FC Girondins de Bordeaux v AS Nancy-Lorraine - Ligue 1

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Châteauroux-Bordeaux (0-2).

Le joueur AG du match :

Igor LEWCZUK (7/10) : Ce soir, les joueurs offensifs de Châteauroux n’étaient clairement pas à la hauteur pour gêner Igor Lewczuk. D’une solidité et d’une sobriété remarquables, le Polonais n’a rien laissé à ses vis à vis, remportant une grande majorité de ses duels, au sol comme dans les airs. Très rarement pris à défaut, il a réussi des interventions très propres (20′ 86′) et s’est même offert quelques montées balle au pied (60′ 78′). Proche d’ouvrir le score (25′), il confirme ses bonnes dispositions du moment et est de nouveau élu homme du match par la Rédaction.

Les titulaires :

Jérôme PRIOR (6/10) : Cédric Carrasso blessé, Jérôme Prior débutait ce soir son (court ?) intérim dans le but girondin ! Après ses mauvaises performances du début de saison, notre jeune gardien a su assuré l’essentiel sur la pelouse de Châteauroux. Peu mis en danger, il s’est interposé sur une jolie frappe de Merghem (33′) et a été concentré le reste du temps. A l’aise dans les airs et bien protégé par sa défense (14′ 20′ 73′), le vainqueur de la Gambardella 2013 a vécu une soirée tranquille. Pas certain qu’il ait la même dimanche…

Milan GAJIC (6/10) : Pour sa première titularisation de la saison, Milan Gajic a bien su trouver ses marques. Si l’attaque de Châteauroux n’était pas exceptionnelle, le Serbe a été intraitable défensivement, venant notamment réaliser une intervention parfaite dans la surface (20′). Offensivement, la doublure de Youssouf Sabaly a tenté d’apporter le surnombre à plusieurs reprises. On peut toutefois lui reprocher un manque de précision sur certains ballons donnés (9′ 60′ 64′).

Nicolas PALLOIS (6/10) : Comme son compère de la défense centrale, Nicolas Pallois n’aura pas eu à forcer son talent pour contrecarrer les attaques castelroussines. Il s’est régalé dans les airs et a rarement été mis en difficulté. Même quand il était mal placé, il a réussi à se rattraper par un tacle dont il a le secret (73′). Vigilent et concentré, notre numéro 5 confirme lui aussi sa montée en puissance.

Diego CONTENTO (6/10) : Maxime Poundjé puni, le couloir gauche de la défense était toujours la propriété de Diego Contento. A l’instar de ses coéquipiers, il a su rester solide tout au long de la rencontre, bien aidé par la timidité adverse. Offensivement, il s’est montré plus qu’il ne le fait d’habitude. Evidemment ce n’est toujours pas sensationnel, mais sur quelques montées (30′ 44′), il aurait pu être décisif, c’est notamment lui qui offre une belle opportunité à Isaac Kiese Thelin (70′).

Jaroslav PLASIL (5/10) : C’est une prestation plutôt moyenne que nous aura offert Jaroslav Plasil à Gaston Petit. Notre capitaine a trop souvent joué au petit trop, que ce soit dans la récupération comme dans l’organisation. S’il a bien su aiguillé le jeu par moment, il a manqué d’un peu de précision aux abords de la surface adverse, et n’aura pas connu beaucoup de réussite dans ses tentatives (5′ 52′). Défensivement, il a fait son travail sans vraiment briller, se faisant notamment mettre dans le vent par Boukari sur un joli dribble (58′).

Valentin VADA (6/10) : Premier match depuis son retour de blessure pour Valentin Vada. L’Argentin l’a débuté timidement, donnant l’impression de ne pas franchement être dans le coup, avec plusieurs passes faciles manquées. Monté en puissance au fil des minutes, il a pris le pouvoir au milieu du terrain. Omniprésent à la récupération, il a beaucoup donné pour venir gratter des ballons. Cela ne l’a pas empêché de se montré à son avantage balle au pied, avec une passe décisive pour Kamano (40′) et un tir qui a frôlé le poteau du but de Souchaud (61′). N’ayant sans doute pas 90′ dans les jambes, il a cédé sa place à Abdou Traoré (77′).

Adam OUNAS (6/10) : Un peu comme Valentin Vada, Adam Ounas a été un bon diesel à Châteauroux. Timide et surtout peu inspiré durant la première demi-heure, l’Algérien n’a pas réussi à se mettre en évidence, souvent accroché illicitement, il faut le dire (15′ 20′ 27′). Il s’est ensuite réveillé et a décidé de jouer avec ses partenaires ! A l’origine du but de Kamano (40′), il a multiplié les accélérations en seconde période (50′ 52′ 53′), ce qui a fait beaucoup de mal à la Berrichonne. Finalement c’est au moment où on ne l’attendait plus qu’il a été décisif, décochant une frappe splendide pour donner la victoire à Bordeaux (84′). Exécrable samedi, on le préfère bon comme aujourd’hui !

François KAMANO (6/10) : On ne l’avait vu que quelques minutes depuis le début de saison, cette fois ci, François Kamano était présent dès le coup d’envoi de la rencontre. Volontaire et actif, il s’est beaucoup démené notamment dans le premier quart d’heure, se créant la première opportunité du match (10′). Moins en vue par la suite, il a semblé souffrir face aux physiques de ses adversaires, avant de sortir de sa boite pour ouvrir le score, et de quelle manière ! Pour son premier but sous le maillot au scapulaire, il a enlevé la toile d’araignée (40′) ! Sa seconde période est plus anonyme, malgré quelques accélérations intéressantes. Victime de crampes, il a cédé a place à Jorris Romil (81′).

MALCOM (6/10) Décevant depuis plusieurs semaines, Malcom a remis les pendules à l’heure ce soir ! S’il n’a pas marqué, le Brésilien a semblé retrouver ses sensations sur le synthétique de Châteauroux. Ses accélérations ont fait beaucoup de mal à ses adversaires. Positionné dans l’axe, il a été très intéressant dans ses décrochages comme dans ses appels. Pour conclure sa prestation positive, Malcom a lancé Adam Ounas sur le but du break (84′). A confirmer dès dimanche ! Remplacé en fin de rencontre par Youssouf Sabaly (88′).

Isaac KIESE THELIN (4/10) : C’est la déception de la soirée… Bon et efficace les rares fois où il eu sa chance en ce début de saison, Isaac Kiese Thelin avait une nouvelle occasion de briller : c’est raté ! Evidemment tout n’a pas été catastrophique, mais le Suédois a été très dur à trouver dans cette rencontre. Jamais dans le bon tempo, il aurait tout de même pu marquer mais a manqué de puissance (63′), puis de précision sur un bon centre de Diego Contento (70′). Si les autres attaquants restent blessés, il aura au moins l’occasion de se rattraper…

Les remplaçants :

Abdou TRAORÉ (=) : Entré à la place de Valentin Vada, Abdou Traoré a fait une entrée correcte. Volontaire à la récupération, il est au tout départ du but du break (84′), mais a aussi été un peu maladroit par moment.

Jorris ROMIL (+) : Pas impressionné, Jorris Romil s’est offert un baptême en pro plutôt intéressant. Actif devant, il aurait même pu marquer sur un service d’Adam Ounas (90+1′).

Youssouf SABALY (=) : A peine 5′ passée sur le terrain pour Youssouf Sabaly, venu se placer devant Milan Gajic.

L’entraîneur :

Jocelyn GOURVENNEC (5/10) : Ce succès à Châteauroux doit rassurer notre entraîneur ! Un peu en difficulté en Ligue 1, Jocelyn Gourvennec et ses hommes ont assuré la qualification. Un succès logique sur le papier et également sur le terrain. Le Breton en a profité pour relancer des joueurs en manque de temps de jeu (Gajic, Kamano, Kiese Thelin), avec plus ou moins de réussite ! Au niveau de son coaching, il a peut-être été un peu tardif, mais rien d’alarmant, Bordeaux n’étant pas non plus dans le dur. On a envie de dire que Jocelyn Gourvennec a rempli sa mission, ni plus ni moins ! 

La rédaction AG