Cette saison, deux joueurs ont êté prêtés par les Girondins de Bordeaux. Younès Kaabouni (20 ans) et Théo Pellenard (21 ans) n’étaient pas promis à un temps de jeu conséquent sous les couleurs que nous supportons. Willy Sagnol a eu la franchise de leur dire, pour qu’ils aillent s’émanciper ailleurs, à l’échelon inférieur. Le premier a été envoyé au Red Star (L2), l’autre au Paris FC (L2). Deux équipes franciliennes et deux échecs partiels.

 1er : Théo Pellenard (Paris FC)

Theo PELLENARD
9 matchs joués, 8 comme titulaire

1 but, 5 cartons jaunes

Pour être totalement honnête, son départ pour une durée déterminée nous a surpris. Dans une défense décimée, où personne ne convint sur le long terme, Pellenard aurait pu avoir sa chance. Son profil polyvalent (capable d’évoluer sur le flanc gauche comme en défense centrale) correspond à un entraîneur comme Sagnol, qui fait évoluer ces compositions et le positionnement des joueurs. Au centre, si personne ne se met en avant, à gauche, c’est encore pire. Enfin, il faut relativiser puisque Diego Contento retrouve un niveau très correct depuis environ un mois. Mais entre Maxime Poundjé et Théo Pellenard, la question de savoir qui est le meilleur se pose. Surtout que l’un a eu plus sa chance que l’autre.
A Paris, Pellenard a bien commencé. Il a inscrit un but (1-1 contre Brest) lors de la première partie auquel il a pris part. Il a surtout joué entre la 11e et la 19e journée, étant six fois titulaire et une fois remplaçant, et ce malgré le changement d’entraîneur (arrivée de Jean-Luc Vasseur fin Novembre).

Les chiffres :
– Arrivée le 12 Août 2015, juste avant la troisième journée de Ligue 2.
– En 16 journées (1 440 minutes), Pellenard a joué 718 minutes : 49,9%.

Dans le cadre d’un prêt d’un club du Top 5-6 français à un promu de Ligue 2, le fait de voir que Théo n’ait joué qu’une minute sur deux en quatre mois n’est pas très satisfaisant. Il faudra qu’il fasse le nécessaire pour corriger le tir et s’affirmer dans cette formation qui peine actuellement au classement. Le PFC est 19e avec seulement une victoire pour douze nuls et six revers. Cela dit, il a beaucoup joué ces dernières semaines, elles sont donc porteuses d’espoir pour la suite.

2ème : Younès Kaabouni (Red Star)

Younes KAABOUNI
4 matchs joués, 1 titulaire
Un carton jaune

Si la question de l’intérêt du prêt peut se poser pour Pellenard, elle ne se pose pas pour Kaabouni. Barré à son poste par de nombreux joueurs (Plasil, Chantôme, Sertic, Traoré, Poko, Saivet voire Yambéré et Khazri), le franco-marocain devait s’extirper du Haillan, temporairement, pour grapiller des minutes. Le Red Star l’a signé pour un an, en espérant avoir la même réussite sportive qu’avec Gaëtan Laborde il y a deux ans. Sauf que, comme vous pourrez le voir avec les statistiques ci-dessous, on cherche encore Younès avec le maillot vert parisien. La raison ? Le fait que le Red Star, à l’inverse du PFC, tourne très bien. Et comme le dit l’adage sportif, on ne change pas une équipe qui gagne. C’est, du moins, le leitmotiv de Rui Almeida, coach des Audoniens.

Les chiffres :
– Prêté le 9 Juillet, il a donc réalisé la préparation avec le Red Star
– En 19 journées (1 440 minutes), Kaabouni a joué 99 minutes : 6,9%

Le jeune milieu de terrain n’a jamais, en quatre mois de compétition, joué l’intégralité d’une rencontre. Même en Coupe de la Ligue ou en Coupe de France. Kaabouni a joué, au maximum, cette saison, 67 minutes. Au final, il aurait joué le même nombre de minutes à Bordeaux. Ce prêt est un échec double puisque non seulement il ne s’impose pas au Red Star, mais en plus, Valentin Vada (voire Robin Maulun) sont passés devant lui dans la hiérarchie. Surtout l’Argentin, qui impressionne pour ses premières apparitions en pro.

Pour la suite, il faut donc souhaiter que ces semi-échecs ne deviennent pas de grosses déconvenues, une année de perdue. Pour Théo Pellenard, l’espoir est permis. Pour Younès Kaabouni, cela semble bien plus compliqué. On entend souvent que pour pouvoir progresser, il faut jouer des matchs. Pas sûr que Willy Sagnol soit heureux de son joueur lors du retour de ce dernier à Bordeaux l’été prochain. Si ça continue ainsi.