Au cours de la conférence de presse pour la présentation de Jocelyn Gourvennec comme nouvel entraîneur des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud s’est félicité du recrutement de l’ex-coach guingampais mais a surtout fait un point sur l’actualité transfert. Expliquant qu’il fut tout d’abord séduit par l’homme et ses six années d’expérience dans les Côtes d’Armor, le président Triaud a confirmé que le goût du breton pour le 4-4-2, système qui avait souvent eu du succès dans l’histoire du club, avait été déterminant dans la nomination de ce dernier. Mais c’est surtout l’actualité transfert qui a été le plus abordé avec déjà les départs officiels de Jussiê, Clément Chantôme, Mathieu Debuchy et Cheick Diabaté. Concernant le géant malien, Jean-Louis Triaud a justement expliqué que plusieurs prolongations de contrats (diminution de salaire et prime à la performance) lui avaient été offertes depuis Octobre 2015 mais sans jamais aucune réponse positive de sa part. Quant à la prolongation de Valentin Vada, dont les exigences salariales semblent en totale inadéquation avec celles d’un joueur n’ayant uniquement que 15 matchs de Ligue 1 au compteur, le président espère le voir revenir de vacances avec un peu plus de raison qu’à l’heure actuelle. Enfin, la réalisation d’un recrutement rapide et par anticipation, termes rarement entendus ces dernières années au Haillan, afin d’offrir au plus vite un groupe équilibré à Jocelyn Gourvennec serait envisagé avec l’arrivée d’au moins un buteur d’ici à la fin de l’été.

« Nous avons été séduit par plusieurs aspects de sa personnalité. Il a une expérience intéressante, la jeunesse et nous avons apprécié le style de jeu utilisé en 4-4-2 qui a été utilisé à Bordeaux pendant longtemps et qui nous convenait pas mal […]  L’idée serait d’anticiper les recrutements et de travailler assez vite sans attendre les départs […] Le poste d’attaquant de pointe sera un objectif de recrutement […] Ounas et Vada sont sous contrat et je ne pense pas qu’ils soient si sollicités que ça. Avec Valentin, nous avons un désaccord. Il a des vœux qui me paraissent aller au-delà du raisonnable pour un garçon qui a seulement 15 matchs de Ligue 1. »

En espérant que la direction tienne de nouveau ses promesses et nous offre un mercato estival aussi actif que celui effectué au cours du dernier mois de janvier.

Retranscription par ActuGirondins



Laisser un commentaire