, le FCGB a globalement été supérieur dans tous les comportements du jeu. Un succès important et de bonne augure avant le derby de l’Atlantique de samedi prochain (20h). Avant cela rendez-vous à Angers mardi (18h15) pour la Coupe de France. Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire