Joie Diego ROLAN - 23.05.2015 - Bordeaux / Montpellier - 38e journee Ligue 1 Photo : Nolwenn Le Gouic / Icon Sport

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Montpellier (2-1).

Le joueur AG du match :

Diego ROLAN (9/10) A jamais son nom sera lié à celui du Nouveau Stade ! Dernier (double) buteur de l’histoire de Lescure, Diego Rolan a récidivé en inscrivant deux nouvelles réalisations hier soir. Vif, insaisissable, inspiré et efficace, il a sorti une partition parfaite, son entente avec Mariano a notamment mis au supplice la défense adverse. Après avoir ouvert le score d’un tir croisé sur une passe parfaite de Plasil (9′), l’Uruguayen a trompé Ligali d’une tête plongeante après que ce dernier ait repoussé une frappe de Chantôme sur lui (39′). Notre homme du match, intenable tout du long aurait même pu scorer davantage, sans l’intervention du portier héraultais (12′) ou avec un peu plus de précision (58′ 90+1′)… Difficile cependant d’en demander plus… et dire qu’il n’avait marqué que 2 fois en un an et demi avant cette saison à 15 buts…

L’équipe :

Cédric CARRASSO (5/10) : Il avait quitté Lescure en encaissant un but sur l’une des rares attaques nantaises, il entre dans le Nouveau Stade en s’inclinant sur le seul tir cadré du MHSC ! On ne peut cependant pas reprocher grand chose à notre portier, trompé par Djamel Bakar (63′), et tout heureux ensuite de voir la reprise de Bérigaud échouer à quelques centimètres de ses filets (73′). Pour le reste, Cédric Carrasso aura vécu une soirée tranquille, pouvant même profiter pleinement de l’ambiance par moment.

MARIANO (7/10) :  Willy Sagnol le considère comme le meilleur latéral droit de Ligue 1, et sur ce match face à Montpellier, on peut le comprendre ! Peu mis en danger défensivement, le Brésilien a été sérieux dans ses quelques interventions. Comme souvent, c’est surtout offensivement que Mariano a brillé ! Au départ de l’action de l’ouverture du score (9′), notre numéro 2 a multiplié les montées dans son couloir (32′ 34′ 71′ 90′), faisant vivre une soirée très compliquée à la défense héraultaise, et au jeune Ndiaye qui fêtait sa première en Ligue 1 (43′).  Sa complicité avec Rolan a fait merveille, les deux là se trouvant les yeux fermés. Au final, il ne lui a manqué qu’une passe décisive, malheureusement Kiese Thelin n’a pas trouvé le cadre (15′ 17′) ou est tombé sur un Ligali de gala (71′), ou un but (65′ 90+2′) pour être récompensé.

Grégory SERTIC (6/10) : Titulaire surprise dans l’axe de la défense, Grégory Sertic est à créditer d’une bonne prestation. Déjà intéressant à Lyon, notre vice-capitaine a semblé reprendre du poil de la bête en cette fin de saison. Intelligent et appliqué, il a fait parler sa science du placement (18′ 28′) pour récupérer le cuir (14 ballons gagnés), même si on peut regretter qu’il soit trop court sur la passe décisive pour Bakar (63′). Malgré sa position reculée, il s’est montré près de la surface montpelliéraine, passant près d’être décisif (7′ 58′). Passé au milieu après l’entrée de Planus (80′), il nous a gratifié d’un joli numéro qui aurait mérité mieux (86′).

Lamine SANÉ (6/10) : S’il a manqué l’Adieu à Lescure pour cause de blessure, notre capitaine était bien là pour inaugurer le Nouveau Stade. Girondin à avoir récupéré le plus de ballons (19), Lamine Sané a fait parler ses qualités hier soir. Sa présence, dans les airs comme au sol, a été précieuse pour la défense girondine. Propre (96% de passes réussies, 1 seule faute commise) et vigilant (21′), le Sénégalais a montré un beau visage. Une nuance est cependant à apporté, puisqu’il a été pris dans son dos à quelques reprises par les attaques rapides du MHSC, comme sur l’occasion de Barrios (50′) ou le but de Bakar (63′).

Nicolas PALLOIS (6/10) : Comme à Lille, Nicolas Pallois occupait le flanc gauche de la défense, et à comme à Lille ce fût plutôt une réussite. Logiquement, on l’a nettement moins vu attaquer que Mariano, mais il s’est tout de même offert quelques montées (7′ 25′ 55′), qui n’auront au final rien données. Défensivement, il aura été fidèle à lui même, réussissant plusieurs interventions, et se montrant toujours solide en un contre un (28′). En retard et un peu laxiste sur l’occasion de Bérigaud (73′)… mais à quelques centimètres près, on ne lui en tiendra pas rigueur pour cette fois !

Clément CHANTOME (6/10) : Combatif, précis et précieux, voilà 3 adjectifs pour définir le match de Clément Chantôme. Notre « champion de France » s’est offert une première intéressante au Nouveau Stade. Défensivement, il aura rarement été pris en défaut, même si ses statistiques à la récupération ne traduisent pas forcément son match (9 ballons gagnés). Alternant bien le jeu, notre numéro 11 s’est parfaitement trouvé avec ses coéquipiers du milieu du terrain (7 passes rendues à l’adversaire seulement). On lui a reproché ses dernières semaines une certaine timidité dans le camp adverse, hier soir sa montée s’est conclue par une frappe repoussée par Ligali… sur Rolan pour le second but bordelais (39′).

Jaroslav PLASIL (7/10) : Sa prolongation lui donne des ailes ! Premier passeur décisif de l’histoire du Nouveau Stade, grâce à une subtile ouverture du gauche pour Diego Rolan (9′), Jaroslav Plasil a été brillant lors de cette rencontre. Joueur girondin le plus sollicité avec Mariano (82 ballons joués), le Tchèque a souvent donné le tempo aux attaques bordelaises, alternant le jeu à la perfection, même si sa seule tentative a fuit le cadre (33′). Juste et intelligent, il se sera, comme à son habitude, battu de la première à la dernière minute, montrant une fois de plus, que cette saison a été celle de son renouveau.

Henri SAIVET (6/10) : Pour la première fois, Henri Saivet évoluait relativement bas sur le terrain. Souvent habitué à être attaquant ou meneur de jeu, le Sénégalais a prouvé qu’il pouvait évoluer dans un registre différent grâce à cette rencontre face à Montpellier. En relayeur, ses qualités techniques ont souvent servies de rampe de lancement aux attaques girondines (33′ 37′ 55′). Ne rechignant pas à faire les efforts défensifs (11 ballons gagnés), il n’a en revanche pas suffisamment pu (ou osé ?) s’approcher des buts de Ligali. Marc Planus (80′) a pris sa place. Après des adieux plein d’émotion à Lescure, notre emblématique défenseur a fêté sa 300ème en Ligue 1 sous le maillot girondin. Ces quelques minutes passés sur la pelouse du Nouveau Stade sont un cadeau bien mérité pour notre Marco !

Wahbi KHAZRI (5/10) : On sent qu’il a beaucoup donné cette saison, et que les vacances vont lui faire le plus grand bien ! Sans être décevant, le Tunisien n’a pas non plus crevé l’écran dans ce nouvel écrin. Son face à face loupé contre Ligali (59′) lui laissera sans doute des regrets, tant son échange avec Kiese Thelin aurait mérité un meilleur sort. Pas toujours inspiré dans ses enchaînements (7′), notre meneur de jeu a tenté (19′ 24′), mais n’aura pas suffisamment pesé sur les débats, comme lors de ses derniers matchs. Nicolas Maurice-Belay (60′) est entré à sa place, sans se montrer réellement dangereux.

Isaac KIESE THELIN (5/10) : Une dernière sortie à l’image de ses précédentes : courageuse, précieuse, mais peu efficace. Le compteur but du Suédois restera donc bloqué sur 1 à l’issue de sa première demi-saison bordelaise, la faute à un manque de précision dans le dernier geste (15′ 17′), mais aussi à Ligali, auteur d’une superbe parade sur la tête de notre attaquant (70′). IKT aurait également pu être passeur décisif, mais Khazri a, lui aussi, trouvé le portier héraultais sur sa route (59′). Intéressant dos au but le reste du temps, mais cela reste toujours un peu trop juste… Il cédera ensuite sa place à Enzo Crivelli (71′). Buteur à Gerland samedi dernier, notre jeune attaquant n’a pas connu le même bonheur, mais a fait preuve de sa hargne habituelle, à l’image de ce ballon gratté dans la surface, sur la dernière occasion de Rolan (90+1′).

Cette saison 2014-2015 si particulière est donc terminée pour nos Girondins ! Sixième, européen si Paris gagne la Coupe de France, Bordeaux aura réalisé un bon exercice. Surtout, les Marine & Blanc ont su remplir leur dernière mission : honorer le Nouveau Stade d’une victoire ! Vainqueurs de Nantes pour la dernière à Lescure (2-1), les joueurs de Willy Sagnol ont appliqué le même tarif pour cette première dans leur nouvelle enceinte (2-1). Comme face aux Canaris, Diego Rolan, auteur d’un doublé, aura été le très grand bonhomme de la rencontre ! Emmené par leur goleador uruguayen, toute l’équipe a su être à la hauteur d’un formidable public… C’est la fin de saison… mais on en redemande ! Vivement la reprise  !

Un remerciement à toutes les personnes, toujours plus nombreuses à lire nos notes ! On se retrouve dans quelques jours pour les moyennes et le bilan de nos joueurs. Allez Bordeaux !

La rédaction AG