Tongo Doumbia / Cedric Carrasso

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Toulouse (1-1).

Le joueur AG du match :

Cédric CARRASSO (9/10) : Fautif au Parc, au niveau contre Liverpool, Cédric Carrasso a été absolument éblouissant ce dimanche ! S’il ne bouge pas sur le but inspiré de Regattin (23′), notre gardien est LE joueur du match, celui qui nous permet (avec Crivelli) d’éviter la défaite. Peu sollicité avant la pause, il capte facilement le coup franc de Braithwaite (19′), avant de réaliser un véritable festival en seconde période. Triplement décisif devant Doumbia (53′ 63′ 85′), il maintient miraculeusement Bordeaux à flot, à lui tout seul. Une prestation XXL qui prouve , si besoin, que le match à Paris n’était qu’un accident !

L’équipe :

PABLO (4/10) : Long à sortir sur Regattin sur l’ouverture du score (23′), Pablo Castro n’a pas spécialement été à son avantage sur la pelouse du Matmut Atlantique. Notre Brésilien nous laisse en effet une impression mitigée à l’issue de ses 90′, car s’il a gagné beaucoup de ballons (18′) et qu’il passe près de l’ouverture du score (7′), il a également montré certains signes de faiblesse. Pas aidé par les (trop) nombreux changements tactiques, Pablo a plusieurs fois eu du mal à se placer, laissant beaucoup trop d’espaces aux Toulousains (11′ 63′ 79′), et étant totalement pris par l’accélération de Braithwaite (86′). Sans être mauvais, il a pour l’heure du mal à confirmer son excellente première rencontre.

Cédric YAMBÉRÉ (1/10) : Pourquoi ? Pourquoi le mettre sur la pelouse ? Pourquoi le laisser 90′ sur le terrain ? Titulaire en défense d’un 3-5-2 déséquilibré, passé au milieu, revenu en défense… il a au moins eu le mérite d’avoir été régulier dans la médiocrité, pour rester gentil ! Il se jette ridiculement au départ de l’action du but de Regattin, se faisant éliminer comme un débutant (23′), erreur qu’il répétera sur l’occasion de Doumbia (53′). Totalement dépassé, il a été pris de vitesse sur chaque attaque toulousaine ou presque. Il n’y a souvent qu’en faisant faute (4 commises) que notre numéro 21 réussissait à rattraper ses adversaires. Facilement éliminé par Tisserand (61′), il est baladé par Braithwaite sur l’énorme occasion toulousaine (63′). Grâce à sa grande taille, il a quand même réussi à récupérer des ballons (17), mais c’est infiniment peu, au regard de toutes ses lacunes, oh combien handicapantes pour l’équipe !

Nicolas PALLOIS (5/10) : Capitaine d’un soir, enfin d’un après-midi, Nicolas Pallois n’a pas été exceptionnel, mais reste le meilleur défenseur du jour. Alternant entre l’axe et le couloir gauche, l’ancien Niortais est de loin le Girondin a avoir touché le plus de ballons (80). Averti pour un tacle dangereux sur Trejo (18′), il offre un corner au TFC en se manquant totalement sur une tête en retrait (31′). A côté de cela, il a fait son travail sérieusement, et n’a pas hésité à se porter vers l’avant lorsqu’il jouait latéral, gênant la défense toulousaine, tentant sa chance (72′), même s’il n’a pas pu être décisif.

Milan GAJIC (4/10) : De nouveau préféré à Frédéric Guilbert, Milan Gajic n’a pas crevé l’écran ce dimanche. S’il est à l’origine de deux occasions de Rolan (6′ 65′) et qu’il s’est montré entreprenant devant, le Serbe a connu un déchet beaucoup trop important (13 ballons perdus). Comme beaucoup, il a semblé perturbé par le dispositif initial et par les nombreux changements. Défensivement, nous l’avons connu plus serein et meilleur au marquage. Remplacé par Jussiê (71′), qui n’a pas connu la même réussite que jeudi.

André POKO (4/10) : Sur le banc contre Liverpool, André Poko a apporté du sang frais au milieu de terrain girondin. Malheureusement, comme (presque) toujours, sa combativité n’a pas été suffisante pour masquer toutes ses carences. S’il a touché beaucoup de ballons (63), qu’il offre une belle opportunité à Kiese Thelin (38′) et qu’il n’a pas hésité à tenter sa chance (27′ 51′) il a été beaucoup trop imprécis pour peser sur la rencontre. Techniquement limité, il a perdu un nombre conséquent de ballons bêtes (18) et a souvent dû faire faute pour compenser ses erreurs (4), récoltant au passage un avertissement (56′).

Clément CHANTOME (3/10) : Très moyen depuis le début de saison, Clément Chantôme a été encore plus mauvais cet après-midi ! Tout n’est pas à jeter dans sa rencontre, puisqu’on retiendra notamment quelques interventions bien senties (10′ 21′), un excellent ballon en une touche pour  Khazri (44′), et que c’est lui qui « obtient » le carton rouge de Trejo (77′). Cependant, sur la pelouse girondine, ce sont plus ses mauvais choix (11′ 68′), ses approximations techniques (20 ballons perdus) et ses nombreuses absences qui nous ont sautés aux yeux. Clairement pas au niveau de ce que l’on peut attendre de lui… depuis plusieurs semaines maintenant !

Diego CONTENTO (non noté) : De retour dans le 11 de départ, Diego Contento n’aura pas tenu bien longtemps ! Blessé, il a cédé sa place à Nicolas MAURICE-BELAY (5/10). Avant sa sortie (39′), l’ancien joueur du Bayern n’avait pas été très rassurant, mais s’était accroché tant bien que mal. Derrière ou au milieu, NMB a sillonné tout le couloir gauche girondin. Notre numéro 19 a laissé beaucoup d’espaces dans son dos, mais a souvent obligé les Toulousains à défendre, en multipliant les courses. S’il n’a pas toujours eu le dernier geste juste, il a été un danger constant pour la défense des Violets, grâce à sa vitesse et sa technique.

Wahbi KHAZRI (6/10) Joueur offensif le plus en vue, Wahbi Khazri a été tardivement récompensé de son bon match, en offrant l’égalisation à Crivelli (89′). Avant ce but, le Tunisien aurait déjà pu se muer en passeur décisif, malheureusement ni Poko (27′), ni Kiese Thelin (28′), ni Rolan (54′) n’ont pu faire fructifier son bon travail. Inspiré et en jambes, il n’a pas su trouvé l’ouverture dans le jeu (44′) comme sur son coup franc, bien tiré, mais trop centré (68′). Intéressant, même s’il n’a pas toujours fait les bons choix, et qu’il s’est par moment un peu trop précipité.

Diego ROLAN (5/10) : Meilleur buteur girondin la saison dernière, Diego Rolan n’a toujours pas trouvé les filets en 2015-2016. Un tableau vierge qui s’explique par un manque de réussite (tir dévié 7′, tir sur le poteau 65′), mais aussi un manque de précision (53′). L’Uruguayen a mis en difficulté la défense toulousaine par ses appels, mais il a souvent eu du mal à aller au bout de ses actions. Ses qualités techniques sont toujours là, ne reste plus qu’à concrétiser… Bordeaux en a besoin !

Isaac KIESE THELIN (3/10) : Difficile de défendre Isaac Kiese Thelin après cette rencontre. S’il a Zlatan comme modèle, IKT possède un point commun avec son compatriote : le fait de ne pas avoir marqué en Ligue 1 cette saison ! Clairement en manque de confiance, le Suédois a vu sa déviation repoussé par Goicochea (28′), avant de cacher une belle offrande de Poko en loupant son contrôle (38′). Sur le coup, une reprise instantanée aurait certainement fait l’affaire… Au final, une heure passée sur le terrain, 20 ballons, 1 gagné, 9 perdus… bref il n’y est clairement pas, contrairement à son remplaçant du jour : Enzo Crivelli (61′). Décisif contre Liverpool, notre jeune attaquant offre un point à Bordeaux en reprenant victorieusement l’offrande de Khazri, d’une manière peu académique, puisqu’il pousse le ballon au fond de la poitrine (89′) ! Qu’il joue 1′ ou 90′, il donne tout et cela nous plait évidemment ! Véritable révélation des dernières semaines, Crivelli n’en finit plus de marquer des points.

Encore 2 points de perdus pour les Girondins ! Si une nouvelle fois, les Bordelais ont su réagir en égalisant in extremis, le bilan comptable reste insuffisant, avec une seule victoire en Ligue 1… associé à cela les deux dernières rencontres européenne, c’est un succès en 8 matchs pour les hommes de Willy Sagnol. Aujourd’hui nous ne méritions clairement pas plus. Ce match a été très médiocre, entre le doux bordel tactique, les prestations exécrables de certains (Yambéré en tête), la défaite n’était pas loin… Heureusement, Bordeaux a été sauvé par EnZo(rro) Crivelli et surtout Cédric Carrasso, auteur de plusieurs parades déterminantes et miraculeuses. Actuellement 12èmes de Ligue 1, les Marine & Blanc doivent désormais aller chercher un résultat à Nice mercredi (19h). Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire

  • Shimaran

    Trop de suffisance notamment avant le but encaissé, comme d'habitude. Sans oublier que la moitié de l'équipe n'a rien montré sur le terrain, nous empêchant évidemment de montrer un visage séduisant. C'est bien simple, depuis le début de la saison, sans Crivelli+Khazri+Carrasso/Prior nos matchs nuls se transforment en défaite, et la seule victoire en match nul. Vivement que certains se remettent la tête à l'endroit et commencent enfin à jouer au foot au lieu d'essayer de courir derrière le ballon et l'adversaire sans rien faire. Et je propose de résilier les contrats de nos merdes, à savoir : Contento, Yambéré, Chantôme et Poko. Oh, et ajoutons aussi Plasil qui est physiquement en phase terminale, et Sertic qui ne pourra plus jamais courir de sa vie.