La première partie de saison terminée, il est temps de faire un bilan sur la prestation de nos joueurs. Après chaque rencontre, la rédaction d’ActuGirondins a attribué une note à chaque joueur bordelais ayant disputé au moins 45 minutes (elle correspond à la moyenne des notes de tous les rédacteurs). Pendant cette trêve nous vous proposons donc un classement de notre effectif, établi avec la moyenne de ces notes.

LE CLASSEMENT (5ème à la 1ère place)

Avec 19 journées de championnat, 10 matchs d’Europa League et 1 match de Coupe de la Ligue, nos Girondins ont disputé 30 rencontres toutes compétitions confondues. Dans cette dernière partie du bilan, nous nous intéresserons aux 5 joueurs qui ont les moyennes les plus élevées.

5ème : Wahbi KHAZRI

Moyenne : 4.86/10

25 matchs joués, 22 titularisations, 22 notes
Meilleure note : (contre Lyon)
Pire note : (à Nice)
Joueur AG du match : 4 fois (contre Reims, à Paris, contre Lyon et à Lorient)
6 buts, 6 passes décisives, 8 carton jaunes, 1 carton rouge

Intrinsèquement, Wahbi Khazri est sans doute le meilleur bordelais de cette demi-saison. Son début d’exercice est satisfaisant et marqué de quelques réalisations importantes (5/10 contre Almaty) ou plus anecdotique (5/10 contre Reims). Lors de la première victoire girondine de la saison en L1 face à Nantes, le Tunisien sera un élément fort de ce succès en ouvrant le score… quelques minutes après avoir loupé une panenka (6/10). Par la suite, notre numéro 24 va tenir Bordeaux à bouts de bras en alignant de belles performances et en soignant ses statistiques, lors des gros matchs notamment (8/10 à Paris, 6/10 contre Toulouse, 9/10 contre Lyon). Passeur décisif à Lorient (6/10), il connaîtra ensuite une longue période de disette et se montrera souvent décevant (3/10 contre Troyes ou au Gazelec, 2/10 contre Caen). Plutôt moyen en fin d’année, malgré son but face à l’OM (5/10), il n’a jamais réellement retrouvé son niveau du mois de Septembre. Un manque de régularité qui le « pénalise »… tout comme sa très mauvaise habitude de prendre des cartons jaunes pour contestation ! Averti 8 fois et expulsé pour un coup de sang contre Sion, Wahbi Khazri perd une énergie folle pour rien. S’il gomme ce défaut, notre milieu de terrain peut aller loin… s’il reste en Gironde !

4ème : Cédric CARRASSO

Moyenne : 4.96/10

25 matchs joués, 25 titularisations, 24 notes
Meilleure note : 9 (contre Toulouse)
Pire note : (contre Reims, à Nice et au Gazelec)
Joueur AG du match : 1 fois (contre Toulouse)
1 csc, 1 carton jaune

Meilleur bordelais au classement des notes en 2014 et 2015, Cédric Carrasso n’est pas reparti sur les mêmes bases. Après avoir été bon (et chanceux) lors du premier tour préliminaire de l’Europa League (6/10), notre gardien a vécu une première journée de championnat plus que compliquée face à Reims. Blessé, il a voulu tenir son rang, mais n’a pas été à 100%, ce qui fût fatal en fin de rencontre (3/10). Après un séjour à l’infirmerie, il fera son retour contre Nantes (5/10). Coupable d’une erreur grotesque au Parc (4/10), il sauvera les apparences en effectuant quelques arrêts dans la foulée et sera aussi épargné des critiques grâce à la prestation grotesque de Kevin Trapp. Les saisons précédentes, notre dernier rempart avait l’habitude de faire quelques rencontres exceptionnelles. Là, il n’y en a qu’une où il a réellement été fabuleux : face à Toulouse (9/10). Toujours décisif malgré tout (6/10 contre Troyes ou à Rennes), il semble un ton en dessous par moment. Parfois abandonné par sa défense (3/10 à Nice, 4/10 contre Caen), il aura commis quelques bourdes inhabituelles, comme des sorties manquées (4/10 contre Guingamp ou à Angers) ou des ballons mal repoussés (4/10 contre Sion)… Celui qui fête ses 34 ans aujourd’hui même n’a pas été catastrophique, mais clairement moins rayonnant.

3ème : Frédéric GUILBERT

Moyenne : 5.00/10

20 matchs joués, 18 titularisations, 16 notes
Meilleure note : (contre Monaco)
Pire note : (à Nice)
Joueur AG du match : 1 fois (contre Marseille)
1 passe décisive, 2 cartons jaunes, 1 carton rouge

Avec le départ de Mariano et les prestations contrastées de Milan Gajic, Frédéric Guilbert a beaucoup joué lors de cette première partie de saison. Intéressant d’entrée contre Larnaca (6/10), il alternera ensuite le satisfaisant, comme sa passe décisive et c’est peu de le dire à Almaty (6/10), et le plus décevant (4/10 à Saint-Etienne). Plutôt solide à Paris (5/10), il vivra ensuite, comme toute la défense, un véritable cauchemar à Nice (0/10). Dans la continuité de ce calvaire, il s’améliorera défensivement mais se montrera trop discret offensivement (5/10 contre Montpellier ou à Rennes). C’est contre Caen que sa saison prendra un nouveau tournant. A la 24ème minute de ce match, Willy Sagnol décide le sortir de l’équipe. Un coup dur pour notre défenseur qui sera en larmes sur le banc, tenant absolument à se montrer contre son club formateur… Finalement cela sonnera comme un déclic pour Frédéric Guilbert. Titulaire à Bastia (5/10), il profitera des nombreuses absences pour enchaîner toutes les rencontres en décembre. Repositionné dans l’axe, il fera parler ses qualités, se montrant intelligent et propre dans ses interventions. Bon malgré une expulsion injuste contre Kazan (5/10), intraitable à Angers (6/10) ou contre Monaco (7/10) et homme du match face à Marseille (6/10), il est l’une des bonnes surprises de cette fin d’année !

2ème : Diego CONTENTO

Moyenne : 5.15/10

16 matchs joués, 15 titularisations, 13 notes
Meilleure note : (contre Monaco)
Pire note : (contre Caen)
Joueur AG du match : 1 fois (contre Bastia)
1 but, 4 cartons jaunes

Retrouver Diego Contento si haut dans notre classement est surprenant et sans doute trompeur, mais cela récompense un retour au premier plan longtemps inattendu. Après une saison moyenne, l’ex joueur du Bayern a timidement entamé cet exercice (4/10 à Larnaca, 5/10 à Saint-Etienne) avant de se blesser contre Almaty. Pas au niveau et plus dans les papiers de Willy Sagnol, il va vivre une longue traversée du désert. Entre septembre et octobre, il n’a été noté qu’une fois (5/10 à Kazan), ne jouant quasiment plus hormis une fin de match à Paris et une grosse demi-heure contre Toulouse, avant d’être sorti, de nouveau blessé. Placé derrière Maxime Poundjé, écarté du groupe, sur le départ, l’Italo-Allemand a vécu des moments difficiles. Sans jamais lâcher et profitant des prestations catastrophiques de son concurrent, Diego Contento reviendra en grâce. Solide à Sion (5/10), il livrera une copie en tout point remarquable face à Monaco (7/10). Souvent à la hauteur défensivement (6/10 à Liverpool, 5/10 à Bastia, 6/10 contre Marseille), il apporte également de plus en plus offensivement. Buteur providentiel à Rennes (6/10), il est étonnamment (re)devenu une valeur sûre dans une défense à la recherche de repère. Une demi-saison plus que particulière pour Diego Contento donc, mais les chiffres et sa fin d’année parlent pour lui.

1er : Nicolas PALLOIS

Moyenne : 5.55/10

21 matchs joués, 21 titularisations, 20 notes
Meilleure note : (contre Almaty, à Lille et contre Nantes)
Pire note : (à Nice)
Joueur AG du match : 3 fois (à Larnaca, contre Almaty et contre Nantes)
1 csc, 2 cartons jaunes, 1 carton rouge

Comme en 2014, Nicolas Pallois est premier du classement des notes à la trêve. S’il en est là, c’est surtout grâce à un début de saison de très haut niveau. Notre numéro 5 a longtemps tenu la défense girondine à lui tout seul ! Que ce soit en Ligue Europa (7/10 à Larnaca, 8/10 contre Almaty) ou en championnat (8/10 à Lille et contre Nantes), Nicolas Pallois a sauvé Bordeaux à plusieurs reprises. Avec des joueurs en difficulté à ses côtés (Yambéré, Poundjé), il a souvent dû se multiplier pour écarter le danger. Solide et rapide, il a formé une belle charnière avec Pablo au Parc (7/10) ou contre Liverpool (7/10). Un peu moins bon mais toujours au niveau par la suite, l’ex Niortais a, malgré tout, eu des trous d’air. On retiendra notamment son match catastrophique à Nice (0/10) ou sa prestation insipide à Ajaccio (3/10). Intéressant lors de sa dernière sortie notée (6/10 contre Monaco), il quittera ensuite ses coéquipiers en première période face à Rennes. Victime d’une grosse semelle (involontaire) de Moreira, il n’est plus apparu depuis. Outre sa vilaine et profonde coupure au pied, notre roc défensif a été suspendu à la suite de cette rencontre au Roazhon Park. Expulsé en étant sur le banc, il ne reviendra pas avant fin février, la faute à son pétage de plomb et à la sévérité de la LFP, cumulés à une blessure qui l’a même emmenée à l’hôpital.

Et pour 2016 ?

Wahbi Khazri, Cédric Carrasso, Frédéric Guilbert, Diego Contento et Nicolas Pallois forment donc le Top 5 surprenant de notre classement des notes. Joueur le plus décisif (6 buts et 6 passes décisives), Wahbi Khazri est l’élément offensif numéro un des Girondins. Virevoltant et capable de porter Bordeaux, le Tunisien n’a malheureusement pas pu continuer sur son incroyable lancée du mois de septembre. Un peu en dedans depuis, malgré des coups d’éclats, il reste intéressant… pour de nombreux recruteurs ! Avec une valeur marchande non négligeable, pas certain que notre numéro 24 reste en Gironde. Un départ qui ferait du bien aux finances, mais qui serait un très gros coup dur sportivement. Moins impérial que les dernières saisons, Cédric Carrasso est toujours un élément incontournable de l’équipe bordelaise. Cependant, avec les prestations intéressantes de Jérôme Prior, notre gardien numéro un ne doit pas se reposer sur ses lauriers. Grâce à une fin d’année sur les chapeaux de roue, Frédéric Guilbert et Diego Contento montent sur le podium à la trêve. Le premier a fait forte impression en défense centrale, tandis que le second que l’on n’attendait plus est revenu à un niveau intéressant. L’un comme l’autre doivent confirmer et gagner en régularité. A l’inverse, c’est grâce à son excellent début de saison que Nicolas Pallois occupe cette première place ! Malgré quelques matchs moins aboutis, il est clairement le défenseur numéro 1 des Girondins. En espérant que sa longue absence ne fasse pas baisser son niveau.