La première partie de saison terminée, il est temps de faire un bilan sur la prestation de nos joueurs. Après chaque rencontre, la rédaction d’ActuGirondins a attribué une note à chaque joueur bordelais ayant disputé au moins 45 minutes (elle correspond à la moyenne des notes de tous les rédacteurs). Pendant cette trêve nous vous proposons donc un classement de notre effectif, établi avec la moyenne de ces notes.

LES JOUEURS HORS CLASSEMENT

Avec 19 journées de championnat, 10 matchs d’Europa League et 1 match de Coupe de la Ligue, nos Girondins ont disputé 30 rencontres toutes compétitions confondues. Dans cette première partie de notre bilan, nous allons nous intéresser aux joueurs ayant disputé moins de 20% de ces matchs, et qui ne figurent donc pas dans notre classement de mi-saison.

Jérôme PRIOR

Jerome PRIOR (23.08.2015 - Lille / Bordeaux - 3eme journee Ligue 1)

6 matchs joués, 5 titularisations, 6 notes
Meilleure note : 9 (à Lille)
Pire note : 5 (contre Almaty et contre Kazan)
Joueur AG du match : 1 fois (à Lille)

Professionnel depuis Mai, et promu doublure en début de saison, Jérôme Prior a beaucoup fait parler de lui depuis. Sur le terrain, ses performances sont impeccables, et le jeune gardien a toujours répondu présent quand on a fait appel à lui. Après la blessure de Carrasso en Août, il a enchaîné 4 rencontres, sans commettre d’erreur, malgré la pression, à Almaty notamment (6/10). En Ligue 1, il réalise un match exceptionnel sur la pelouse de Lille (9/10). De retour sur le banc ensuite, Jérôme Prior fera son entrée en jeu lors de la rencontre face à Monaco. Un match particulier où il a été très chahuté par le public suite à son comportement exécrable à l’aéroport de Mérignac (voir ici). Fort d’un caractère affirmé, le numéro 16 girondin ne s’est pas laissé démonter (6/10). Apparu une dernière fois contre Kazan (5/10), il est, au contraire des dernières doublures (Olimpa ou Jug), un remplaçant de qualité, qui pourrait même devenir un réel concurrent de Cédric Carrasso.

Grégory SERTIC

3 matchs joués, 2 titularisations, 1 note
Sa seule note : 6 (contre Larnaca)
Joueur AG du match : jamais

Lamine Sané absent, c’est Grégory Sertic qui a pris en charge le brassard de capitaine en début de saison. Après une première partie d’année médiocre, notre milieu repositionné derrière entamait cet exercice avec un mental tout neuf. Intéressant lors de la rencontre aller contre Larnaca (6/10), il entrera au retour pour la dernière demi-heure. En championnat, face à Reims, il ne jouera que 25 minutes. Gravement blessé au genou, Grégory Sertic n’est toujours pas apparu sur les terrains depuis. Une première partie de saison passée à se reconstruire et à faire des efforts loin de ses coéquipiers, pour un retour prévu en Février-Mars.

Robin MAULUN

4 matchs joués, 2 titularisations, 2 notes
Ses notes : 6 (à Larnaca et contre Kazan)
Joueur AG du match : jamais

Révélation de la préparation estivale avec notamment un but, Robin Maulun a intégré le groupe professionnel pour démarrer la saison. Entré en jeu contre Larnaca, il connaîtra sa première titularisation, réussie, lors du retour à Chypre (6/10), avant de totalement disparaître des radars. Le jeune milieu de terrain aura passé le plus clair de son temps en CFA, sans qu’on sache réellement pourquoi Willy Sagnol ne l’a plus appelé contrairement à d’autres (Traoré notamment). Profitant du grand turnover pour la rencontre contre Kazan, Robin Maulun retrouve sa place et se montre à son avantage (6/10), il fera ensuite une courte entrée contre Monaco en Coupe de la Ligue. Opéré de la cheville dans la foulée, il manquera les premières semaines de compétitions en 2016.

Valentin VADA

4 matchs joués, 2 titularisations, 2 notes
Ses notes : 7 (contre Kazan et contre Monaco)
Joueur AG du match : jamais
1 passe décisive

Depuis le temps qu’on entendait parler de Valentin Vada, on commençait à croire qu’on ne le verrait jamais… Finalement il est apparu en cette fin d’année, profitant des nombreuses blessures et de la situation délicate des Girondins. Avant décembre, l’Argentin traînait sa peine avec la CFA, avec plus ou moins de réussite d’ailleurs. A force de travail et de détermination, Valentin Vada découvre le haut niveau lors de la réception (pour du beurre) de Kazan. Excellent au milieu de terrain, il a réalisé un joli baptême du feu (7/10), avec une passe décisive à la clé. Un gros match qu’il a confirmé contre Monaco en Coupe de la Ligue (7/10). En Ligue 1, le natif de Guadalupe a réalisé deux entrées techniquement très propres, à Angers et face à Marseille. S’il continue sur cette dynamique, on devrait le revoir rapidement !

Kévin SONI

3 matchs joués, 1 titularisation, 1 note
Sa note : 4 (à Lille)
Joueur AG du match : jamais

Il n’avait que 16 ans en Janvier dernier lors de sa rentrée au Parc des Princes. Depuis, Kévin Soni a décroché un contrat professionnel, mais n’est pas beaucoup plus avancé. C’est surtout et logiquement en CFA que le Franco-Camerounais fait ses gammes. Exception faite d’un match à Lille en début de saison. Lors de cette rencontre, il avait été la grande surprise de la composition d’équipe de Willy Sagnol, sans réellement se montrer à son avantage (4/10). Comme Vada ou Maulun, Kévin Soni a aussi profité des nombreuses absences pour réapparaître ces derniers temps. Une courte entrée sans histoire à Bastia et une autre médiocre contre Kazan. Maladroit, le jeune milieu de terrain s’est surtout attiré les foudres de son entraîneur, qui lui a reproché son comportement et son attitude pas assez concernée…

Adam OUNAS

11 matchs joués, 4 titularisations, 4 notes
Meilleure note : 8 (contre Monaco)
Pire note : 4 (contre Montpellier et Marseille)
Joueur AG du match : 3 fois (contre Troyes, Guingamp et Monaco)
3 buts, 3 cartons jaunes

Adam Ounas est sans doute la sensation de cette première partie de saison en Gironde ! On ne l’attendait pas à un tel niveau et on ne l’imaginait pas comme titulaire potentiel en si peu de temps. C’est sur le synthétique de Lorient que notre jeune pépite a fait ses premiers pas en Ligue 1. En à peine un quart de jeu, il a fait trembler les filets, même si son but est anecdotique. Titulaire face à Montpellier la journée suivante, il sera plutôt effacé (4/10), avant de prendre une autre dimension. Buteur salvateur contre Troyes, il enchaînera ensuite les entrées en jeu puis sera l’homme du match contre Guingamp (7/10). Véritable poison avec son pied gauche diabolique, le Franco-Algérien fera étalage de tout son talent aussi en Coupe de la Ligue contre Monaco (8/10), quelques jours seulement après sa signature en professionnel. Même s’il a été un peu plus discret face à l’OM (4/10), notre nouveau numéro 22 reste une grande satisfaction de ces derniers mois.

JUSSIÊ

13 matchs joués, 5 titularisations, 5 notes
Meilleure note : 5 (à Kazan)
Pire note : 2 (à Sion)
Joueur AG du match : 1 fois (contre Liverpool)
1 but

Joueur le plus ancien actuellement au club, Jussiê est de retour après une saison blanche. Malgré tout, le Brésilien peine à réellement apporter quelque chose au collectif bordelais. Il aura vécu un moment fort en égalisant lors de la rencontre face à Liverpool en Septembre dernier. Mis à part ce but important, l’ancien Lensois a alterné des entrées sans saveur, une titularisation correcte (5/10 à Kazan) et plusieurs autres plus que médiocres (3/10 contre Montpellier ou 2/10 à Sion). Toujours fragile physiquement, il n’a jamais joué une rencontre entière et aura terminé son année 2015 par une nouvelle blessure sur la pelouse de Bastia (3/10). En fin de contrat en Juin prochain, Jussiê devra sans doute bientôt se trouver un nouveau challenge.

Gaëtan LABORDE

3 matchs joués, 1 titularisation, 1 note
Sa seule note : 7 (contre Kazan)
Joueur AG du match : 1 fois (contre Kazan)
1 but

Comme Valentin Vada, Gaëtan Laborde a longtemps traîné son spleen sur les pelouses de CFA avant d’avoir sa chance en fin d’année. Proche d’un départ cet été, le natif de Mont de Marsan était finalement resté pour tenter de percer et de se montrer aux yeux de Willy Sagnol. Délaissé pendant de longs mois, reconverti arrière gauche par moment, il a connu sa première sous le maillot au scapulaire lors de la venue de Kazan. Généreux, dangereux et buteur pour l’occasion, il avait directement été élu homme du match par notre Rédaction (7/10). Dans le groupe depuis, il a pu disputé quelques minutes en Ligue 1 à Angers et en Coupe de la Ligue contre Monaco, se montrant proche de trouver l’ouverture à chaque fois. Pas de doute, il mérite d’en avoir encore plus à la reprise !

Thomas TOURÉ

12 matchs joués, 6 titularisations, 6 notes
Meilleure note : 6 (à Sion)
Pire note : 2 (contre Sion)
Joueur AG du match : 1 fois (à Sion)
1 but, 1 passe décisive, 1 carton jaune

Révélation de l’année 2014, Thomas Touré peine à confirmer ce statut en 2015. Après une première partie d’année gâchée par les blessures, il n’a pas été plus à la fête dans cette demi-saison. Entre ses séjours à l’infirmerie, son embrouille avec les supporters après le match à Ajaccio et des prestations en dent de scie, le Franco-Ivoirien peut être placé dans la case des déceptions. Pourtant, il est capable de bien faire, comme sur la pelouse de Sion pour son premier but européen (6/10). Un coup d’éclat qui n’efface pas tout, et notamment son match aller calamiteux (2/10). En Ligue 1, il est apparu à 8 reprises sans marquer et aura fini par une nouvelle blessure alors qu’il était à peine entré en jeu à Rennes. On ne l’a pas vu depuis, et pour Willy Sagnol notre numéro 13 doit faire des efforts supplémentaires, notamment sur son poids.

Isaac KIESE THELIN

10 matchs joués, 6 titularisations, 6 notes
Meilleure note : 6 (à Larnaca)
Pire note : 3 (contre Toulouse et à Lorient)
Joueur AG du match : jamais
1 but, 1 carton jaune

Le cas Isaac Kiese Thelin commence à devenir problématique… Après une première saison moyenne en Gironde, IKT semble être totalement perdu. Le Suédois aurait pourtant pu se relancer avec ce but inscrit début Août à Larnaca (6/10), mais il n’a jamais pu confirmer cela. Ses apparitions en Ligue 1 ont été rares et à chaque fois très décevantes, comme contre Toulouse (3/10) par exemple. Un dernier match de championnat à Lorient (3/10) en octobre et puis une mise à l’écart. Dépassé par Crivelli et Diabaté, son nom apparaissait soit dans les choix du coach, soit pour renforcer la CFA. Un but et une passe décisive dans le championnat amateur, et une nouvelle chance lui est offerte face à Kazan eu Europa League. Si certains ont marqué des points, ce n’est pas son cas (4/10)…

Et pour 2016 ?

En 30 matchs toutes compétitions confondues, Willy Sagnol a utilisé 31 joueurs ! Les 10 joueurs présents dans cette première partie ont peu joué, pour diverses raisons. Commençons par Grégory Sertic, victime d’une rupture des ligaments en tout début de saison et dont on attend le retour avec impatience ! Egalement souvent blessés, Thomas Touré et Jussiê n’ont, de ce fait, pas eu beaucoup de temps de jeu. Globalement les 2 ont été décevants, on attendait surtout plus de notre numéro 13. Avec la concurrence accrue, il va devoir se battre pour se faire une place. Pour le Brésilien, à 6 mois de la fin de son contrat, on n’attend plus aucune régularité, mais pourquoi pas un ou deux coups d’éclat. Arrivé l’hiver dernier, Isaac Kiese Thelin ne s’est pas imposé à Bordeaux, et un prêt pourrait être à l’étude, même si Willy Sagnol semble toujours croire en lui. Les jeunes de cette catégorie ont en revanche été de réelles satisfactions ! Hormis le plus jeune, Kévin Soni, peut-être encore trop tendre. Révélation de la saison, Adam Ounas a tout pour devenir un joueur majeur en 2016 ! Techniquement irréprochable, Valentin Vada pourrait lui aussi faire son trou ces prochains mois. Malgré une forte concurrence en attaque, Gaëtan Laborde a montré de belles qualités et devrait poursuivre l’aventure en Gironde. Apparu au début et à la fin de cette demi-saison, Robin Maulun a encore quelques mois pour confirmer et pourquoi pas décrocher un contrat professionnel, mais il doit d’abord soigner sa cheville. De son côté Jérôme Prior a confirmé que Cédric Carrasso n’était pas le seul gardien de talent à Bordeaux. N’oublions pas non plus Ilias Hassani (entré à Bastia) et Jean Ambrose (entré à Angers), même s’il faudrait encore un concours de circonstances pour les revoir au plus haut niveau.

Retrouvez dès demain la suite de ce bilan ! Nous entrerons dans le vif du sujet avec les joueurs aux moyennes les plus faibles, classés entre la 19ème et la 16ème place.