La première partie de saison terminée, il est temps de faire un bilan sur la prestation de nos joueurs. Après chaque rencontre, la rédaction d’ActuGirondins a attribué une note à chaque joueur bordelais ayant disputé au moins 45 minutes (elle correspond à la moyenne des notes de tous les rédacteurs). Pendant cette trêve nous vous proposons donc un classement de notre effectif, établi avec la moyenne de ces notes.

HORS CLASSEMENT (1/5)

Du prometteur succès à Montpellier jusqu’au cauchemar lyonnais, les Girondins ont disputé 21 rencontres. Si certains ont été très utilisés par Willy Sagnol, d’autres se sont contentés d’un temps de jeu beaucoup plus limité. Dans cette première partie, nous allons donc nous intéresser aux joueurs ayant trop peu de notes (- de 5) pour figurer dans notre classement de mi-saison.

Azbe JUG

Azbe Jug

3 matchs joués, 2 titularisations, 3 notes
Meilleure note : 6 (à Lille, CdL)
Pire note : 2 (Nantes)
Joueur AG du match : jamais

Doublure de Carrasso depuis le départ d’Olimpa cet été, Azbe Jug a profité de la blessure de notre gardien titulaire pour grappiller du temps de jeu cette saison. Rapidement entré sur le terrain contre Lorient, le Slovène a encaissé deux buts sur les deux seules grosses actions cadrées des Merlus et a laissé une impression très mitigée (4/10). Il est ensuite passé totalement à côté de sa première titularisation à Nantes… Sa faute de main et son csc malchanceux ont précipité la chute des Girondins lors du derby de l’Atlantique (2/10). Toutefois, Jug a su relever la tête après ce match cauchemardesque, en réussissant une belle prestation à Lille en Coupe de la Ligue, avec à la clé, deux tirs au but arrêtés (6/10), ce qui fut malheureusement insuffisant pour nous qualifier.

Marc PLANUS

Marc Planus

3 matchs joués, 3 titularisations, 3 notes
Meilleure note : 7 (contre Toulouse)
Pire note : 4 (à Marseille)
Joueur AG du match : jamais
1 but, 1 carton jaune

C’est une drôle de saison qu’est en train de vivre Marc Planus ! Placardisé, le numéro 27 des Girondins n’entrait pas du tout dans les plans de Willy Sagnol. Sur le banc de temps en temps, chez lui assez souvent, le défenseur central ne s’est pourtant pas apitoyé sur son sort. Exemplaire dans son comportement, il est revenu sur les terrains contre Toulouse, profitant des blessures (Ilori, Sané) et suspension (Pallois), qui ont décimé notre charnière centrale. A l’aise en « libéro » d’un 3-5-2, Marc Planus a livré un gros match, se permettant même le luxe de marquer devant le Virage Sud (7/10). Très bon par la suite à Lens, malgré un penalty concédé pour une faute inexistante (6/10), il a eu un peu plus de difficulté au Vélodrome (4/10). Plus apparu depuis, la question peut se poser : le reverra-t-on avant le mois de Juin ?

Tiago ILORI

Tiago Ilori

5 matchs joués, 5 titularisations, 4 notes
Meilleure note : 6 (à St-Etienne et à Lille, CdL)
Pire note : 4 (contre Rennes)
Joueur AG du match : 1 fois (à St-Etienne)
1 but

L’arrivée de Tiago Ilori avait ravi beaucoup de monde. Jeune espoir acheté à prix d’or par Liverpool, le Portugais devait former une charnière centrale de haut niveau avec Lamine Sané. Quatre mois après son arrivée, difficile de dire que ce prêt est une réussite. Hors de forme et arrivé légèrement blessé, l’ex joueur du Sporting a débuté par une prestation en demi-teinte à Guingamp (5/10), avant d’être buteur à Saint-Etienne (6/10), puis hors du coup face à Rennes (4/10). En enchaînant les matchs, Ilori devait retrouver tout son talent, seulement voilà dès la semaine suivante, touché à la cuisse gauche, il laisse ses partenaires sur la pelouse de Reims. De longues semaines d’absence arrivent ensuite, et même s’il est l’auteur d’une bonne partie à Lille (6/10), dans la seule rencontre qu’il a depuis disputé, Tiago Ilori n’apparait pas comme le titulaire en puissance qu’il aurait du être. Il ne lui reste que quelques mois pour réussir son aventure girondine, avant de rentrer en Angleterre.

André POKO

Andre BIYOGO POKO

7 matchs joués, 5 titularisations, 4 notes
Meilleure note : 5 (à St-Etienne)
Pire note : 3 (contre Rennes et Caen)
Joueur AG du match : jamais
1 carton jaune, 1 carton rouge

Il ne manque qu’une note à André Poko pour figurer dans notre classement, et y jouer les mauvais élèves ! Ne nous le cachons pas, si l’an passé le Gabonais avait fait une première partie intéressante, cette fois-ci il a plus souvent tutoyé le catastrophique que le génie. A part une prestation honnête à Saint-Etienne (5/10),  notre numéro 17 est totalement passé à côté de son début de saison. Quand il n’était pas blessé, il a erré sur le terrain, multipliant les erreurs techniques et les maladresses : festival d’imprécision contre Rennes (3/10), expulsion à Paris, carton rouge incroyablement évité face à Caen (3/10). Et ce n’est pas son entrée face à Lyon, même si les circonstances n’étaient pas favorables, qui va lui donner du crédit… Depuis plus d’un an, il donne l’impression de stagner et ne progresse pas dans ses points faibles (maîtrise de sa fougue, déchet dans son jeu) : à lui de nous faire mentir en 2015 !

Younès KAABOUNI

Younès Kaabouni

12 matchs joués, 2 titularisations, 4 notes
Meilleure note : 5 (à Toulouse, CdL)
Pire note : 3 (à Reims)
Joueur AG du match : jamais

C’est sur une excellente impression que Younès Kaabouni avait terminé l’exercice 2013-2014, à Monaco. Le capitaine de la génération Gambardella devait, cette saison, franchir un palier sous les ordres de Willy Sagnol. S’il est régulièrement apparu en cours de match, il peine encore à se montrer constant. Ses 45′ face à Bastia (4/10) et sa seule titularisation en L1, à Saint-Etienne (4/10), nous ont notamment laissé sur notre faim. Totalement absent à Reims alors qu’il avait la chance de jouer une heure (3/10), Kaabouni a depuis plus de mal à se faire une place dans le groupe girondin. C’est finalement face à Toulouse qu’il reviendra bien, effectuant une rencontre intéressante en Coupe de la Ligue (5/10) et une entrée remarquée en L1 quelques jours plus tard. Touché aux adducteurs avec la CFA, il n’aura pas joué du tout en décembre, mais pourrait profiter des départs de Poko et Traoré à la CAN, pour se montrer davantage.

Henri SAIVET

Henri Saivet

4 matchs joués, 1 titularisation, 2 notes
Meilleure note : 3 (à Lille, CdL)
Pire note : 0 (contre Lyon)
Joueur AG du match : jamais
1 carton jaune

Des douleurs au genou ont complètement tronqué la première partie de saison d’Henri Saivet. Touché pendant la préparation, le Sénégalais a rongé son frein de longs mois à l’infirmerie, avant de voir le bout du tunnel avec quelques minutes de jeu face à Lille, fin novembre. Véritable recrue interne, Saivet n’a pour l’heure rien apporté aux Girondins, malgré 3 apparitions en décembre. Sa rentrée en jeu à Nantes n’aura eu aucun effet, pas plus que sa titularisation en Coupe de la Ligue (3/10), où il a disparu après un bon quart d’heure. Difficile de lui en vouloir cependant, il lui faut évidemment du temps pour retrouver des sensations ! Victime de la sanction collective du match contre Lyon (0/10), on espère retrouver dès janvier, le virevoltant joueur qu’il peut, et qu’il doit être !

Emiliano SALA

Emiliano Sala

9 matchs joués, 4 titularisations, 4 notes
Meilleure note : 6 (contre Monaco)
Pire note : 3 (à St-Etienne)
Joueur AG du match : jamais
1 but, 1 carton jaune

Le retour de prêt d’Emiliano Sala était très attendu en Gironde, après son année réussie à Niort. Les mois ont passé et les espoirs placés dans l’attaquant argentin ont peu à peu diminué. Il faut dire que les statistiques ne parlent pas pour lui, puisque son penalty face à Monaco (6/10) est le seul but de sa demi-saison. Notre numéro 11 est surtout en manque de temps de jeu, et malheureusement dès qu’il en a eu il ne nous a pas montré grand chose comme à St-Etienne (3/10), même si sa fabuleuse volée refusée pour hors jeu de Rolan face à Bastia aurait pu lui donner confiance… Ses entrées en jeu difficiles (Reims, Paris…) jouent également en sa défaveur. Depuis sa dernière titularisation décevante face à Toulouse début novembre (4/10), Sala n’a plus joué. En plus de ne pas être une arme prioritaire pour Willy Sagnol, il s’est blessé à la cheville en fin d’année. Quel avenir à court terme pour lui ? Des rumeurs l’annoncent sur le départ… On préférerait qu’il reste et qu’il profite de l’absence de Diabaté durant la CAN pour devenir le goleador attendu !

Enzo CRIVELLI

Enzo Crivelli

3 matchs joués, 0 titularisation, 0 notes

Après 14′ en 2013-2014, Enzo Crivelli a eu droit à quelques bribes de matchs lors de cette première partie de saison. Entré face à Bastia pour revenir au score fin août, le jeune attaquant de 19 ans a profité de la blessure de Sala pour apparaître sur la pelouse de Metz puis celle de Nantes. A chaque fois, il a joué une vingtaine de minutes sans réellement se mettre en évidence, donnant l’impression de fuir les duels. La marche est sans doute trop haute pour lui, peu en réussite en CFA (2 buts seulement), mais avec du travail et l’exemple de Thomas Touré, sait-on jamais…

Et pour 2015 ?

Nous n’avons pas les mêmes attentes pour tous ces joueurs en 2015. Dans le « lot », certains peuvent être, sur le papier, considérés comme des titulaires, mais ont passé trop de temps à l’infirmerie pour être utiles à l’équipe (Saivet, Ilori). A 100% de leur capacité, nul doute qu’ils seront importants après la trêve, mais devront se battre pour gagner leur place. Censés bousculer la hiérarchie, on voit mal Poko remplacer Plasil (ou de Sertic) avec un tel niveau de jeu, ou Sala reléguer Diabaté sur le banc. Malgré tout l’Argentin a prouvé en L2 qu’il pouvait être un vrai buteur, aura-t-il la chance de nous le montrer dès Janvier ? Doublure de Carrasso, Jug ne rejouera certainement qu’en cas de blessure de notre gardien, tandis que Marc Planus semble trop loin pour bousculer la hiérarchie établie par Sagnol en défense centrale. Prometteur, Kaabouni est sans doute encore un peu tendre pour la L1, même s’il est plus proche du niveau requis que son coéquipier des U19 : Enzo Crivelli. Nous n’oublions pas non plus Clément Badin et Sessi D’Almeida qui ont eu droit à quelques petites minutes en pro, et à qui l’on souhaite de se faire une place dans notre effectif.

Retrouver dès demain la suite de ce bilan ! Nous reviendrons sur les joueurs avec les plus faibles moyennes et qui occupent le bas de notre classement (16ème à 13ème).