Joie Bordeaux

Kairat Almaty – Girondins de Bordeaux : 2-1 (Yambéré csc 1ère, Kuat 66eme / Crivelli 77e)

Les joueurs alignés par Bordeaux : Prior – Guilbert, Yambéré, Pallois, Poundjé – Troré (NMB 69e), Saivet, Poko – Khazri (Gajic 85e) – Rolan (Crivelli 69e), Kiese Thelin

Avertissements pour Bordeaux : Traoré (21e), Khazri (39e), Yambéré (63e), Crivelli (85e)

Allez commençons par le positif : Bordeaux est qualifié pour les phases de groupe de l’Europa League ! Même si cette qualification devait être une évidence, ces 4 matchs ne le furent en rien sur le terrain. Plutôt chanceux au tour précédent, les Girondins ont été laborieux durant cette double confrontation contre Almaty. Arrivés au Kazakhstan avec un but d’avance dans leurs valises, les Marine et Blanc n’ont pas conservé cette avance bien longtemps : 40 secondes après le coup d’envoi, c’est les locaux qui ouvrent le score par l’intermédiaire de…Yambere qui en voulant contrer un centre de Riera, trompe son propre gardien d’un joli lob. Il n’en fallait pas moins aux hommes de Willy Sagnol pour rentrer dans leur match et se dire que finalement il serait préférable de se sortir les doigts du nez, pour pas dire autre chose. Un début catastrophique, et 20 premières minutes durant lesquelles Almaty a mis la pression sur les buts sans réellement être dangereux. Encore une fois, l’omniprésence de Pallois qui doit venir compenser les approximations de son compère, fait beaucoup de bien aux Bordelais qui peinent à se montrer offensivement. D’ailleurs, ce n’est qu’à la 37e minute que la première frappe bordelaise arrive, par l’intermédiaire de Poko qui s’est décalé sur son pied gauche, malheureusement c’est hors cadre. Les Marine et Blanc reprennent des couleurs en cette fin de première période et l’enchainement entre Thelin et Rolan qui remise pour Khazri est beau à voir, mais la balle passe au-dessus. Ni le bon centre Khazri pour Thelin (44e) ni la frappe de Poundjé ne permettront aux Girondins de revenir au score à la mi-temps.
Le coup d’envoi de la deuxième mi-temps est donné par Rolan, et on sent les Girondins tout de suite plus agressifs, à l’image de Pallois qui effectue un très bon retour pour venir contrer un centre de Riera (52e). Le bon coup franc tiré par Khazri qui recherchait Saivet au premier poteau est contré par un défenseur adverse et offre un corner finalement repris par Poko : toujours hors cadre (58e). Alors qu’on s’attendait plus au but de l’égalisation, ce sont les joueurs du Kairat qui vont inscrire un deuxième but, synonyme de qualification : Suite à une faute qu’on qualifiera de stupide de la part de Rolan (surement frustré de sa prestation), le numéro 10 kazakh délivre un très bon centre au point de pénalty que va reprendre Kuat du pied gauche profitant du marquage laxiste de Thelin (66e). 2-0, la qualification s’éloigne à 30 minutes de la fin du match. Sur son banc de touche, Sagnol, dubitatif, envoit Crivelli et Maurice-Belay sur le terrain pour dynamiser l’attaque (69e). Coaching gagnant ! A la 76eme minute, Crivelli pas avide d’effort, permet aux Girondins de revenir dans la partie et d’être pour le moment qualifié : Suite à un bel enchainement de Thelin sur la gauche de la surface de réparation, le ballon passe devant tout le monde, atterri sur Guilbert qui centre à ras de terre sur Crivelli qui finit d’une magnifique madjer ! La fin du match est plus ou moins maitrisée à l’image de cette dernière frappe décroisée de Gohou qui passe à côté du montant de Prior (91e). L’arbitre siffle la fin du match, les Girondins sont qualifiés dans la douleur, mais qualifiés !

A l’image de ce début de saison, Bordeaux ne convainc pas, mais le premier objectif est atteint ! Le bon coaching de Sagnol et la superbe entrée en jeu de Crivelli viennent rassurer tout un club qui se devait de jouer l’Europe. A quelques jours de la fin du mercato, on espère que cette qualification viendra redonner un peu d’espoir aux supporters et de l’ambition aux dirigeants pour renforcer l’équipe qui en a malgré tout bien besoin.

Allez Bordeaux !

 



Laisser un commentaire