La saison 2014-2015 étant achevée, il est temps de faire un bilan sur la prestation de nos joueurs. Après chaque rencontre, la rédaction d’ActuGirondins a attribué une note à chaque joueur bordelais ayant disputé au moins 45 minutes (elle correspond à la moyenne des notes de tous les rédacteurs). La saison étant terminée, nous vous proposons donc un classement de notre effectif, établi avec la moyenne de ces notes.

LE CLASSEMENT (1/5)

De l’ouverture du championnat à Montpellier au match retour contre les Héraultais dans le Nouveau Stade, Bordeaux a disputé 42 rencontres toutes compétitions confondues. Si certains joueurs ont su tirer leur épingle du jeu, d’autres ont livré des prestations insuffisantes. Dans cette première partie du classement, nous nous intéresserons donc aux joueurs ayant les plus faibles moyennes et situés entre la 21ème et la 17ème position.

21ème – Maxime POUNDJÉ – 3.92/10

13 matchs, 12 titularisations12 notes
Classement à la trêve : 16ème/16, avec 3.43/10
Meilleure note : 6 (à Rennes)
Pire note : 1 (à Paris SG)
Joueur AG du match : jamais
1 but, 1 passe décisive, 1 carton jaune

Comme lors de nos précédents bilans, le constat est le même pour Maxime Poundjé : c’est très clairement insuffisant. Sa passe décisive d’entrée à Montpellier (5/10) ne lui a pas servi de déclic puisqu’il a ensuite enchaîné par plusieurs prestations catastrophiques. On l’a vu en très grande difficulté devant Caen (2/10), à la limite du ridicule face à Lucas au Parc (1/10) et trop faible au Vélodrome (3/10). En 2015, cela semblait un peu mieux aller pour notre arrière gauche, auteur de son premier but en L1 sur un tir dévié contre Guingamp (5/10) et plutôt convaincant à Rennes (6/10). Malheureusement, ses faiblesses ont vite repris le dessus… Coupable d’une faute aussi stupide qu’évitable et lourde de conséquences contre Reims (3/10), il terminera sa saison à la mi-temps d’un match raté à Caen (4/10)… Willy Sagnol ne l’a ensuite plus fait jouer et rares furent ses apparitions dans le groupe… malgré la saison très moyenne de Contento, difficile d’en vouloir à notre coach !

20ème – Henri SAIVET – 4.00/10

16 matchs, 8 titularisations, 10 notes
Classement à la trêve : non classé
Meilleure note : 6 (à Lille, contre Montpellier)
Pire note : 0 (contre Lyon)
Joueur AG du match : jamais
2 cartons jaunes

Blessé de long mois, Henri Saivet a débuté sa saison en décembre, avec un match quelconque à Lille en Coupe (3/10) et a eu le « malheur » de participer au naufrage contre Lyon (0/10). Parti à la CAN, pour rester sur le banc, malgré ce temps de jeu famélique, le Sénégalais est ensuite apparu plus régulièrement dans le groupe de Willy Sagnol, mais son influence a été beaucoup trop limité, même si son retourné acrobatique injustement refusé contre Metz (5/10) aurait pu rehausser son bilan ! Si son entrée à Lille a été intéressante (6/10) et son match contre Montpellier, dans une position plus reculée, porteuse de promesses (6/10), le reste de ses prestations a été très décevante. Ses titularisations à Rennes (4/10) ou contre Lens (3/10) n’auront rien apporté, pas plus que son apparition en fin de match à Toulouse… Une saison à oublier ou presque pour notre numéro 10, jamais décisif …

19ème – Julien FAUBERT – 4.15/10

15 matchs, 13 titularisations, 13 notes
Classement à la trêve : 15ème/16, avec 4.27/10
Meilleure note : 6 (contre Caen)
Pire note : 3 (à Montpellier, à Reims, à Lille en CdL, et à Monaco)
Joueur AG du match : jamais
1 csc

Doublure de Mariano, Julien Faubert a été régulièrement sollicité avant la trêve. C’est en défense centrale que le Martiniquais a effectué sa meilleure prestation (6/10 contre Caen). Pour le reste, quand il était amené à jouer dans le couloir droit de la défense, il a sorti des matchs trop neutres et d’un niveau insuffisant (4/10 à Paris ou à Metz). Titulaire à gauche sur la pelouse de Reims, il marquera contre son camp, lançant Bordeaux vers la défaite (3/10). Sur la phase retour, le numéro 22 a vécu des moments difficiles, sur le terrain, à Monaco (3/10) et en dehors puisqu’il enchaînera les blessures ou les rencontres vues depuis le banc. Revenu sur le synthétique de Lorient, il ne passera que 10′ sur la pelouse avant de sortir touché, prouvant que décidément 2015 n’est pas son année.

18ème – Tiago ILORI – 4.38/10

15 matchs joués, 15 titularisations, 14 notes
Classement à la trêve : non classé
Meilleure note : 6 (à Saint-Etienne, à Lille en CdL, contre Toulouse en CdF, à Evian et contre Paris SG)
Pire note : 1 (à Lille)
Joueur AG du match : 1 fois (à Saint-Etienne)
1 but, 3 cartons jaunes

Débarqué avec une bonne réputation, Tiago Ilori s’est révélé être la grosse déception de la saison ! Arrivé blessé et à court de forme, le Portugais a trop peu joué avant la trêve pour être classé. Il avait montré quelques promesses, comme à Saint-Etienne (6/10) où il s’est même offert un but, ou en Coupe de la Ligue à Lille (6/10). Avec le départ de Lamine Sané à la CAN, on pensait que le joueur prêté par Liverpool allait enfin s’imposer en Gironde : c’est raté ! Sur le terrain son côté nonchalant et ses erreurs de placement ou de relance ont sauté aux yeux (3/10 contre Guingamp et Sainté). Son match contre le PSG restera au final le seul rayon de soleil de ces derniers mois (6/10). Faible à Toulouse (3/10), ridicule à Lille (1/10), Tiago Ilori a logiquement fini la saison hors du groupe ! Il va retourner en Angleterre et du côté de Bordeaux on ne va pas s’en plaindre, tant il s’est plus apparenté à un flop qu’à une bonne affaire…

17ème – Cédric YAMBÉRÉ – 4.50/10

20 matchs joués, 17 titularisations, 16 notes
Classement à la trêve : 14ème/16, avec 4.33/10
Meilleure note : 7 (contre Marseille)
Pire note : 0 (contre Lyon)
Joueur AG du match : 1 fois (à Toulouse)
1 but,  2 cartons jaunes

Invité surprise en équipe professionnelle, Cédric Yambéré s’est progressivement fait une place dans le groupe de Willy SagnolC’est en octobre que l’ancien capitaine de la Réserve a fait ses débuts, sur la pelouse du Parc. Intéressant malgré un penalty concédé (5/10), il a ensuite enchaîné des prestations plus (6/10 contre Toulouse) ou moins (4/10 à Marseille) abouties. Sorti de l’équipe après, il aura le malheur de retrouver le 11 lors de la débâcle face à Lyon (0/10). Devenu la surprise des compositions face au PSG, Cédric Yambéré a été catastrophique en Coupe au Parc (2/10) avant de faire un travail remarquable lors de la victoire à Lescure (6/10). Dans les 2 cas, il a évolué en sentinelle, un poste où il a peut-être un avenir… Notre numéro 21 doit gagner en constance, car il reste irrégulier : capable d’offrir un but à Lens (2/10), comme de se transformer en héros du match face à l’OM (7/10)…

Et la saison prochaine ?

A moins d’une prolongation de dernière minute des plus surprenantes, Julien Faubert ne sera plus girondin l’an prochain. Couteau suisse de l’effectif, il a rendu des services depuis son retour à Bordeaux, mais a aussi montré beaucoup de faiblesses. Avec la signature en pro de Frédéric Guilbert, l’horizon semble définitivement bouché pour le Martiniquais, pratiquement pas utilisé depuis la trêve. A l’instar de notre numéro 22, on ne reverra pas Tiago Ilori avec le maillot au scapulaire. Son arrivée en prêt était porteuse de promesses… on les attend toujours ! Le Portugais n’a jamais su s’imposer à Bordeaux et on le voit mal gagner du temps de jeu à Liverpool en affichant un tel niveau et de telles lacunes. L’avenir de Maxime Poundjé est incertain, mais une chose est sûre, il a eu plusieurs fois sa chance ici, sans jamais la saisir ni améliorer son jeu. Un passage par un échelon inférieur (en prêt ou en transfert ?) est peut-être la solution pour le relancer. Enfin, Henri Saivet qui a vécu de longs mois sur le flanc doit retrouver son niveau pour être utile à Bordeaux, peut-être dans une position plus reculée ? De son côté, Cédric Yambéré, professionnel depuis quelques mois seulement malgré son âge « avancé » (24 ans), est une surprise de la saison, pas toujours à la hauteur, mais très utile par moment.

Lundi, nous remontrons le classement pour nous intéresser aux joueurs situés : entre la 16ème et la 12ème place.



Laisser un commentaire