La première partie de saison terminée, il est temps de faire un bilan sur la prestation de nos joueurs. Après chaque rencontre, la rédaction d’ActuGirondins a attribué une note à chaque joueur bordelais ayant disputé au moins 45 minutes (elle correspond à la moyenne des notes de tous les rédacteurs). Pendant cette trêve nous vous proposons donc un classement de notre effectif, établi avec la moyenne de ces notes.

Bilan de notre entraîneur :

Jocelyn GOURVENNEC

Moyenne : 4.57/10

21 matchs sur le banc
Meilleure note : (contre Saint-Etienne, à Lyon et contre Dijon)
Pire note : (contre Monaco)

Claude Puel, Marc Wilmots, Michel Prud’Homme… les rumeurs ont été nombreuses avant de voir débarquer sur le banc Jocelyn Gourvennec ! Après 6 ans et un excellent bilan à Guingamp, le Breton changeait de dimension en prenant en mains le FCGB. Arrivé avec une philosophie de jeu offensive, notre entraîneur n’a pas mis longtemps à être convaincant. L’été a été parfaitement négocié, et les joueurs au scapulaire métamorphosés. Des choix brillants face à Sainté (7/10), une force de caractère remarquable à Lyon (7/10) et une assurance de tous les instants à Metz (7/10), Bordeaux est de retour ! Seulement les promesses estivales se sont vite envolées. Depuis les Girondins connaissent les mêmes maux que les saisons précédentes ! Incapables de proposer du jeu face aux petits à domicile (3/10 contre Angers ou Nancy), trop frileux à l’extérieur (3/10 au Parc ou 4/10 à Guingamp), victimes de gros « accidents » (Toulouse, Montpellier, Monaco) son équipe n’y arrive plus. Au moment de faire ce bilan, les impressions négatives l’emportent… Depuis septembre, hormis quelques rares bons coachings (Lorient ou Dijon), Jocelyn Gourvennec semble subir les événements, impuissant. Bordeaux est 10ème et pour une équipe offensive, les chiffres sont terribles : 20 buts marqués en 19 matchs de Ligue 1, et aucun en décembre ! Clairement, on attendait autre chose de sa part.

LE CLASSEMENT (17ème à la 14ème place)

Avec 19 journées de championnat et 2 matchs de Coupe de la Ligue, nos Girondins ont disputé 21 rencontres toutes compétitions confondues. Dans cette première partie de saison décevante, certains ont encore moins brillé que les autres !

17ème : Diego ROLAN

Moyenne : 3.33/10

15 matchs joués, 13 titularisations, 13 notes
Meilleure note : (contre Nantes)
Pire note : (à Marseille)
Joueur AG du match : jamais
4 buts, 1 carton jaune, 1 carton rouge

Avec 4 réalisations en Ligue 1, Diego Rolan est le meilleur buteur du club en championnat… Malgré ce « titre » honorifique, la demi saison de notre numéro 9 est loin d’être convaincante. Bien sur il y a eu quelques coups d’éclats, notamment un mois d’août réussi avec un but contre Sainté (6/10) et un autre contre Nantes (7/10), et surtout ce retourné magique en sortant du banc contre Lorient (++). Malheureusement, à côté de cela, l’Uruguayen a enchaîné trop de prestations calamiteuses. Avec lui on est allé de déception en déception, de son rouge idiot face à Angers (2/10) à sa maladresse incroyable du Vélodrome (1/10). Malgré son éclair face aux Merlus, il n’a pas su retrouver la confiance, ratant même un penalty face à Lille (3/10). Quand ça ne veut pas…

16ème : Diego CONTENTO

Moyenne : 3.57/10

14 matchs joués, 13 titularisations, 14 notes
Meilleure note : (à Châteauroux)
Pire note : (contre Monaco)
Joueur AG du match : jamais
1 but csc, 1 carton jaune

Moyen depuis son arrivée en Gironde à l’été 2014, Diego Contento a été, sans contexte, l‘un des plus mauvais en cette première partie de saison. En concurrence avec Maxime Poundjé, l’Italo-Allemand a mal démarré au Parc OL (4/10) et a eu du mal à se remettre à l’endroit après. A Rennes, il passe notamment à côté de son match, inscrivant un improbable but contre son camp (3/10). Étrangement après cette erreur, notre latéral gauche a retrouvé un niveau plus attendu… l’espace de quelques jours ! En effet, sa fin d’année est une catastrophe absolue ! On retiendra notamment son implication dans un nouveau csc face à Lorient (3/10), son marquage inexistant amenant ce début de match atroce face à Monaco (0/10) ou son insipide prestation de Montpellier (1/10). Sur le départ, cela restera peut-être comme son dernier match sous le maillot au scapulaire.

15ème : Jérémy MENEZ

Moyenne : 3.70/10

17 matchs joués, 15 titularisations, 15 notes
Meilleure note : (contre Nantes, à Lyon et contre Nice en CdL)
Pire note : (contre Monaco et à Montpellier)
Joueur AG du match : jamais
2 buts, 1 passe décisive, 3 cartons jaunes, 1 carton rouge

Recrue phare, ou star, du mercato bordelais, on attendait évidemment beaucoup de Jérémy Ménez. A 29 ans, l’ancien Parisien devait être l’atout offensif numéro 1 et se relancer en Gironde. 5 mois après, le constat d’échec est inévitable. Evidemment, il peut encore tout changer et retrouver de sa superbe, mais ce premier bilan est clairement mauvais. En 17 matchs, il n’a inscrit que 2 buts et offert 1 passe décisive. Brillant en début de saison (face à Nantes ou à Lyon), il a également eu un sursaut d’orgueil en Coupe de la Ligue face à Nice (7/10). Malgré tout, l’image qu’il renvoie n’est pas à la hauteur et ses excès d’individualisme ont souvent sauté aux yeux. Au final, il a sans doute fait perdre plus de points qu’il n’en a fait gagner ! Son penalty manqué à Guingamp (3/10) ou son carton rouge ridicule à Montpellier (0/10) restent encore dans beaucoup de mémoires. A lui de tout nous faire oublier en 2017 !

14ème : Adam OUNAS

Moyenne : 3.80/10

14 matchs joués, 8 titularisations, 10 notes
Meilleure note : (à Lyon et à Châteauroux)
Pire note : (contre Monaco)
Joueur AG du match : jamais
1 but, 1 passe décisive, 4 cartons jaunes, 1 carton rouge

Au rayon des déceptions, Adam Ounas occupe également une place de choix ! Révélation de la saison dernière, le Franco-Algérien devait changer de dimension et s’imposer comme un joueur majeur de l’effectif, pour l’instant ce n’est pas le cas. Blessé avant le début du championnat, il a eu du mal à revenir dans le coup, et malgré une belle partie à Lyon (6/10), avec une passe décisive à la clé, il n’a jamais su répondre aux attentes. En Ligue 1, notre numéro 17 n’a pas inscrit le moindre but et a très, trop, souvent déçu. Brouillon ou trop solitaire, il n’a que trop rarement pesé, à l’image de sa prestation face à Nancy (2/10). Comme Jérémy Ménez, Adam Ounas s’est également plus signalé par ses attitudes limites que par son talent. On évitera d’ailleurs de commenter son expulsion face à Monaco (0/10) pour son dernier match de l’année !

Parmi ces joueurs, lequel vous déçoit le plus ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Dès demain, retrouvez la suite du classement, avec les joueurs classés entre la 13ème et la 9ème place.




Publier un nouveau commentaire