La première partie de saison terminée, il est temps de faire un bilan sur la prestation de nos joueurs. Après chaque rencontre, la rédaction d’ActuGirondins a attribué une note à chaque joueur bordelais ayant disputé au moins 45 minutes (elle correspond à la moyenne des notes de tous les rédacteurs). Pendant cette trêve nous vous proposons donc un classement de notre effectif, établi avec la moyenne de ces notes.

LE CLASSEMENT (4/5)

Du prometteur succès à Montpellier jusqu’au cauchemar lyonnais, les Girondins ont disputé 21 rencontres. Aujourd’hui nous nous intéresserons à des joueurs, pas toujours réguliers, mais qui ont réussi de bonnes choses dans cette première partie de saison. Ils sont situés : du 8ème au 5ème rang.

8ème Diego ROLAN (4.92/10)

Diego Rolan

18 matchs joués, 12 titularisations, 12 notes
Meilleure note : 8 (contre Monaco)
Pire note : 3 (à Reims et à Paris SG)
Joueur AG du match : 1 fois (contre Evian)
5 buts, 1 passe décisive, 1 carton jaune

Il y a eu 2 Diego Rolan lors de ces premiers mois de compétition. Tout d’abord, le buteur qu’on attendait plus, capable d’inscrire un doublé contre Monaco (8/10), de nous éviter la défaite contre Bastia (7/10) et de nous lancer vers le succès contre Evian (7/10). En plus de devenir un goleador, ce Diego Rolan insaisissable sur son côté droit, nous régalait techniquement. Presque logiquement convoqué en équipe nationale, l’Uruguayen a marché sur l’eau cet été. Et puis, tout a semblé se dérégler… Est-il tombé dans la facilité ? Peut-être … Quoi qu’il en soit, même à Chaban-Delmas, son jardin, il a eu une période creuse et n’a pas convaincu après le mois d’octobre, même quand tous ses coéquipiers étaient en grande forme (Lorient, 4/10). A l’extérieur, il reste toujours incapable de marquer, et passe la plupart du temps à côté de ses rencontres comme à Reims (3/10) ou au Parc (3/10). Bien évidemment, ce que l’on retiendra également de lui, c’est cet accrochage en fin d’année avec NMB sur le banc à Nantes, qui lui a valu une semaine de « punition »… qui lui évitera au final la correction subie face à Lyon.

7ème Nicolas MAURICE-BELAY (5.00/10)

Nicolas Maurice Belay

17 matchs joués, 13 titularisations, 13 notes
Meilleure note : 7 (à Marseillecontre Lille et contre Lorient)
Pire note : 2 (à Guingamp, à Lille en CdL)
Joueur AG du match : 1 fois (contre Lille)
1 but, 3 passes décisives

Prolongé cet été, Nicolas Maurice-Belay reste fidèle à lui même : vif et technique, mais il pèse toujours aussi peu sur les statistiques. Son début de saison est assez discret, mais sauvé par son seul but sur la pelouse de Nice (6/10). Notre ailier gauche a eu du mal à enchaîner les matchs, que ce soit à cause de petits soucis physiques, ou par choix de Willy Sagnol. Quand il le faisait, il était transparent (Guingamp, 2/10) puis décisif (Evian, 6/10), d’une semaine sur l’autre. Moyen face à Caen (5/10), il sera éloigné des terrains quelques semaines, avant de revenir faire une belle performance au Vélodrome, dans un poste de numéro 10 (7/10). Un rôle qu’il tiendra ensuite avec brio contre Lille (7/10) puis contre Lorient (7/10). Contrairement à 2013, NMB a eu beaucoup plus de mal à finir l’année. C’est sur une impression négative qu’il nous aura laissé, à Nantes (4/10), comme à Lille (2/10), sa rentrée face à Lyon étant anecdotique.

6ème Grégory SERTIC (5.11/10)

Gregory Sertic

19 matchs joués, 17 titularisations, 18 notes
Meilleure note : 7 (à Toulouse, en CdL)
Pire note : 0 (contre Lyon)
Joueur AG du match : jamais
1 but, 3 cartons jaunes

En cette première partie de saison, Grégory Sertic est presque une déception. Certes son classement et son importance dans notre milieu de terrain parlent clairement pour lui, mais ses statistiques sont décevantes pour un joueur de son talent : 1 but, aucune passe décisive. Il partage beaucoup plus les coups de pieds arrêtés, et ceux qu’il tire ne sont pas toujours bien exécutés… Le vice-capitaine girondin déçoit rarement (3 notes sur 18 sous la moyenne), mais il est rarement au dessus du lot (1 seule note au dessus de 6). C’est surtout pour sa régularité que le numéro 8 est indispensable. En positif, on retiendra sa seconde période face à Monaco (6/10), son but à Nice (6/10), ou son assurance en tant que défenseur central à Toulouse (7/10). Une équipe du TFC qu’il retrouvera quelques jours plus tard, pour ce qui reste sa plus mauvaise prestation, il avait notamment offert à la réduction du score à Pesic (4/10) et commis des erreurs inhabituelles. En décembre, il continuera à assurer l’essentiel, jusqu’à cette déconvenue face à Lyon (0/10), un match qu’il a totalement manqué.

5ème Wahbi KHAZRI (5.19/10)

Joie Wahbi Khazri

19 matchs joués, 17 titularisations, 16 notes
Meilleure note : 7 (contre Monaco, contre Bastia, à Lens et contre Lorient)
Pire note : 0 (contre Lyon)
Joueur AG du match : 1 fois (à Lens)
5 buts, 3 passe décisives, 3 cartons jaunes

Arrivé de Bastia cet été, Wahbi Khazri n’a pas mis longtemps à s’adapter à Bordeaux. Dès son premier match à Chaban-Delmas il a conquis le public, en obtenant 2 penaltys face à Monaco (7/10). Un domaine dans lequel il s’illustrera également le samedi suivant à Nice (6/10). Brillant également contre Bastia (7/10), le Tunisien a bouclé son premier mois girondin, sans fausse note. La suite ne sera pas toujours rose pour lui, sorti après une demi-heure de jeu par Sagnol sur choix tactique à Guingamp. Il se rattrapera la journée suivante en marquant un chef d’oeuvre contre Evian (6/10). Comme beaucoup, Khazri traversera ensuite une période délicate, ponctuée par plusieurs prestations fantomatiques (3/10 à Reims, 4/10 à Paris). C’est au Stade de la Licorne que notre numéro 24 retrouvera des couleurs avec un but, une passe décisive et le titre de joueur du match pour notre rédaction (7/10). Malgré son gros match contre Lorient (7/10), décembre nous laissera sur notre faim, la faute à sa rencontre ratée contre Lyon, « punie » par la note collective (0/10)

Et pour 2015 ?

A quelques heures de la reprise, Diego Rolan est toujours une interrogation… Plus que sa baisse de régime, c’est son attitude qui soulève pas mal de questions en Gironde. Sera-t-il toujours bordelais à la fin du mercato ? Motivé, aura-t-il pris conscience de ses erreurs ? L’avenir nous le dira… Une chose est certaine, s’il retrouve son niveau du mois d’Août, on ne s’en plaindra pas ! De leur côté, Grégory Sertic, Nicolas Maurice-Belay et Wahbi Khazri ont plutôt réussi leur première partie de saison. Cependant, notre vice-capitaine vit un peu dans l’ombre du revenant, Jaroslav Plasil, et pèse moins sur le jeu que les mois précédents. Comme toujours, NMB reste une énigme et un sujet de débat, mais en forme il est un atout indispensable aux Girondins. Enfin, Khazri a clairement apporté une valeur ajoutée et une touche technique qu’il manquait à Bordeaux, depuis la première année d’Obraniak. Pas toujours au top, mais capable de faire la différence à tout moment, il risque de beaucoup nous manquer pendant la CAN

Lors de la prochaine partie, nous nous intéresseront aux quatre joueurs qui ont la meilleure moyenne. Alors qui de Carrasso, Pallois, Plasil et Touré seront sur le podium de la mi-saison ? Qui est le numéro 1 de nos notes ? Réponse demain avec la suite et la fin de ce bilan.