À la veille du match qui a opposé les Girondins de Bordeaux à Lille, l’attaquant brésilien Jussiê (30 ans), a répondu aux questions de RMC Sport/BFMTV touchant autant à son avenir personnel qu’à la fin de saison sans enjeu que vit actuellement le club.

Revenu d’un prêt de quelques mois dans le Golfe après avoir exprimé à de multiples reprises ses envies de départ, le joueur n’hésite pas à déclarer se sentir très bien à Bordeaux et être beaucoup plus attaché au club qu’auparavant. Il regrette tout de même que, malgré les bons rapports qu’il entretient avec l’ensemble des acteurs du club, les blessures et les quelques incompréhensions qu’il a vécu ces derniers mois aient limité son temps de jeu. Expliquant qu’il ressentait un réel besoin de vivre une nouvelle expérience, il avoue néanmoins que le sort de l’entraineur ainsi que les futurs transferts seront des conditions importantes à son désir de rester ou non au sein du club au cours des prochaines saisons. Abordant ensuite ses rapports avec Francis Gillot, Jussiê explique connaître parfaitement la personnalité et le fonctionnement de son coach tout en comprenant et partageant l’agacement de ce dernier face aux critiques récurrentes dont les Girondins sont la cible depuis plus de deux ans maintenant. Quant au possible de départ du coach nordiste en fin de saison, rien ne semble indiquer à ses yeux qu’il ait pris une quelconque décision à ce niveau-là. Le Brésilien revient enfin sur la fin de saison sans enjeu qui s’offre à lui ainsi qu’à ses coéquipiers et n’hésite pas dire qu’il faudra donner pour finir le plus haut possible afin de rendre au club tout le soutien que celui-ci apporte quotidiennement aux joueurs à tous les niveaux.

Sachant que le joueur brésilien a reçu une offre de prolongation jusqu’en Juin 2016 (son contrat actuel se terminant en Juin 2014 mais possédant une clause de reconduction automatique jusqu’en juin 2015), nous espérons tous qu’il ne tardera pas à faire connaître sa décision sur son avenir.

Voici un extrait de l’interview de Jussiê :

Vous êtes sous contrat jusqu’en Juin 2015, souhaitez-vous rester à Bordeaux ?

«Cela me tente vraiment parce que comme je l’ai dit, le club fait tout pour qu’on soit bien. Je me sens bien ici. C’est vrai qu’à un moment donné, j’avais envie de partir. J’avais envie de respirer un peu, de voir autre chose, mais finalement je suis revenu. Je n’ai pas encore pris ma décision, mais je pense que ce sera d’ici la fin de la saison, ou peut-être après. Je suis plus attaché aujourd’hui à ce club qu’avant, mais cela n’empêche pas que c’est important de savoir qui va partir, qui va venir, des choses comme ça. Le choix de l’entraineur peut bien sûr jouer dans ma décision

Vous aviez pourtant été écarté cette hiver parce que vous étiez revenu en retard du Brésil…

«C’est le passé. Il y a des choses qui nous arrivent et qui nous font avancer, il faut toujours le prendre comme ça, même les mauvaises choses. Pour moi, c’était un apprentissage ce qui s’est passé. J’ai de très bons rapports avec le club et l’entraineur, c’était surtout un mal entendu à ce moment-là. J’ai malheureusement perdu un peu de temps avec cette histoire. Je n’ai pas joué des matchs. Après, je suis revenu au club et j’ai eu ma blessure derrière. Il y a eu pas mal de matchs où je n’ai pas pu jouer, mais il n’y a pas de rancune, surtout de mon côté. On dit au Brésil que dans le foot, il n’y a pas une vérité qui dure 24 heures. Ces choses-là me font simplement avancer.»

Vous n’avez plus rien a jouer cette saison. Le groupe est-il toujours motivé ?

«Il faut qu’on ait conscience qu’on est des professionnels, qu’on doit travailler tous les jours et qu’on doit respecter les couleurs du club. On sait que c’est très important pour le club qu’on finisse le plus haut possible, même si on n’a plus rien à gagner. Le club est sincère avec nous, il fait tout pour qu’on réussisse, il met tout en œuvre pour qu’on réussisse. Cela fait déjà longtemps que je suis là donc je peux en parler. Même en dehors du terrain, le club nous soutient bien, nous les joueurs, surtout les étrangers. Il nous donne beaucoup, donc c’est tout à fait normal que nous, en tant que professionnels, on donne aussi. On sait qu’en ce moment, c’est important que le club finisse bien. Là, on a compris le message et on va tout faire pour. Je pense que les mecs en sont bien conscients, même les joueurs qui ne sont pas là depuis longtemps. C’est notre employeur, donc c’est tout à fait normal qu’on se batte et qu’on fasse les choses bien jusqu’à la fin.»

Pour lire l’intégralité de l’interview, cliquez ICI.

Source : RMCSport/BFMTV.com



Laisser un commentaire