La rumeur d’une vente prochaine des Girondins de Bordeaux refait surface. Des repreneurs qataris ou chinois sont évoqués.

Les Girondins de Bordeaux sont-ils à vendre ? Si la rumeur ne cesse d’apparaître pour s’évanouir aussitôt depuis des années, cette fois pourrait bien être la bonne. M6 chercherait à céder les Girondins de Bordeaux, dont il est le propriétaire depuis 1999 et l’actionnaire majoritaire à 99 %. « M6 cherche la sortie à Bordeaux », a cru pouvoir dire le président auxerrois Gérard Bourgoin au détour d’une interview à « Libération » en décembre.

On parle même d’une vente négociée à hauteur d’une dizaine de millions d’euros pour un club acheté 80 millions de francs (12 millions d’euros) il y a treize ans.

Des Qataris qui chercheraient à investir dans un deuxième club de Ligue 1 après le PSG ? Ou bien des Chinois qui se paieraient un club de foot après plusieurs grands châteaux ? Selon l’origine du « tuyau », l’origine de l’acquéreur diverge mais reste d’origine asiatique, séduit par le « prestige » de Bordeaux et présente surtout l’avantage d’être très riche.

M6 vendeur, c’est un vieux serpent de mer qui resurgit de temps à autre, régulièrement démenti par le propriétaire et la direction du club. Cette fois encore. « Depuis le lendemain de son arrivée à Bordeaux, on dit que M6 veut en partir », ironise le président bordelais Jean-Louis Triaud. « Nous ne sommes pas vendeurs, on a juste précisé que nous serions prêts à étudier l’ouverture du capital à un partenaire. Ce n’est pas nouveau et les sommes que nous investissons dans le grand stade constituent autant de preuves de notre engagement et de sa constance », insiste-t-on du côté de la chaîne qui fête actuellement ses 25 ans.

Dont acte. Reste que plusieurs éléments sont venus nourrir l’hypothèse d’un désengagement, ces derniers mois. D’abord parce que M6, son patron Nicolas de Tavernost l’a reconnu récemment dans « les Échos », n’a plus besoin des Girondins pour exister dans le football. « Au début, cela nous a beaucoup servi dans le milieu du foot. Aujourd’hui, c’est un peu moins important pour nous ». Il a aussi parlé, lors de la présentation des comptes du groupe M6, du sport comme d’« un événement fédérateur (dont) on peut tout à fait se passer ». On a connu plus enthousiaste…

Après le PSG, BORDEAUX possible futur club concerné par un nouvel investisseur ? Réponse dans quelques mois…

Source : Sud Ouest



Laisser un commentaire