Affiche Les Notes

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Sion-Bordeaux (1-1).

Le joueur AG du match :

Thomas TOURÉ (6/10) : Au coeur de la polémique depuis samedi dernier, Thomas Touré a malgré tout été titularisé par Willy Sagnol ce soir. Loin d’être exceptionnel, il aurait pu concédé un penalty (40′), a gâché plusieurs coups francs (11′ 20′) et totalement manqué une frappe, alors qu’il était bien placé (38′), il aura, malgré tout, été le joueur offensif le plus en vue à Tourbillon. S’il en a fait un peu trop par moment (69′ 72′), il a clairement pesé sur les débats. Buteur sur un enchaînement de grande classe (65′), il aurait également pu se muer en passeur décisif, mais Nicolas Pallois a loupé sa tête (24′). Intéressant dans ses prises de balle, le jeune attaquant a mouillé le maillot et n’a pas ménagé ses efforts… c’est ce qu’on lui demande, et ça lui permet d’être joueur du match pour la Rédaction ! Henri Saivet (88′) a pris sa place pour les derniers instants.

L’équipe :

Cédric CARRASSO (5/10) : Un tir cadré, voilà le bilan de la « terrible » attaque du FC Sion. Cette (jolie) frappe, signée Konaté, a parfaitement été repoussé par Carrasso (71′). Le reste du temps, notre gardien a été serein dans les airs et a vu les rares tentatives suisses, fuir le cadre (16′ 64′ 90′). Averti pour gain de temps (72′), il doit s’incliner à l’ultime minute sur ce but contre son camp de Chantôme (90+3′). On ne peut plus frustrant…

Cédric YAMBÉRÉ (3/10) : Titulaire au sein d’une défense à 3, Cédric Yambéré nous a fait très peur en début de match. Une première faute au bout de 15 secondes, des duels perdus dans la surface (6′ 7′), il a commencé par tout faire à l’envers. Monté en sentinelle par la suite, il a été un peu meilleur, mais sera averti pour une faute inutile à 80 mètres de son but (36′). En seconde période, il a fait de bonnes choses, mais est aussi, et surtout passé près du seconde jaune (57′), avant de perdre un ballon bouillant, amenant la grosse occasion d’Assufiah (64′). Comme toujours ou presque, sa prestation est insuffisante.

Lamine SANÉ (5/10) : Toujours capitaine, Lamine Sané a réalisé un match sérieux. Concentré et solide (25′ 41′ 84′), le Sénégalais a plutôt bien muselé son compatriote Moussa Konaté. Bon dans les airs et attentif au sol, notre numéro 6 a été constant. Malheureusement, s’il ne trouve pas le cadre sur un corner bordelais (45+2′), ils est trop « juste » sur le corner suisse qui amène l’égalisation (90+3′). Il a également connu quelques difficultés quand les attaquants du FC Sion accéléraient.

Nicolas PALLOIS (5/10) : Comme Lamine Sané, Nicolas Pallois a effectué une prestation correcte. Bien placé, il a coupé plusieurs attaques adverses (30′ 53′ 78′) avec la solidité qu’on lui connait. Rapide et efficace, il a également su s’appliquer dans ses relances (91% de passes réussies). Malgré tout, on l’a connu meilleur, il a pris quelques risques inutiles mais heureusement pas préjudiciables, a été pris dans son dos par Konaté (16′) et a aussi loupé une grosse occasion de la tête sur un coup franc de Touré (24′), réalisant le geste… défensif parfait !

André POKO (5/10) : Comme à l’aller, c’est dans le couloir droit que l’on retrouvait André Poko ce soir. Contrairement au match en Gironde, le Gabonais a assuré l’essentiel. Actif dans son couloir (14′ 27′), il n’a pas pu souvent allé au bout de ses actions, et quand il a pu, ses transmissions étaient loin d’être parfaites (87′). Proche d’ouvrir le score sur un service de Contento (54′), il n’a trouvé que le petit filet. Défensivement il s’est bien démené, réalisant de bonnes choses (57′), comme de moins bonnes quand il était trop loin du marquage (30′).

Clément CHANTOME (6/10) : Ah s’il n’y avait pas eu cet ultime corner et cette terrible déviation dans ses propres filets (90+3′)… Clément Chantôme est le héros malheureux de ce match. Evidemment il est difficile de lui reprocher ce « csc », mais il vient considérablement assombrir sa bonne rencontre. Très actif à la récupération, l’ancien Parisien a été la vraie valeur ajoutée de ce milieu girondin. Bon à la récupération, il a été très propre, ne commettant aucune faute. Dans ses transmissions, notre numéro 11 a été très juste (93 % de passes réussies), même si on peut lui reprocher d’avoir jouer trop latéralement. C’est bien dommage surtout lorsqu’on voit ce qu’il apporte quand il va vers l’avant, comme sur cette merveille de passe décisive pour Thomas Touré (65′).

Jaroslav PLASIL (4/10) : Moins catastrophique qu’à Ajaccio, mais on attend encore plus de Jaroslav Plasil ! Dans son envie et sa débauche d’énergie, il n’y a pas grand chose à reprocher au Tchèque, qui s’est beaucoup donné. Son influence à en revanche été beaucoup trop limitée. Il s’est projeté vers l’avant en première période, mais a mal conclu ses attaques, comme sa tête non cadrée (17′) ou sa talonnade un peu trop molle pour Jussiê (27′). En seconde mi-temps, il a été un peu trop effacé et n’a pas su mettre le pied sur le ballon surtout après l’ouverture du score. Défensivement il a fait les efforts mais n’a pas crevé l’écran non plus.

Diego CONTENTO (5/10) : Revenu dans le groupe après son passage en CFA, Diego Contento a été appliqué ce soir. Offensivement, il a beaucoup tenté, trouvant Plasil (17′) ou Poko (54′) sur quelques offensives, mais manquant aussi de précision sur d’autres centres (43′ 77′). Défensivement, il s’est accroché, dégageant plusieurs ballons chauds (23′ 30′ 67′). Cependant quand Assifuah le provoquait en un contre un, l’Italo-Allemand a beaucoup souffert (40′ 76′).

JUSSIE (2/10) : Deux trois prises de balles intéressantes (8′ 12′), un bon décalage pour Contento (45+1′), voilà ce qu’il y a à sauver de la prestation de Jussiê. C’est une désagréable sensation que nous laisse le Brésilien après cette rencontre, celle d’un joueur jouant par intermittence et n’étant pas dans le coup sur des balles qui auraient pu être des occasions franches (22′ 27′). Notre numéro 20 a joué avec un temps de retard, et finalement il n’aura pratiquement créé aucun danger. Logiquement remplacé par Nicolas Maurice-Belay (63′). Sans être éblouissant, NMB a apporté un peu de vivacité au flanc gauche de l’attaque bordelaise. Insuffisant cependant pour faire peur à la défense de Sion…

Cheick DIABATÉ (3/10) : Buteur en CFA samedi dernier, Cheick Diabaté n’a pas remis ça ce soir ! Le Malien a eu très peu d’occasions à se mettre sous la dent, ses deux têtes étaient bien trop molles (50′ 61′) et sa tentative de reprise du gauche totalement manquée (68′). Trop esseulé au sein de l’attaque girondine, notre avant-centre a bien été pris par la charnière de Sion et quand il réussissait à dévier un ballon… personne n’était là pour suivre. Une rencontre difficile donc pour notre attaquant qui vit une saison qui l’est tout autant pour le moment… Enzo Crivelli (77′) a pris sa place. Notre numéro 27 a eu encore moins de munitions et hormis un ou deux échanges avec Touré, il n’a pratiquement pas eu de ballons.

Quand ça ne veut pas… Entendons nous bien, Bordeaux n’a pas réalisé un match parfait et il était effectivement facile de faire mieux que la rencontre à Ajaccio (2-0)… Cependant ce soir sur la pelouse de Sion, le FCGB aurait pu (et dû) repartir avec les 3 points. Avec un duo Chantôme-Touré, actif et décisif, le club au scapulaire s’est accroché à cet avantage… jusqu’à la dernière minute et ce coup du sort terrible. Oui Sion aurait pu obtenir un penalty, mais toutes les statistiques parlent malgré tout en faveur de notre équipe (57 % de possession, 9 tirs dont 4 cadrés, contre 6 pour 1 à Sion). A force de reculer, comme une formation qui doute, Bordeaux a été cruellement puni. Avec la victoire de Liverpool à Kazan, les Girondins sont 3èmes de la poule à 3 points des Reds et 5 de Sion… Autant dire que la qualification devient plus qu’hypothétique. Retour au championnat dimanche avec la réception de Monaco, avec on l’espère une fin plus heureuse. Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire