Jaroslav PLASIL / Gregory SERTIC / Diego ROLAN

FC Girondins de Bordeaux 2–1 Toulouse FC  (12ème journée de Ligue 1) – Affluence : 16 618 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Yambéré, Planus (Rolan 53′), Sertic, Contento – Plasil, Traoré, Khazri (Kaabouni 70′) –  Touré, Sala (Diabaté 84′).

Buteur(s) : M. Planus (52′), D. Rolan (63′) / A. Pesic (68′).

Avertissement(s) pour Bordeaux : Néant.

Un derby ne se joue pas, il se gagne ! Le message est le même que mardi… On ne change pas une équipe qui gagne, sauf à Bordeaux. Trois changements de joueurs, mais le 3-5-2 est reconduit. C’est sous une pluie battante que ce second round du Derby Garonne démarre. Très vite, ce sont les Bordelais qui prennent le jeu à leur compte. Sûrement en position de force grâce à la qualification en Coupe de la Ligue face à ce même adversaire, les Marine & Blanc osent et se procurent les premières occasions. Plasil et Touré sont les hommes forts de ce début de match, le premier sert Sala qui frappe au-dessus (7′) pendant que le second profite d’une erreur défensive toulousaine pour éliminer Boucher mais voit sa frappe avortée par un excellent retour de Moubandjé (9′). Ce même Touré s’essaye en demi-volée mais sa tentative s’envole (12′). Toulouse est malmené et peine à rentrer dans le match, à l’image de Grigore qui après trois énormes fautes frôle la correctionnelle et un second carton jaune… Ses interventions irrégulières offrent des coups-francs aux Girondins mais ceux-ci sont mal négociés, comme celui de Khazri qui, faute de trouver preneur, file dans les gants de Boucher (15′). Bordeaux presse haut et n’hésite pas à se projeter raidement vers l’avant, à l’image de Contento qui s’infiltre mais qui rate le cadre (21′). A la demi-heure de jeu, le TéFéCé retrouve des couleurs et semble enfin sortir la tête de l’eau. Ninkov envoie un ballon dans les tribunes (31′) avant que Ben Yedder fasse de même quelques minutes plus tard. Les Bordelais, un peu plus à la peine depuis l’entrée en jeu de Didot à la place de Grigore, n’en démordent pas. Plasil profite d’un beau travail de Touré pour tenter sa chance, hors-cadre (32′). Finalement, le seul tire cadré de cette première période est à mettre à l’actif de Ben Yedder qui trouve Carrasso sur sa route (40′). La mi-temps est sifflée ; 0-0. Le déchet technique des 22 acteurs fait cruellement défaut au spectacle…

Le duel reprend ses droits pour la seconde période qui ne demande qu’à fournir des buts ! Et c’est le cas ! A la surprise générale, c’est l’éternel Marc Planus qui a ouvert la marque en faisant preuve d’opportunisme sur un coup-franc de Khazri (52′) ! Le vétéran, qui n’avait plus marqué depuis le 3 mars 2012, rejoint Zlatan Ibrahimovic au panthéon des joueurs ayant un ratio d’un but par match en Ligue 1 cette saison. Comme toute légende qui se respecte, il cède sa place à Rolan dans la foulée après avoir fait le job. Son génie est communicatif puisque l’Uruguayen, tout juste entré en jeu, reprend d’une tête plongeante rageuse un superbe service de Plasil (63′) ! Deux tirs cadrés, deux buts : Bordeaux met Toulouse KO, ça fait 2-0 ! Deux minutes auparavant, Yambéré est passé tout près d’ouvrir son compteur but en professionnel mais sa tête a finalement heurté le poteau… (61′) Sans même nous laisser le temps de reprendre nos esprits, Sertic effectue une boulette aussi imprévisible qu’inhabituelle et permet à Pesic de réduire le score… (68′) Affecté par son erreur, Sertic sort de son match et commet quelques approximations… Alors que les Bordelais évoluent en 4-3-3 depuis l’entrée en jeu de Rolan, Khazri est remplacé par Kaabouni (71′). Les Toulousains essaient de recoller au score mais le ballon est finalement dégagé après un cafouillage dans la surface girondine (74′). Sertic croit mettre un terme au suspense sur coup-franc mais Boucher bénéficie de l’aide du poteau pour repousser le tir puissant du capitaine bordelais (80′). A cinq minutes du coup de sifflet final, Diabaté entre en lieu et place de Sala (84′). Le géant malien se met vite en évidence mais sa déviation pour Rolan ne donne rien (85′) et sa frappe est contrée par le torse d’un Toulousain (90′). On en restera là pour ce match, Bordeaux l’emporte sur Toulouse pour la deuxième fois consécutive ! 

La Garonne est Marine & Blanche ! Voilà un premier enseignement à tirer de ce double duel entre Bordelais et Toulousains ! Les Girondins renouent avec le succès en championnat, où ils n’avaient plus marqué de but dans le jeu depuis trois matches. L’efficacité a été la clé ce soir mais n’est pas le seul motif de satisfaction à retenir. Les joueurs ont fait preuve de belles valeurs morales, notamment dans la solidarité. De plus, ils se sont adaptés très professionnellement aux différents systèmes de jeu utilisés par  Sagnol, lui aussi à gratifier de ses choix osés et payants, comme celui de jouer la carte de la jeunesse. Ce soir, Bordeaux remonte à la quatrième place de Ligue 1 à seulement deux points de Lyon, troisième (voir le classement complet ICI). Les Girondins tenteront de surfer sur cette vague victorieuse dès samedi à Lens (17h00) avant de se déplacer chez l’ennemi marseillais, le dimanche 23 novembre à 21h00. « Un derby ça ne se joue pas, ça se gagne », le message a été entendu. Ne boudons pas notre plaisir ; Allez Bordeaux !



Laisser un commentaire