FC Girondins de Bordeaux 1-1 Stade Rennais FC (23ème journée de Ligue 1)

La feuille de match

Bordeaux : Carrasso – Gajic, Lewczuk (44′ Sankharé), Pallois, Pellenard – Toulalan , Vada (72′ Rolan), Plasil (c) – Ounas (53′ Malcom), Laborde, Ménez.

Rennes : Costil – Danzé (c), P. Mendes (77′ Bensebaini), Gnagnon, Baal – Amalfitano, André, Prcic, Kalulu (63′ Diakhaby) – Sio, Gourcuff (87′ Said).

Buts : J. Ménez (56′) – Y. Gourcuff (69′).

Affluence : 16588 spectateurs

Le résumé

Soyons très clairs : du côté de cette première mi-temps, il n’y a quasiment rien à retenir, et encore moins chez les Girondins ! La plus grosse action bordelaise de cette première mi-temps sera la blessure de Lewczuk, qui laissera sa place à la recrue Sankharé pour faire descendre Toulalan en défense centrale… C’est dire ! Et ce fait de jeu interviendra à la 44ème minute, signe révélateur de la leçon reçue par les Marine et Blanc par les Rennais, qui ont dominé les Bordelais comme ils l’ont rarement été à domicile. Si le vent soufflait fort après la tempête Leiv, l’accalmie (et l’apathie) était de mise sur cette mi-temps ! Deux actions sont à retenir du côté des rouge et noir. La première commencera par une superbe passe de Danzé aux abords de la droite de la surface, qui réussira à trouver Amalfitano en cassant parfaitement les lignes. Le nouveau Rennais tentera sa chance du droit, mais Carrasso s’interposera (23′). Si le portier bordelais est exempt de tous reproches sur ce coup, ce ne sera pas le cas juste avant la blessure de Lewczuk, puisque sur une perte de balle de Jérémy Ménez sur un contre bordelais, Giovanni Sio sera lancé en profondeur et réussira à dribbler le numéro 16 qui était trop court sur sa sortie (43′). Cela n’aura heureusement aucun impact sur le score, qui sera de 0-0 à la mi-temps. Les Bordelais rentrent aux vestiaires sous les huées du stade.

Si l’on pense revoir un remake de la première période après la reprise, Bordeaux réussit à faire le hold-up en ouvrant le score sur leur première occasion, réveillés par un Malcom qui montrera en trois minutes plus de choses qu’Ounas en 53, et qui sera d’ailleurs l’homme de cette seconde mi-temps tant sa rentrée aura changé la face girondine. Sur son couloir droit, Gajic adressera un centre fuyant touché par Mendes, qui laissera passer le ballon jusqu’à Ménez au second poteau : l’international français n’a plus qu’à conclure d’un plat du pied gauche dans le but vide pour ouvrir le score à la 56ème minute (1-0) ! L’équipe à domicile continue de se procurer des occasions mais c’est bien Rennes qui va marquer un coup d’arrêt. Sur un ballon piqué en profondeur, Baal, tout seul, réussit à s’amener le ballon proche de la ligne de sortie de but et centre fort du pied gauche : l’ancien girondin Yoann Gourcuff ne se fait pas prier pour placer sa tête plongeante devant un Carrasso qui ne peut que constater que le ballon est bien allé au fond des filets sur cette tête plongeante de son ancien partenaire (69′). Rennes revient à la marque (1-1). Bordeaux s’endort après ce but et se contente de défendre comme s’ils menaient 3-0, laissant les Rennais prendre l’offensive. Ils réussiront malgré tout à bien amener une bonne contre-attaque, mais celle-ci sera mal conclue par Laborde du pied droit, au second poteau (76′). Juste après, Rennes se montrera bien plus dangereux avec un nouveau centre de Baal au point de pénalty : Sio manque de donner l’avantage à son équipe en envoyant sa tête hors-cadre, alors qu’il avait réussi à s’imposer dans les airs. Poussés par le stade, les Girondins réussiront à se procurer une dernière balle de match : sur une mauvaise passe en retrait de Gnagnon, Ménez réussit à récupérer le cuir et frappe après un raid solitaire. Mais au lieu de placer un plat du pied sécurité dans le filet droit, il préfère tenter de la mettre en lucarne, et Costil repousse sur sa transversale… Le score en reste là après cette énorme occasion manquée par le numéro 7 bordelais : 1-1 !

Que ce fut dur ! La première mi-temps était pitoyable du côté bordelais voire soporifique tant on n’arrivait pas à s’enflammer et tant notre équipe subissait. Heureusement, elle réussit à se réveiller en seconde période, sans pour autant arriver à réellement dominer ni concrétiser les occasions qu’elle a eues. Rendez-vous mardi prochain à Caen, en espérant avoir les trois points cette fois !

Allez Bordeaux !




Laisser un commentaire