Paulo Sousa (entraîneur du Maccabi Tel Aviv) :
Je suis heureux et fier de mes joueurs et de la manière dont un proposer un football positif avec de l’ambition dans le jeu. Nous avons eu confiance malgré le but concédé en début de seconde période. Chaque fois que le groupe doit changer techniquement, je suis très fier de mon équipe et de leur compréhension tactique.

Francis Gillot (entraîneur du FC Girondins de Bordeaux) :
Nous avons plutôt fait une bonne entame. Nous avons eu la chance de marquer en deuxième mi-temps. Nous prenons deux buts logiques. Nous manquons de maturité et d’expérience sur le coup. Après, nous essayons de revenir mais il est trop tard. Nous avons aussi un manque de solidité défensive. Ils ont eu plus d’occasion que nous en première mi-temps. Ils étaient plus matures que nous. Ils méritent leur victoire. Nous allons essayer de gagner le troisième match. La priorité est dans deux jours. Il vaut mieux gagner. Beaucoup de joueur n’ont pas joué ce soir ; Nous avons perdu deux joueurs ce soir. Les autres ont beaucoup donné. Nous allons bien récupérer et tout faire pour gagner dimanche. Nicolas Maurice-Belay a une élongation et Landry Nguemo a un problème cardiaque. Nous verrons avec les examens. Nous nous sommes battus avec nos moyens. Je n’ai pas vu de joueurs qui ne faisaient pas les efforts. Nous sommes tombés sur plus fort que nous. Je n’ai pas trouvé de joueurs qui n’avaient pas envie. J’ai sorti Hadi Sacko car nous étions en difficulté au milieu de terrain. Il n’avait pas démérité. Ce n’était pas une sanction.

Kevin Olimpa (joueur du FC Girondins de Bordeaux) :
Dans l’ensemble, en première mi-temps, nous étions corrects. Nous avons continué sur cette lancée jusqu’à notre but. Puis nous avons laissé le jeu à l’adversaire. Le rendement était pauvre. A force de concéder des occasions, nous avons pris deux buts largement évitables. C’est le plus gros problème. J’ai fait en partie mon bouleau puisque j’ai pris deux buts. Cela m’agace. Nous devons insister sur notre rendement et notre jeu collectif. Je pense que cela se passe plus dans les têtes qu’ailleurs.

Jussiê (joueur du FC Girondins de Bordeaux) :
C’est toujours la même chose. Quand nous marquons, nous ne gardons pas le résultat. Nous laissons des espaces et nous reculons. Le groupe doit se révolter. Nous parlons souvent de ce qu’il faut faire mais ce n’est pas facile de l’appliquer. Pour l’instant, malgré les supporters, nous sommes une équipe moyenne. C’est urgent car cela fait un moment que nous sommes dans cette situation. Nous travaillons bien mais je ne comprends pas pourquoi nous le reportons pas en matches.

Jérémie Bréchet (joueur du FC Girondins de Bordeaux) :
Dans le jeu, ils nous ont posé beaucoup de problèmes avec une grosse maîtrise collective. Nous avons baissé le pied et nous prenons deux buts qui nous font mal. Après un match comme ça, c’est normal de ne pas être content. Sur les derniers matches, il y a eu du mieux. Nous remontons la pense en championnat. Il y avait du mieux par rapport à Francfort mais malheureusement, en seconde période, nous avons craqué.

Henri Saivet (joueur du FC Girondins de Bordeaux) :
Nous sommes vraiment déçus. C’est dans la tête que cela se passe. Nous devons être plus tranchants dans certains secteurs de jeu. Tout le groupe doit se révolter. Il faudra se dire les choses. Il faut faire quelque chose sinon nous n’allons pas avancer.

Source : Girondins.com



Laisser un commentaire