Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Bastia (2-0).

Le joueur AG du match :

Younousse SANKHARÉ (8/10) : Quelle recrue et quelle plus-value ! On ne va pas se mentir, son arrivée n’était pas forcément perçue comme une énorme nouvelle, après plusieurs mois difficiles à Lille, mais Younousse Sankharé a mis tout le monde d’accord ! Déjà installé, il est indiscutable, incontournable et est élu Homme du match par la Rédaction. Accrocheur, parfois trop, il a été averti (74′) et a commis trop de fautes (5). Difficile cependant de faire la fine bouche, vu sa prestation et sa présence dans la bataille du milieu (15′ 18′ 45′ 64′ 68′). Avec 15 ballons récupérés, il a souvent pris le meilleur sur ses vis à vis, et surtout il a été décisif ! Que cela fait du bien d’avoir un joueur « box to box » comme lui… Proche de servir Vada sur un plateau (30′), c’est lui qui est passeur sur le but de Malcom (55′). Non content d’être impliqué sur l’ouverture du score, l’ancien Guingampais est allé faire le break d’une tête bien placée (69′). Pour couronner le tout, c’est lui qui « obtient » le carton rouge de El Kaoutari (75′), que demander de plus ?

Les titulaires :

Cédric CARRASSO (5/10) Les matchs se suivent et se ressemblent pour Cédric Carrasso ! Au chômage technique à la Beaujoire, notre gardien n’a pas eu à beaucoup plus s’employer face à Bastia. En tout et pour tout, il n’a eu qu’un arrêt à effectuer, lorsqu’il a dû se coucher pour repousser en corner la frappe de Danic (72′). Le reste du temps, notre gardien a vu les tentatives corses finir hors cadre (8′ 12′ 45′ 81′ 82′ 85′ 90′). Sans prendre de risques, il n’a jamais eu à sortir de ses buts et a souvent chercher à relancer court. Bref une rencontre tranquille dont il ne se plaindra certainement pas.

Youssouf SABALY (6/10) : On l’attendait à gauche, mais c’est bien dans son couloir droit que Youssouf Sabaly a passé les 90 minutes. Le moins que l’on puisse dire c’est que notre latéral a été très sollicité, puisqu’il a touché 92 ballons ! Défensivement, le joueur prêté par le PSG n’a pas eu à forcer son talent, réalisant les interventions nécessaires (23′ 26′ 33′ 46′ 78′) face à de timides attaquants bastiais. Peu inquiété, notre numéro 20 a eu tout le loisir de se montrer offensivement. S’il n’a pas été décisif, et qu’il a manqué de précision dans la plupart de ses montées, il a beaucoup apporté (3′ 43′ 67′ 80′) et a tenté pas moins de 10 centres !

Igor LEWCZUK (3/10) : A la hauteur le week-end dernier, Igor Lewczuk a vécu 45 minutes compliquées face à Bastia. Seulement 3 interventions à mettre à son actif (13′ 27′ 28′) et un manque de sérénité assez troublant. Logiquement averti pour un accrochage peu discret sur Ngando (25′), le Polonais a été éliminé très facilement (28′ 45′) sur deux grosses actions corses et peut remercier Nicolas Pallois d’être venu le seconder. Décevant, il aurait pu sauver sa prestation avec une tête qui est passé à côté du but de Leca (41′). Remplacé dès la reprise par Diego Rolan (46′).

Nicolas PALLOIS (7/10) : Contrairement à son compère de la défense centrale, Nicolas Pallois a tenu la baraque ce soir ! Concentré et appliqué, il a parfaitement annihilé les attaques bastiaises (2′ 16′ 20′ 38′ 46′ 48′ 54′ 65′ 78′ 90+1′), venant donc même sauver par deux fois la mise d’Igor Lewczuk (28′ 45′). Brillant dans le jeu aérien, il a été rassurant, même avec le repositionnement de Toulalan en seconde période, et n’a jamais été pris à défaut. Contrairement aux dernières semaines, notre gaucher a soigné sa relance, réussissant plusieurs bons changements d’aile. Sa passe décisive de la tête sur le but de Sankharé (69′) est la cerise sur le gâteau de sa belle performance !

Milan GAJIC (4/10) : Comme lors de sa rentrée à Nantes, c’est dans le couloir gauche de la défense qu’a évolué Milan Gajic ce soir. Dire que c’est une réussite serait mentir… S’il s’est accroché (23′ 71′) et qu’il a été de bonne volonté, le Serbe n’a pas semblé à l’aise de ce côté là. Heureusement pour lui, le SCB n’a pas été très tranchant devant et lui a laissé passer une soirée plutôt tranquille. Très maladroit dans ses contrôles (1′ 20′ 50′) ou dans ses passes (5′ 19′ 25′), il a perdu beaucoup de ballons (19). Ses montées ont eu le mérite d’exister, mais il n’a pas apporté grand chose, cherchant trop souvent à revenir sur son pied préférentiel.

Jérémy TOULALAN (7/10) C’est du classique pour Jérémy Toulalan, une nouvelle fois brillant au Matmut Atlantique ! Notre capitaine a réalisé une première période très satisfaisante (17′ 28′) malgré le niveau d’ensemble assez faible. Très bon dans la récupération (16 ballons gagnés), il a fait parler son expérience, ne s’affolant jamais, même lorsqu’il semblait en danger (7′ 49′). Repositionné en défense centrale après la sortie de Lewczuk, il est resté constant. C’est lui qui va « gratter » le ballon au départ de l’ouverture du score (55′) et c’est encore lui qui est venu se sacrifier sur un tir de Ngando bien placé (66′). Vigilant même en fin de rencontre (72′ 84′), notre numéro 14 s’est aussi montré très précis dans son jeu de passes (93 % réussies).

Valentin VADA (6/10) : Même s’il n’a pas été décisif, Valentin Vada a sorti ce soir une prestation intéressante. Présent dans le cœur du jeu, il s’est sans cesse rendu disponible, venant toucher le ballon 84 fois. Comme à Nantes, l’Argentin a brillé à la récupération (1′ 42′ 57′ 58′ 62′), surtout après le passage en 4-4-2. A l’instar de Toulalan, il a été précis dans ses choix (92 % de passes réussies), mais a pêché sur certains décalages (46′ 65′), même s’il a été très précieux pour aiguiller les attaques girondines. Ses coups de pieds arrêtés ont en revanche trop souvent trouvé Jean-Louis Leca…

MALCOM (7/10) : Dans son jardin, Malcom est décidément très à l’aise ! Excellent depuis plusieurs semaines maintenant, le Brésilien a encore fait étalage de tout son talent face à Bastia. Dans tous les bons coups en première période (28′ 29′ 33′ 41′), il a manqué d’un peu de précision, comme sur ce tir non cadré (7′) et son coup franc qui est venu mourir dans le petit filet (19′). Au retour des vestiaires, Malcom a été récompensé en ouvrant le score d’une reprise du droit au second poteau (55′). Notre magicien est également impliqué sur le second but puisque c’est lui qui tire le coup franc amenant les deux têtes (69′). Imprécis dans sa dernière frappe (90+3′), il a perdu beaucoup de ballons (25), mais surtout énormément apporté… tentant 11 centres.

Gaetan LABORDE (4/10) : Ce n’est certainement pas le meilleur match de la saison de Gaëtan Laborde, plutôt discret ce soir. Notre jeune attaquant n’a pas semblé dans le coup, ayant du mal à faire les bons appels, malgré sa bonne volonté habituelle. Quelques bons mouvements avec Vada ou Malcom (30′ 61′) et une belle tête sortie par Leca (63′) sont venus apporter un peu de fraîcheur à son match, mais notre avant-centre réalise dans l’ensemble une prestation plutôt « triste ». Combatif comme toujours, il n’a pas souvent réussi à se défaire de la défense centrale bastiaise. Jaroslav Plasil est venu prendre sa place (77′) pour le dernier quart d’heure.

François KAMANO (4/10) : François Kamano nous laisse sur notre faim… Comme à Furiani à l’aller, l’ancien Bastiais n’a pas su se mettre en évidence lors de ce match retour. S’il a beaucoup de qualités, notre attaquant a une tendance trop systématique à vouloir repiquer sur son pied droit et à trop vouloir en faire (20′ 39′ 79′), cherchant plus le beau geste que le geste efficace. Une tête trop molle (43′), des tirs trop faibles (48′ 64′) ou imprécis (67′)… notre attaquant a eu le mérite de beaucoup tenter, mais sans réussir grand chose. Toujours titulaire indiscutable, il semble marquer le coup et a cédé sa place à Adam Ounas (82′).

Les remplaçants :

Diego ROLAN (5/10) : Son entrée en jeu a fait du bien au jeu girondin ! Sans être étincelant, Diego Rolan a apporté de la variation à l’attaque bordelaise. L’Uruguayen a souvent très bien combiné avec Malcom et Vada notamment. N’hésitant pas à revenir au milieu pour toucher le ballon, il a été d’une précision diabolique, s’offrant un 100 % de passes réussies. En revanche, il ne s’est jamais mis en situation favorable devant le but bastiais !

Jaroslav PLASIL (=) : Une présence intéressante à la récupération (78′ 85′), un tir non cadré (81′) pour une entrée appliquée de la part de notre (ex) capitaine !

Adam OUNAS (-) : Adam Ounas a remplacé François Kamano, mais a gardé les mêmes défauts… à vouloir trop en faire plutôt que de jouer simple.

L’entraîneur :

Jocelyn GOURVENNEC (7/10) : C’est un sans faute ou presque ! Tout n’a pas été parfait pour notre entraîneur, à qui on peut notamment reprocher d’avoir aligné Milan Gajic à gauche, plutôt que Sabaly, plus expérimenté, ou Pellenard, spécialiste du poste. Cependant, après un premier acte compliqué, Jocelyn Gourvennec n’a pas hésité à sortir un défenseur pour faire rentrer Diego Rolan et changer de dispositif tactique. Une prise de risque payante et agréable, si tôt dans le match ! Pour la forme et le symbole, l’entrée de Nicolas Maurice-Belay, alors que Bordeaux menait 2-0 en supériorité numérique, aurait pu être sympathique, puisque notre numéro 19 ne devrait sans doute pas refouler la pelouse du Matmut Atlantique au dernier match contre Marseille.

La Rédaction




Laisser un commentaire