Jaroslav PLASIL / Gregory SERTIC / Diego ROLAN

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Toulouse (2-1).

Le joueur AG du match :

Jaroslav PLASIL (7/10) : Un petit coup d’œil sur le calendrier : oui nous sommes bien le 2 Novembre 2014 ! Et pourtant, au vu de la prestation de Jaroslav Plasil, on se serait cru revenu 4 ans en arrière, quand il portait à bout de bras des Girondins décevants. Régulier depuis le début de saison, le Tchèque a été encore meilleur ce soir. Très actif dans l’entre-jeu (58 ballons touchés), il a rempli son rôle défensif, récupérant plusieurs ballons chauds. Offensivement, il a brillé grâce à sa qualité technique. Passeur décisif il dépose un véritable caviar sur la tête de Rolan (63′), une juste récompense pour notre numéro 18 qui, sans le raté de Sala (7′) ou le poteau (60′) aurait déjà débloqué ses statistiques. Omniprésent il est encore à la base de la dernière occasion bordelaise (90′). Joueur du match pour notre rédaction, il est tout simplement indispensable !

Le coup de cœur AG du match :

Marc PLANUS (7/10) : Un petit coup d’œil sur le calendrier : oui nous sommes bien le 2 Novembre 2014 ! Et pourtant au vu de son sourire devant le Virage Sud, on se serait cru revenu 5 ans en arrière quand « notre Marco » avait fait trembler les filets du Bayern Munich ! Bien sûr, la comparaison n’est pas possible, mais quel plaisir de le revoir buteur (53′) après ce début de saison si particulier. Sa cinquième réalisation en L1 est venue conclure une prestation très solide de sa part. Mis en confiance par le 3-5-2 choisi par Willy Sagnol, notre numéro 27 a été irréprochable derrière. Un tacle de qualité sur Regattin (19′), une intervention décisive sur un corner toulousain (21′) et un bon retour contre Ben Yedder (24′), il n’en fallait pas plus pour réussir sa « première ». Très propre, il n’a perdu que 2 ballons et a donc jailli au second poteau (53′) pour s’offrir une belle sortie, qui fait plaisir à tous les supporters. Diego Rolan (53′) est venu le remplacer lors du changement de schéma. L’Uruguayen est l’auteur d’une très bonne entrée. Très actif sur le couloir droit, il a profité du superbe centre de Plasil pour placer une tête parfaite (63′). Son cinquième but en L1, qui vient mettre fin à plusieurs prestations décevantes.

L’équipe :

Cédric CARRASSO (6/10) : Si notre gardien doit être heureux de la victoire, il doit en revanche être à nouveau frustré du scénario ! Pour la treizième fois consécutive, Cédric Carrasso a encaissé un but à Chaban-Delmas. Sur la réalisation de Pesic, il ne peut absolument rien, puisqu’il est totalement abandonné par sa défense (68′). Auparavant, il avait le travail, s’offrant notamment une parade salvatrice devant Ben Yedder (41′). Serein le reste du temps il aurait même pu être décisif avec un long dégagement pour Thomas Touré (9′).

Cédric YAMBÉRÉ (6/10) : Troisième titularisation de suite pour Cédric Yambéré, et ce soir ce fût plutôt une réussite. Sa première période est pourtant moyenne, avec un contrôle raté qui a amené le danger (18′) ou un duel naïvement perdu offrant une belle opportunité à Pesic (38′). Il y a pourtant eu du bon également, comme ce retour viril sur Regattin (40′). Après le changement de stratégie, il a élevé son niveau de jeu, aimantant les ballons, notamment dans le domaine aérien. Avec 24 ballons gagnés et aucune faute commise, il s’offre sans doute la plus belle copie de sa jeune carrière, qu’il aurait pu sublimer si le poteau n’était pas venu stopper sa tête (60′).

Grégory SERTIC (4/10) : Si bon mardi, Grégory Sertic est passé tout près d’être décisif … pour Toulouse. Pourtant pendant une heure, tout allait bien pour notre capitaine ! Défenseur central gauche dans ce 3-5-2, il a brillé par sa lecture du jeu et a souvent été le premier organisateur du jeu bordelais. Avec 62 ballons joués et 29 gagnés, les chiffres parlent pour lui, mais sa très mauvaise période de 10 minutes aussi. Coupable de trop en faire il est clairement responsable sur le but toulousain (68′). Une erreur qui a traîné dans sa tête et qui est venu avant deux corners très bêtement concédés (70′ 73′). Il a heureusement mieux fini, et est l’auteur d’un superbe coup franc arrêté avec réussite par Boucher (80′).

MARIANO (5/10) : Pourtant positionné plus haut que d’habitude, Mariano a été plutôt discret offensivement. Il a réalisé plusieurs ouvertures très précises, étant à l’origine de l’occasion de Sala (7′) et du but de Rolan (63′), mais a semblé hésiter à se projeter vers l’avant. Souvent servi (58 ballons), le Brésilien a sans doute voulu sécuriser son couloir droit pour barrer la route à Akpa Akpro, une chose qu’il a plutôt bien réussie, malgré quelques petites alertes (12′ 82′).

Abdou TRAORÉ (5/10) : Beaucoup moins en vue que Jaroslav Plasil, Abdou Traoré a alterné le bon et le moins bon sur la pelouse de Chaban-Delmas. Le Malien a notamment fait parler sa qualité technique pour « sortir » quelques ballons, avec une ouverture de qualité pour Khazri (4′) ou un enchaînement râteau extérieur du pied splendide (61′). En revanche, il a perdu plusieurs fois le cuir dans le cœur du jeu, gâchant quelques attaques girondines. Son impact au niveau de la récupération a également été trop irrégulier (10 ballons gagnés).

Wahbi KHAZRI (5/10) : En voilà un qui nous laisse sur notre faim ! Le Tunisien n’a pas eu assez d’influence sur le jeu bordelais, donnant parfois l’impression de jouer à l’envers. Mobile il s’est déplacé en électron libre, laissant le soin à Traoré et Plasil de récupérer les ballons. Pour autant, notre numéro 24 n’a jamais su trouver le décalage juste dans le jeu. Ses phases arrêtées donnent plus de crédit à sa prestation. un coup franc vicieux (16′), puis un autre décisif, qu’il avait lui-même obtenu, pour l’ouverture du score (53′). Younès Kaabouni (71′) est entré à sa place. Le jeune milieu de terrain s’est tout de suite mis dans le ton de la rencontre, aidant ses récupérateurs et se projetant bien vers l’avant, comme sur le coup franc obtenu (79′).

Diego CONTENTO (5/10) : Très à l’aise et buteur au Stadium mardi, Diego Contento n’a pas eu la même réussite, mais sa prestation reste tout à fait correcte. Comme à son habitude, notre latéral gauche n’a pas hésité à apporter le surnombre devant, ce 3-5-2 se prêtant parfaitement à ses qualités. A part une frappe trop croisée (22′) et un coup franc dans le virage sud (90+2′), il n’aura malgré tout pas pu se montrer décisif. Défensivement il a plutôt bien contenu Ninkov, le Serbe étant relativement discret aujourd’hui.

Thomas TOURÉ (5/10) : Il aurait pu et dû avoir une meilleure note ! Incroyablement volontaire, il a été le trublion de l’attaque bordelaise, venant semer la zizanie dans la défense toulousaine, par ses appels incessants. Auteur d’une talonnade inspirée (7′), d’un travail intéressant qui a permis à Plasil de frapper (32′) et surtout de la déviation décisive pour Planus (52′), Thomas Touré a réalisé un grand match… quand il jouait collectif. Malheureusement, notre jeune attaquant a (beaucoup) trop eut tendance à chercher à faire la différence tout seul. Il s’est souvent perdu dans ses dribbles, tentant de passer tout seul alors qu’une passe s’imposait (10′ 15′ 73′ 76′). On peut aussi regretter son occasion gâchée par le retour de Moubandjé (9′) et sa volée trop enlevée (13′). En épurant son jeu, il a tout pour devenir indispensable !

Emiliano SALA (4/10) : Ce second derby de la semaine était une nouvelle chance de briller pour notre attaquant. Malheureusement, une fois de plus, Emiliano Sala peine à nous convaincre. Ce n’est pas faute de bonne volonté pour notre numéro 11, qui a passé son temps à courir, se battre sur chaque ballon et à aller au duel. Pas ménagé par les défenseurs toulousains, Moubandjé en tête, Sala a beaucoup donné, mais quittera la pelouse sans avoir concrétisé sa seule opportunité. Dès la 7ème minute, bien lancé par Plasil, il ne cadre pas sa frappe. La marche entre la L2 et la L1 demeure, pour l’heure, trop grande pour lui. Épuisé il a cédé sa placé à Cheick DIABATÉ (84′), passé près du but, il a vu sa tentative contrée in extremis par Aguilar (90′).

Bordeaux a confirmé son succès de mardi, dominant de nouveau une équipe de Toulouse irrégulière (2-1). Un succès qui fait du bien à des Girondins, très médiocres en L1 depuis plusieurs semaines. La première période a d’ailleurs été dans la continuité de dernières prestations décevantes en championnat. Mieux après le repos, les Marine & Blanc ont ouvert le score par l’intermédiaire d’un revenant : Marc Planus. Pas forcément attendu dans le groupe, pas annoncé titulaire, notre défenseur a joué, bien joué et marqué ! Un retour en grâce qui fait plaisir. Un autre « vieux » a fait étalage de tout son talent dans ce derby : Jaroslav Plasil. Excellent au milieu du terrain, le Tchèque a brillé. Grâce à ses deux trentenaires, les Girondins remportent donc un succès précieux, qui nous permet de remonter à la 4ème place du classement (voir ici). Rendez-vous samedi prochain (17h), à Amiens, où il faudra battre Lens, pour rester le plus haut possible. Allez Bordeaux !

La rédaction AG