Cheick Diabate

FC Girondins de Bordeaux 2–1 Evian Thonon Gaillard (6ème journée de Ligue 1) – Affluence :  15 103 spectateurs 

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Pallois, Sané (cap), Contento (Faubert 28′) – Plasil, Sertic (Kaabouni 59′), Khazri – Maurice-Belay (Touré 80′), Rolan, Diabaté.

Buteur(s) :  D. Rolan (19′) W. Khazri (56′) / Y. Tejeda (86′).

Avertissement(s) pour Bordeaux : Néant.

Au coup d’envoi, tout les voyants sont au vert pour Bordeaux ! Les conditions de jeu sont parfaites et les statistiques parlent en faveur des Marine & Blanc ; Evian n’a jamais gagné le moindre match face aux Girondins (3 nuls, 4 défaites), toutes compétitions confondues. Les bordelais, invaincus depuis le début de la saison à Chaban-Delmas, ne veulent pas faire partie des rares équipes à être vaincues sur leur pelouse par les Savoyards (elles sont au nombre de 5, sur les 33 derniers matches de l’ETG…) Si la plupart des observateurs donnent Bordeaux gagnant et condamnent les chances d’Evian ce soir, sur le terrain, c’est un peu différent. En effet, ce sont les Haut-Savoyards qui se montrent oppressants durant les premières minutes de jeu. Sans complexes, les joueurs de Pascal Dupraz tanguent vers l’offensive. Bordeaux souffre, recule et ne parvient pas à prendre la mesure de l’adversaire. Un déchet technique beaucoup trop important empêche les protégés de Sagnol d’entrer convenablement dans la rencontre. Si les Roses se ruent à l’offensive, les Marine & Blanc répondent par des attaques rapides. Rolan créé une première frayeur sur les buts d’Hansen mais sa tête passe au dessus du cadre suite à un coup-franc bien tiré par Khazri (16′). Prémonitoire, c’est ce même Rolan qui sur la première véritable occasion bordelaise vient ouvrir le score d’une belle demi-volée sur un service de Maurice-Belay ! (19′) L’uruguayen marque une nouvelle fois dans son jardin et est désormais impliqué dans 3 des 4 derniers buts bordelais en Ligue 1 (2 buts, 1 passe). Si ce but redonne des couleurs à des Girondins peu inspirés, Evian ne renonce pas et pousse pour revenir au score mais se heurte à Pallois, impeccable une nouvelle fois. A la 28ème minute, Contento est victime d’un vilain coup de coude et est contraint de céder sa place, le visage en sang, à Faubert. Bordeaux insiste coté droit où le duo Mariano-Rolan fait des merveilles. Le score n’évolue plus malgré les assauts savoyards, la mi-temps est sifflée ; sans être étincelants, les Girondins mènent 1 but à 0 !

Le match reprend ses droits pour la seconde période. Les Girondins doivent se mettre à l’abri rapidement s’ils ne veulent pas craquer… On le sait, dans le football moderne, les coups de pied arrêtés sont une véritable arme à faire valoir… Pour ce faire, Khazri distille des caviars mais ceux-ci sont mal exploités… Un faux rythme s’installe et le match perd en intensité. La folie disparaît mais très vite, l’éclair jaillit ! Et c’est Khazri qui est à la baguette ; trouvé dans l’angle de la surface, l’international tunisien se met sur son pied droit et envoie une frappe enroulée limpide dans la lucarne d’Hansen ! (56′) Le portier savoyard est impuissant, le stade exulte… Ce but laisse les observateurs admiratifs ! Bordeaux souffle, le break est fait ! Dans la foulée, tout le stade connait une effroyable frayeur ; Sertic, seul au milieu de terrain, s’écroule sur la pelouse. Quasi-immobile, le joueur demande de l’aide… Les soigneurs arrivent précipitamment et opèrent rapidement un massage au thorax. L’inquiétude règne en tribunes, Jean-Louis Triaud se dirige vers les vestiaires où Sertic est emmené sur une civière… Kaabouni prend sa place (59′). Retour au jeu, Evian n’abdique pas et se montre menaçant, Pallois par deux fois sauve les siens et repousse le danger. Les Girondins procèdent en contre. Maurice-Belay, passeur décisif, cède sa place au remuant Thomas Touré (80′). A cinq minutes du terme, les Bordelais se font surprendre sur une frappe de Tejeda, contrée par Mariano, qui laisse Carrasso immobile… (86′) La fin de match s’annonce crispante, elle s’avère irrespirable ! Au terme d’un ultime ballon en direction de la surface girondine, l’arbitre siffle la fin du match et libère tout le stade… Bordeaux s’impose logiquement mais timidement 2 buts à 1 ! 

L’essentiel est sauf ! les Girondins l’emportent et reprennent provisoirement la première place de Ligue 1 ! (voir le classement complet ICI). Oui mais tout n’est pas tout rose ce soir… Après un non-match face à Guingamp, il était important de retrouver le goût de la victoire et les valeurs propres au collectif de Willy Sagnol. La moitié du contrat est remplie, l’autre reste encore à travailler. Le match aurait sans doute pu être mieux négocié par les coéquipiers de Lamine Sané en termes de contenu et de gestion des événements… Une fois de plus, Cédric Carrasso n’est pas parvenu à garder sa cage inviolée à domicile… Quoi qu’il en soit, Bordeaux réalise une bonne opération comptable et pourra regarder sereinement les autres matches de Ligue 1 du weekend. Statistiquement, Scapulaire.com nous indique que c’est la première fois depuis 1998/99 que les les Girondins marquent au moins un but lors des 6 premières journées de la saison. Mieux, Bordeaux porte son total à 12 buts marqués cette saison, autant que la saison dernière en 10 journées. Pour tenter de gonfler ces stats, les Marine & Blanc se déplaceront chez leurs amis verts de Saint-Etienne jeudi à 21h00 avant de recevoir Rennes le dimanche 28/09 à 14h00. 

Allez Bordeaux !