La saison 2016-2017 terminée, la Rédaction d’Actugirondins dresse son traditionnel bilan des joueurs. Pour rappel, après chaque rencontre, nous avons attribué une note à chaque joueur bordelais ayant disputé au moins 45 minutes (elle correspond à la moyenne des notes de tous les rédacteurs). Il est désormais temps d’établir un classement de notre effectif, établi avec la moyenne de ces notes.

LE CLASSEMENT (3/4)

Avec 38 journées de championnat et 4 matchs dans chaque coupe nationale, les Girondins ont donc disputé 46 rencontres officielles depuis la reprise, dont 45 ont été notées. Dans cette avant-dernière partie de notre bilan, nous nous intéresserons aux joueurs situés entre la 6ème et la 4ème position.

6ème : Jérémy TOULALAN

Moyenne : 5.23/10

36 matchs joués, 35 titularisations, 29 notes
A la trêve : 12ème/17 – 4.23/10
Meilleure note : (contre Nice en CdL, contre Guingamp en CdL, contre Toulouse, contre Guingamp, à Lille, contre Montpellier, contre Metz, contre Bastia)
Pire note : (contre Monaco)
Joueur AG du match : 2 fois (à Angers, contre Paris en CdL)
5 cartons jaunes

Première recrue du mercato, Jérémy Toulalan devait être le nouvel homme fort du milieu girondin. Si dans le bilan final il peut être considéré comme tel, il a mis du temps à (re)trouver son niveau. Suspendu face aux Verts, il a été décevant à Toulouse (3/10) avant de se blesser contre Nantes. Revenu pour la rencontre au Parc (3/10), notre numéro 14 n’a pas pesé sur les débats et hormis un match intéressant face à Lorient (6/10), n’aura jamais réussi à tirer Bordeaux vers le haut lors de ses premiers mois. Lent et emprunté, son association avec Plasil à la récupération est un échec… Finalement sa saison va tourner avec le passage en 4-3-3. Seul devant la défense, Jérémy Toulalan va prendre ses marques et devenir indispensable au fil des matchs. Son début d’année est particulièrement réussi, avec 2 titres d’Homme du match et d’autres prestations convaincantes (7/10 face à Toulouse, 6/10 à Nancy). Malgré quelques rencontres un peu en dessous, il réalisera une excellente deuxième partie de saison ! Omniprésent à la récupération, parfait dans son placement, bon dans la relance, il est désormais la pierre angulaire de l’équipe, prenant part avec brio lors des belles victoires (7/10 à Lille, contre Guingamp, contre Montpellier ou face à Metz). En plus de ses belles performances et de ses quelques matchs joués en défense centrale, l’ancien nantais est même devenu le nouveau capitaine de Jocelyn Gourvennec. Notre « ancien » a été comme un vrai diesel, long à se mettre en route puis inarrêtable !

La Rédac’ a aimé :

  • L’expérience qu’il a apporté à l’équipe
  • Sa deuxième partie de saison plus que réussie
  • Son intelligence dans son placement
  • Son impact à la récupération
  • Sa polyvalence

La Rédac’ a moins aimé :

  • Sa lenteur sur les premiers mois
  • Son niveau de jeu jusqu’à novembre

1 : Décevant puis déterminant, Jérémy Toulalan a gagné un point sur sa moyenne entre la trêve et la fin de saison (de 4.23 à 5.23/10), passant de la 12ème à la 6ème place dans notre classement.

5ème : Valentin VADA

Moyenne : 5.29/10

33 matchs joués, 31 titularisations, 31 notes
A la trêve : 2ème/17 – 5.36/10
Meilleure note : (contre St-Etienne, contre Toulouse, contre Dijon en CdF, contre Metz)
Pire note : (à Nice)
Joueur AG du match : 2 fois (contre Toulouse, contre Dijon en CdF)
6 buts, 4 passes décisives, 5 cartons jaunes

Meilleur joueur de champ de notre classement à la trêve, Valentin Vada est à créditer d’une vraie bonne saison ! Brillant d’entrée face à Saint-Etienne (7/10), notre milieu a été régulier lors de chacune de ses apparitions (6/10 à Lyon ou contre Lorient) ou presque (4/10 contre Dijon). Sa chance aura aussi été de ne pas avoir joué le match calvaire de Monaco et d’avoir été l’un des rares à ne pas sombrer totalement à Montpellier (4/10). Avec Jérémy Toulalan, l’Argentin a été le grand gagnant du passage en 4-3-3, puisqu’il est dès lors devenu un titulaire indiscutable. Mi-janvier, il signe une réalisation express lors du derby face à Toulouse (7/10), un but qu’il attendait depuis plus d’un an et ses débuts en pro ! La machine lancée, il va faire trembler les filets à 6 reprises lors de cette seconde partie de saison, étant désormais le préposé aux penaltys, et signant même un doublé face à Metz (7/10) ! Organisateur, passeur et buteur donc, il a été un des éléments moteurs de cette formation bordelaise. Tout n’a pas été parfait malgré tout, il commet encore des erreurs dans des secteurs « interdits » comme une perte de balle qui a conduit à la défaite à Nice (2/10)… On notera également un essoufflement, à l’image de l’équipe, lors du dernier mois (4/10 à 3 reprises).

La Rédac’ a aimé :

  • Sa saison réussie
  • Son intelligence dans le jeu
  • La qualité de ses passes
  • Ses nombreux buts en seconde partie de saison

La Rédac’ a moins aimé :

  • Ses quelques ratés
  • Sa fin de saison un peu plus délicate

14 : Valentin Vada se souviendra sans doute longtemps de son premier but en Ligue 1. L’Argentin a marqué après seulement 14 secondes de jeu contre Toulouse, ce qui est le but le plus rapide de la saison.

4ème : Gaëtan LABORDE

Moyenne : 5.32/10

42 matchs joués, 25 titularisations, 26 notes
A la trêve : 4ème/17 – 5.18/10
Meilleure note : (contre St-Etienne, contre Nice en CdL, contre Guingamp en CdL)
Pire note : (contre Monaco)
Joueur AG du match : 8 fois (contre StEtienne, à Bastia, contre Nice en CdL, à Montpellier, à Clermont, contre Guingamp en CdL, contre Lorient en CdF, à Nantes)
4 cartons jaunes,13 buts, 4 passes décisives

Comme son compère de la Gambardella 2013, Gaëtan Laborde a sorti une vraie bonne saison ! Notre attaquant ne partait pas avec les faveurs des pronostics, mais il a très souvent répondu présent, étant élu d’entrée Homme du match face à Saint-Etienne (8/10). Si à l’origine, il passait derrière le duo Ménez-Rolan, il a eu sa chance, avec un joli but à la clé à Metz (6/10), mais plus de difficulté à la maison (4/10 contre Angers et Caen). Le Montois va ensuite se contenter d’entrées en jeu durant deux mois. Rarement brillant durant l’automne, il gâchera notamment des balles de but à Marseille (–). C’est finalement fin Novembre, à Bastia, qu’il va revenir dans le coup, signant une jolie réalisation quelques minutes après être sorti du banc (++). Notre numéro 24 aura surtout été l’homme des Coupes cette saison ! Excellent, il a martyrisé Nice (8/10) et Guingamp (8/10) en Coupe de la Ligue et sorti aussi le grand jeu en Coupe de France, à Clermont (7/10), contre Dijon (++) ou Lorient (7/10). Ses excellentes prestations vont logiquement lui donner un statut de titulaire en pointe de la fameuse « KLM ». Combatif et généreux, il fera du bien à l’attaque girondine, libérant souvent des espaces pour ses coéquipiers. Auteur d’un but exceptionnel à Nice (5/10), il aura rarement déçu, mais aura globalement manqué d’un peu d’efficacité en championnat, finissant notamment les deux dernières journées de Ligue 1 sur le banc.

La Rédac’ a aimé :

  • Son entame fracassante face aux Verts
  • Son statut de meilleur buteur girondin de la saison
  • Son efficacité dans les coupes nationales
  • Son état d’esprit combatif
  • Ses bijoux à Bastia et à Nice

La Rédac’ a moins aimé :

  • Son automne en dessous de ses capacités
  • Son (petit) manque d’efficacité en championnat

13 : Pour sa première saison « pleine » en Ligue 1, Gaëtan Laborde termine meilleur buteur du club. Le jeune attaquant a inscrit 13 buts, mais seulement 6 en Ligue 1 (4 en Coupe de la Ligue, 3 en Coupe de France).

Dans la dernière partie de notre bilan, nous découvrirons le podium des notes 2016-2017 !




Laisser un commentaire