Guillaume HOARAU / Grzegorz KRYCHOWIAK

A Bordeaux depuis un peu plus d’un mois, l’attaquant international français : Guillaume Hoarau (29 ans) n’a pas encore montré l’étendue de son potentiel. En effet, dans une interview accordée à Eurosport, l’avant-centre bordelais avoue qu’après plusieurs mois de coupure, il n’est physiquement pas encore à son meilleur niveau, même s’il monte en puissance depuis quelques temps. Seul la compétition et l’enchaînement des matchs lui permettront de retrouver le niveau qui était le sien au Paris Saint-Germain. Cependant, le réunionnais avoue qu’il s’appuie énormément, dans son style de jeu, sur le collectif qui l’entoure et que même si celui de Bordeaux est intéressant, il n’égale pas, à cause de sa jeunesse, celui du club de la capitale, où tout était plus simple. Mais le n°13 des Girondins de Bordeaux est, depuis son retour en France, bien décidé à retrouver son niveau, tout en aidant les Marine & Blanc. Interdiction donc, pour lui, de s’installer dans un confort, dans lequel « on oublie tous nos ambitions personnelles ». Le buteur français a donc pour objectif de donner l’exemple et de marquer des buts pour le club au scapulaire.

Voici un extrait de l’interview de l’attaquant girondin :

Quelle est la différence entre le Hoarau du PSG et le Hoarau de Bordeaux ?

« Il a vieilli. La Chine, c’est juste une aventure. Je suis parti huit mois. Il y a des blessures qui durent très longtemps. C’est une parenthèse pour moi pour faire un ‘reset’ psychologique et physique. Je reviens pour essayer de retrouver le niveau qui était le mien avant que je quitte la France. »

Êtes-vous encore loin de votre meilleur niveau ?

« C’est surtout physiquement. Avant mon arrivée ici, cela faisait trois voire quatre mois que j’avais coupé. Je suis un joueur qui a besoin d’un collectif. A Paris, j’étais dans des dispositions assez spéciales avec des super joueurs autour de moi. A Bordeaux, c’est le cas même si l’équipe est beaucoup plus jeune. Les mois à venir vont me dire quel objectif je vais pouvoir me fixer pour les prochaines années. »

Quel est votre objectif à court terme de buts ?

« Je reviens avec beaucoup d’humilité parce que j’ai pas mal de retard à rattraper. Pour aider cette équipe, je dois marquer des buts. Bordeaux a à l’esprit le Guillaume qui était à Paris. Les Girondins veulent retrouver ce mec-là. Je dois redoubler d’effort, je ne dois pas arriver comme un mercenaire. Ce n’est pas mon cas mais, dans le confort, on oublie tous nos ambitions quotidiennes. J’essaie de montrer le bon exemple sur le terrain et de ne pas être un con en dehors. Ça fait un mois et demi que je suis ici. Je monte en puissance. Il ne me manque que la compétition et l’enchaînement des matches. C’est à moi d’essayer d’inverser la tendance. Évidemment quand tu reviens de Chine, ce n’est pas à ce moment-là que tu te sens le plus fort. »

Où vous voyez-vous la saison prochaine ?

« Se projeter, c’est difficile. Je ne m’étais pas dit que je rentrerais à Bordeaux un an après être parti. Donc je ne peux pas prévoir ce qui va se passer dans cinq mois. Si je fais ce qu’il faut pour le club et pour moi, j’espère ne pas avoir de problème pour rebondir ou rester ici. Je veux être fier de mon passage ici. »

Retrouvez l’intégralité des propos de l’attaquant bordelais : ICI !

SourceEurosport.fr



Laisser un commentaire