La première partie de saison terminée, il est temps de faire un bilan sur la prestation de nos joueurs. Après chaque rencontre, la rédaction d’ActuGirondins a attribué une note à chaque joueur bordelais ayant disputé au moins 45 minutes (elle correspond à la moyenne des notes de tous les rédacteurs). Pendant cette trêve nous vous proposons donc un classement de notre effectif, établi avec la moyenne de ces notes.

LE CLASSEMENT (2/5)

Du prometteur succès à Montpellier jusqu’au cauchemar lyonnais, les Girondins ont disputé 21 rencontres. Si certains ont brillé, d’autres ont connu beaucoup de difficultés. Aujourd’hui nous nous intéresserons aux joueurs qui ont les plus faibles moyennes : du 16ème au 13ème rang.

16ème Maxime POUNDJÉ (3.43/10)

Maxime POUNDJÉ

8 matchs joués, 7 titularisations, 7 notes
Meilleure note : 5 (à Montpellier et contre Lorient)
Pire note : 1 (à Paris SG)
Joueur AG du match : jamais
1 passe décisive

Sans surprise, Maxime Poundjé occupe la dernière place du classement de mi-saison. Passeur décisif en ouverture de championnat à Montpellier (5/10) et auteur d’un match sans histoire contre Lorient (5/10), notre latéral gauche a bien débuté et bien fini sa phase aller, mais entre ceux deux rencontres, il a multiplié les prestations catastrophiques ! Il a notamment été baladé par les attaquants caennais pendant 90′ (2/10), avant d’être ridiculisé par Lucas au Parc des Princes (1/10). Comme lors du dernier exercice, Maxime Poundjé affiche de trop grosses lacunes pour bien figurer en L1, avec un marquage élastique, des approximations techniques et malgré sa volonté d’aller de l’avant, un apport offensif beaucoup trop faible : Lens (4/10), Marseille (3/10). A chaque fois qu’il est titulaire, il n’est pas rassurant et nous ne sommes pas du tout rassurés…

15ème Julien FAUBERT (4.27/10)

Julien FAUBERT

12 matchs joués, 10 titularisations, 11 notes
Meilleure note : 6 (contre Caen)
Pire note : 3 (à Montpellier, à Reims et à Lille en CdL)
Joueur AG du match : jamais

Véritable couteau suisse de l’effectif, Julien Faubert n’a pas franchement brillé depuis le début de saison. Un exercice qu’il avait commencé par une prestation très faible à la Mosson (3/10). Le numéro 22 a souvent eu la confiance de Willy Sagnol, que ce soit pour occuper le flan droit ou le flan gauche de la défense. Capitaine volontaire sur son côté de prédilection à Saint-Etienne (5/10), il a eu beaucoup de mal sur l’autre aile, lors de sa rentrée contre Evian (4/10), et surtout à Reims où il inscrira le seul but du match… contre son camp (3/10). Il a ensuite moins joué et alterné le bon en défense centrale (Caen 6/10) et le médiocre en latéral (4/10 à Metz), avant de passer à côté de son match de Coupe de la Ligue à Lille (3/10). Important grâce à sa polyvalence et sa hargne, Julien Faubert a été trop limité balle au pied pour apporter plus durant ces derniers mois de l’année 2014.

14ème Cédric YAMBÉRÉ (4.33/10)

Cédric YAMBÉRÉ

7 matchs joués, 6 titularisations, 6 notes
Meilleure note : 6 (contre Toulouse et à Lens)
Pire note : 0 (contre Lyon)
Joueur AG du match : jamais
2 cartons jaunes

Professionnel depuis quelques jours (voir ici), Cédric Yambéré ne devait pas s’attendre à jouer autant. Au final, le défenseur central de 24 ans est apparu 7 fois sous le maillot girondin, dont 5 en L1. S’il est si bas dans le classement de mi-saison, c’est en partie à cause de la note sanction reçue par toute l’équipe après l’humiliation subie face à Lyon (0/10). Avant cela, sans être éblouissant, l’ex capitaine de la réserve avait plutôt bien fait son travail. Il a débuté à la surprise générale au Parc des Princes, réalisant une bonne mi-temps avant de concéder un penalty qui a gâché sa rencontre (5/10). Plus à l’aise face à des équipes de bas de tableau (6/10 à Lens), que face à l’OM (4/10), Cédric Yambéré a le mérite de ne rien lâcher. Si sa puissance physique et sa présence dans les duels sont de sérieux atouts, il semble plus en difficulté quand le jeu s’accélère, face aux meilleurs attaquants du championnat, (Lacazette, Gignac). Le départ de Lamine Sané à la CAN lui donnera peut-être l’occasion de s’améliorer.

13ème Abdou TRAORÉ (4.50/10)

Abdou Traore

11 matchs joués, 6 titularisations, 6 notes
Meilleure note : 6 (à Lille, en CdL)
Pire note : 3 (à St-Etienne)
Joueur AG du match : jamais
1 carton jaune

Les saisons passent et Abdou Traoré reste toujours aussi inconstant, voire décevant. Techniquement, celui que l’on surnommait « Le petit Zizou » est très doué, mais on ne le voit que par intermittence. Son match à Lille en Coupe de la Ligue (6/10) est sans doute son meilleur de la demi-saison, ce soir là ses remontées balle au pied étaient très intéressantes, et son impact à la récupération satisfaisant. Malheureusement, à côté de cela il est trop souvent effacé (4/10 contre Lille, à Metz) ou inutile (3/10 à Saint-Etienne). Sa fragilité physique et son jeu la plupart du temps latéral ne l’aident pas à se mettre en évidence. Dans une équipe sans véritable récupérateur de métier, Abdou Traoré est souvent dépassé et éclipsé par les milieux de terrains adverses. A bientôt 27 ans, on attend toujours que notre espoir s’affirme… c’est sans doute peine perdue.

Et pour 2015 ?

Les 4 joueurs présents dans le bas du classement ne sont pas des titulaires indiscutables. Doublures de Mariano et de Contento, Julien Faubert et Maxime Poundjé ont vécu une première partie de saison difficile. Le Martiniquais s’est toujours battu, mais à force de jouer partout, on a l’impression qu’il n’est à l’aise nulle part. Pour notre jeune gaucher, les saisons se suivent et se ressemblent, on pourrait presque faire un duplicata de ce que l’on disait de lui il y a un an (voir ici)… Son niveau ne s’est pas amélioré, mais il a au moins le mérite d’avoir stopper sa série d’expulsion… Invité surprise de la défense, Cédric Yambéré mériterait sans doute un classement un peu plus haut, qu’il obtiendra s’il continue sa progression après la trêve. Enfin Abdou Traoré est malheureusement fidèle à lui même : fragile et irrégulier. En fin de contrat en Juin, il vit sans doute ses derniers mois sous le maillot girondin.

Retrouver dès demain la suite de ce bilan ! Nous remonterons le classement pour nous intéresser aux joueurs situés entre la 12ème et la 9ème position.