Supporters de Bordeaux  / Fumigenes - 09.05.2015 - Bordeaux / Nantes  - 36eme journee de Ligue 1 Photo :  Caroline Blumberg / Icon Sport

FC Girondins de Bordeaux 2-1 FC Nantes (36ème journée de L1) – Affluence : 31 495 spectateurs.

Les joueurs alignés : Carrasso – Mariano, Yambéré, Pallois, Contento – Sertic (cap) (67′ Maurice-Belay), Chantôme, Plasil, Khazri (90+1′ Planus) – Rolan, Kiese Thelin (62′ Crivelli)

Buts : D.Rolan (20′ sp, 69′) – J.Veretout (15′ sp).

Avertissement pour Bordeaux : Contento (48′), Sertic (53′) et Crivelli (87′)

Il y a certaines dates dont on se rappelle toute sa vie, certains matchs dont on aime dire fièrement « j’y étais », il y a certaines journées qui ne devraient jamais s’arrêter… Le Samedi 9 Mai 2015 et ce Bordeaux-Nantes en fait évidemment parti…

Ce match là attendu par tout le peuple bordelais a commencé dès midi pour certains, place de la République et s’est poursuivi jusque tard dans la nuit… A l’initiative des Ultras, des milliers de supporters étaient venus faire la fête et acclamer les idoles de toujours (Giresse, Trésor, Battiston, Lizarazu, Laslandes, Ramé…) dans le centre de Bordeaux. Animée, surexcitée, la foule s’est ensuite dirigée vers le Stade, dans un joyeux bordel. Des cris, des chants, des rires, quelques larmes déjà et des centaines d’images, de photos, de vidéos… En place pour la dernière fois « à la maison », les supporters ont réservé une ovation amplement méritée au futur ex-girondin Marc Planus. Des tifos, des drapeaux, un accueil mémorable, et la présence d’Alain Giresse, animeront ensuite l’avant-match, dans une ambiance incroyable et que très, très rarement vue en Gironde. Désigné pour cet événement historique, M.Gautier siffle le coup d’envoi de cette rencontre…

Dire que Lescure aura eu droit à un dernier grand match pour ce Bordeaux-Nantes serait mentir… La première période est notamment marquée par beaucoup de petites erreurs et d’approximations, peut-être la conséquence aussi d’une tension légitime côté bordelais. Ce sont pourtant nos joueurs qui seront les premiers en action, mais Rolan est un peu juste pour devancer Riou (8′). Petit à petit, les Nantais sortent de leur camp et Rongier inquiète Carrasso d’un tir flottant (13′), juste avant le premier tournant du match. A la lutte avec Bangoura, Mariano est accroché puis entraîne l’attaquant dans sa chute. M.Gautier n’hésite pas et désigne le point de penalty. Après une première tentative annulée, Jordan Veretout ouvre le score (0-1, 15′). Cinq minutes plus tard, c’est au tour de Bordeaux d’obtenir un penalty ! Vizcarrondo touche incontestablement, mais involontairement, le ballon de la main. C’est Diego Rolan qui se charge de remettre les deux équipes à égalité en trompant Riou, parti du bon côté (1-1, 20′). Une égalisation qui fait monter d’un cran la température dans les tribunes. Un public qui va ensuite, dans la foulée d’une occasion de Rolan (27′), offrir une minute d’applaudissement superbe et émouvante à Marc Planus. Il faut ensuite attendre la fin de la première période pour voir des occasions, mais le portier nantais s’interpose sur les tentatives de Chantôme (43′) et Sertic (44′). Mi-temps sur ce score de 1-1.

A la reprise, les Ultras continuent de faire le show et le stade de pousser comme un seul homme ! Alors qu’on les pensait galvaniser par le public et par le discours de Willy Sagnol, les joueurs débutent timidement le second acte, qui ressemblent plus à un festival de fautes (cartons pour Contento et Sertic) qu’à un match pour l’Europe. Passé l’heure de jeu, les Girondins vont toutefois prendre les choses en main, et le ballon dans les pieds. Avec l’entrée de Crivelli (63′), l’attaque bordelaise semble plus en forme et sur un centre mal dégagé, Wahbi Khazri a tout le loisir de placer sa reprise, qui finira sa course sur la transversale de Riou (64′). Ce n’est heureusement que partie remise pour Lescure qui s’enflammera quelques minutes plus tard. Sur un excellent travail du dernier entrant Maurice-Belay, Crivelli décale Rolan qui marque de près du pied droit (69′). Un but libérateur, qui restera comme le dernier de l’histoire de Chaban, et qui sera fêté comme il se doit ! Bordeaux qui ne doit plus rien lâcher, tient son succès et s’accroche, sans pouvoir faire le break… Une dernière action fera passer des frissons à tout un stade, lorsque Bessat s’amuse côté gauche mais ne trouve personne sur son centre aux six mètres (90′). Les Ultras peuvent incendier le Virage de fumigènes, Marc Planus peut entrer pour sa dernière (90+1′) et tout le stade peut hurler, chanter, rire, pleurer : c’est fait, Bordeaux bat Nantes (2-1) et offre à Lescure une dernière victoire pour l’histoire ! 

Cette victoire (2-1) était indispensable pour croire à l’Europe (voir le classement), laver l’affront de la saison passée, et évidemment terminer dignement à domicile. En ce samedi 9 Mai 2015, les Girondins ont tourné la dernière page d’un livre, ou plutôt d’une encyclopédie de 77 ans. Un succès important et mérité. Poussé par un stade en fusion, les Marine & Blanc n’ont pas livré la rencontre parfaite, mais ils sont su se relevés après le but nantais et arracher la victoire et c’est bien là l’essentiel. Il ne fallait pas gâcher une journée si parfaite, il ne fallait pas faire de rature sur la dernière ligne de l’histoire de cet endroit mythique… les joueurs l’ont bien compris et ont pu fêter cette victoire avec leur public. Ce 9 Mai 2015 restera mémorable, inoubliable, indescriptible… C’est pour ce genre de moments qu’on aime le foot tout simplement. Adieu Lescure et Allez Bordeaux !



Laisser un commentaire