FC Metz v FC Girondins de Bordeaux - Ligue 1

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Metz-Bordeaux (0-3).

Le joueur AG du match :

MALCOM (8/10) : Un diamant, une pépite, une merveille, et évidemment un homme du match ! Quel partie encore pour notre petit Malcom, devenu indispensable à cette équipe. Techniquement, individuellement, collectivement, ce joueur est au dessus du lot. Ce soir encore, le Brésilien a donné le tournis à ses vis à vis (2′ 8′ 15′ 30′ 61′ 66′) et notamment Signorino, par sa vivacité et ses accélérations. Buteur grâce à un amour de frappe du droit (37′), il est à l’origine du deuxième but puisque c’est sur une de ses nombreuses chevauchées que Gaëtan Laborde a pu faire le break (71′). Evidemment il y a encore un peu de déchet dans son jeu (20 ballons perdus), mais dès qu’il a le ballon dans les pieds on sent que tout peut se passer. Préservé et remplacé par Abdou Traoré (73′).

Les titulaires :

Cédric CARRASSO (6/10) : Une fois n’est pas coutume, c’est une soirée relativement tranquille qu’aura passée Cédric Carrasso ! A son actif, une superbe claquette sur une frappe de Mollet qui aurait pu ouvrir le score (20′) et des prises de balle sereines, comme sur le tir de Cohade (26′) ou la tête de Diallo (79′). Le reste du temps, notre gardien aura été très peu inquiété par les Lorrains. Bon dans les airs et plutôt à l’aise au pied, il confirme qu’il est bien revenu à son meilleur niveau.

Youssouf SABALY (6/10) : Retour au premier plan pour Youssouf Sabaly ! Plutôt décevant samedi, notre latéral droit à réussi à se remettre à l’endroit sur la pelouse de Saint Symphorien. Défensivement, le joueur prêté par le PSG n’a pas beaucoup été mis en danger, gagnant un bon nombre de ballons (20). Hormis une ou deux fois (28′), il a plutôt bien muselé le jeune Sarr, malgré sa belle activité. Offensivement, il a été fidèle à lui même, n’hésitant pas à combiner avec Malcom pour prêter mains fortes aux attaquants. Il n’a pas toujours été très inspiré dans ses choix (2′ 32′), mais obtient le penalty du 0-3 (76′) et reste un atout non négligeable pour notre formation ! 

Igor LEWCZUK (5/10) : Deuxième titularisation de suite pour Igor Lewczuk qui a confirmé sa solidité entrevue face à Angers. Si Metz n’a pas été très dangereux, notre nouveau numéro 6 a tenu son rôle sans trembler. Dans les airs et dans l’anticipation, il a fait de bonnes choses gagnant 14 ballons. Lorsque les Grenats ont joué au sol et ont fait parler leur vitesse (28′), ce fût toutefois plus dur pour notre international polonais. Jocelyn Gourvennec voulait un défenseur physique spécialiste du poste, pour l’instant, il fait totalement l’affaire.

Nicolas PALLOIS (5/10) : Comme Lewczuk, Nicolas Pallois n’a pas eu à trop s’employer ce soir. Le défenseur gaucher a connu quelques difficultés en milieu de première période, avant de facilement prendre la mesure des attaquants lorrains. Vif et concentré (32′ 45′ 70′) il a réussi à contrecarrer les quelques attaques du FC Metz. En 90′ il aura gagné 16 ballons et aurait même pu se transformer en buteur avec un peu plus de réussite ou d’efficacité (43′ 45′)…

Diego CONTENTO (5/10) : Cette fois-ci, il n’y a pas grand chose à reprocher à Diego Contento. Sans crever l’écran, notre latéral gauche a tenu son couloir. Opposé au tout jeune (et timide !) Hein, l’Italo-Allemand n’a pas eu à forcer son talent pour récupérer le cuir (19 gagnés), et s’est montré plutôt intéressant dans la relance (80% de passes réussies). Offensivement, on l’a un peu plus vu que contre Angers, même si cela reste encore un peu juste. Il aurait toutefois pu être passeur décisif à quelques centimètres près (47′).

Jaroslav PLASIL (6/10) : On l’avait mis en avant dans notre duel d’avant match face à Renaud Cohade, et notre capitaine a gagné ce « combat ». Pourtant, son début de match est assez médiocre, marqué par quelques mauvais choix et un placement approximatif. Comme un diesel, il est ensuite monté en puissance. Le Tchèque a multiplié les aller retour. Si son impact défensif a été relativement discret (10 ballons gagnés), il n’en a pas moins été important dans le coeur du jeu. Rampe de lancement de l’équipe, il est à l’origine de plusieurs bonnes attaques (30′ 67′) et a parfaitement dicté le tempo au milieu. Un vrai travailleur de l’ombre sur cette rencontre !

Grégory SERTIC (6/10) : Défenseur ou milieu, milieu ou défenseur ? Quoiqu’il en soit, Grégory Sertic semble à l’aise, quelle que soit sa place sur le terrain en ce début de saison. S’il n’a pas atteint le niveau qu’il a eu au Parc OL, notre numéro 27 a réalisé une performance plus que satisfaisante en Lorraine. Très actif, il n’a pas été en reste au niveau de la récupération (18 ballons gagnés) et a clairement étouffé les milieux lorrains en plein coeur de la domination bordelaise. Très appliqué, il a aiguillé le jeu avec précision (91% de passes réussies), même si l’on peut lui reprocher de ne pas suffisamment être allé au bout de ses actions, la faute sans doute à un physique pas encore au top !

Thomas TOURÉ (5/10) : Loin d’être moche, la partie de Thomas Touré nous laisse tout de même un peu sur notre faim. Au moment du bilan, il est le seul joueur du quatuor offensif sans but ni passe décisive. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir tenté mais il s’est d’abord montré trop maladroit (30′), avant de buter sur Didillon (43′) ou ses défenseurs (44′). Pas assez spontané sur l’excellent travail de Malcom (60′), il lui a manqué le petit quelque chose pour faire la différence. Sur coups de pieds arrêtés, il n’a pas toujours trouvé le juste dosage non plus… On notera tout de même, que même s’il continue à beaucoup provoqué, il pêche un peu moins par excès d’individualisme, faisant jouer les autres (20′) et n’hésitant pas à revenir défendre. Une débauche d’énergie très intéressante, même si elle lui fait perdre par moment un peu de lucidité. Remplacé par François Kamano (81′).

Gaëtan LABORDE (6/10) Buteur d’une reprise de volée remarquable (71′), Gaëtan Laborde est donc désormais impliqué sur 4 buts des Girondins depuis le début de saison. Le héros de la Gambardella 2013 n’est vraiment pas un choix un défaut pour cette équipe bordelaise. Tout n’est pas parfait dans son jeu, il reste brouillon, voire maladroit (2′ 18′) sur certains coups, et perds beaucoup de ballons (25), mais difficile de lui reprocher, vu à quel point il mouille le maillot ! A lui tout seul, il a tenté sa chance autant de fois que toute l’équipe du FC Metz (8) ! Il n’hésite donc pas à prendre sa chance et il a bien raison, c’est comme cela qu’on finit par marquer, et s’il le fait, toujours de cette façon, on ne s’en plaindra pas ! Avec la probable lourde suspension de Diego Rolan, on risque d’entendre parler de Gaëtan Laborde ces prochaines semaines…

Isaac KIESE THELIN (6/10) : Un but une passe décisive pour un « come back » improbable ? Perdu depuis son arrivée en Gironde en Janvier 2015, Isaac Kiese Thelin s’est peut-être relancé ce soir ! Son décalage très intelligent pour Malcom permet à Bordeaux d’ouvrir le score (37′), alors qu’il avait été intéressant mais bien muselé jusque là. Son physique a fait du bien à l’attaque bordelaise, de quoi donner des regrets de ne pas l’avoir fait entrer plus tôt samedi dernier… Le Suédois semble retrouver un peu de confiance, en témoigne sa tentative de frappe (53′) ! A défaut d’avoir pu marquer dans le jeu (47′), il l’a fait sur un penalty très bien placé (75′). Une excellente chose même si c’est plus facile de prendre le ballon lorsque l’on mène déjà 0-2. Impliqué également sur le but de Laborde (71′), il sort une partie pleine de promesses… Jocelyn Gourvennec a récemment dit qu’il était dans la rotation et dans le coup offensivement, IKT vient de le prouver !

Les remplaçants :

Abdou TRAORÉ (=) : Entré en jeu à la place de Malcom, le Malien a joué un peu plus haut que d’habitude. Une entrée sans histoire et très propre.

François KAMANO (=) : Comme à Lyon, François Kamano a pu jouer une dizaine de minutes. Il a encore tenté sa chance, sans succès, mais ses jambes de feu font du bien dans une équipe fatiguée.

L’entraîneur :

Jocelyn GOURVENNEC (6/10) : Clairement décevant dans ses choix samedi, Jocelyn Gourvennec a lui aussi remis les pendules à l’heure. Privé de plusieurs éléments majeurs, il a décidé de relancer Isaac Kiese Thelin en pointe et de replacer Grégory Sertic au milieu de terrain. Deux choix payants ! Sur son coaching, il a décidé de faire souffler Malcom, ce qui n’est sans doute pas idiot. On aurait malgré tout aimé qu’il fasse son dernier remplacement, à 0-3, c’était peut-être le moment idéal de relancer Arambarri ou Gajic…

La rédaction AG