Le rideau est tombé sur cette saison 2013-2014, il est temps de faire un bilan sur la prestation de nos joueurs. Après chaque rencontre, la rédaction d’ActuGirondins a attribué une note à chaque joueur bordelais ayant disputé au moins 45 minutes (elle correspond à la moyenne des notes de tous les rédacteurs). La saison étant terminée, nous vous proposons donc un classement de notre effectif, établi avec la moyenne de ces notes.

LE CLASSEMENT DES NOTES (5/5)

De l’ouverture du championnat face à Monaco à ce dernier match nul dans la Principauté, Bordeaux a disputé 48 rencontres (47 notées) toutes compétitions confondues. Si certains ont été à la hauteur d’autres ont eu plus de mal… Après avoir progressivement remonter le classement, nous arrivons au podium ! Tout de suite découvrons donc les 3 premiers du classement !

3ème – André POKO – 5.15/10

André BIYOGO POKO

22 matchs, 15 titularisations : 13 matchs notés
Moyenne à la trêve : 5.40/10
Meilleure note : 7 (contre Bastia, à Saint-Etienne et contre Paris SG)
Pire note : 4 (à Monaco, à Francfort, à Bastia, contre Lyon, à Montpellier et à Nantes)
Joueur AG du match : 3 fois (contre Bastia, à Saint-Etienne et contre Nice)
1 but, 0 passe décisive et 3 cartons jaunes.

Sur la troisième marche du podium de ce bilan, nous retrouvons André Poko. Les moyennes ont été très serrées (0.1 point d’écart avec Maurice-Belay, 8ème), et paradoxalement, c’est le peu de matchs joués qui profitent au Gabonais. Avec seulement 13 notes, notre milieu de terrain a vécu une saison en pointillé. Il l’avait particulièrement bien débutée, dans son pays natal en crevant l’écran face au PSG. En L1, son démarrage face à Monaco fut poussif (4/10), mais il s’est ensuite bien repris et son activité a été récompensée, que ce soit contre Bastia (7/10) ou à Saint-Etienne (7/10). Installé dans la peau d’un titulaire, malgré un match sans à Francfort (4/10), le natif de Bitam va voir son élan stoppé par une fracture du pied sur la pelouse synthétique de Lorient. Il passera sa fin d’année 2013 à l’infirmerie, et reprendra la compétition en Janvier. En Coupe de la Ligue, face à une équipe parisienne qui lui réussit bien, Poko est l’une des rares satisfactions de la rencontre (7/10), très présent dans l’entre-jeu, il relancera les Girondins en égalisant, pour « rien » malheureusement. Ça sera ensuite beaucoup plus compliqué pour le protégé de Gernot Rohr. Pas toujours titulaire, Francis Gillot lui reprochant son manque d’investissement. Et quand il joue, il brille surtout pas ses imprécisions (4/10 contre Lyon), ses ballons perdus (4/10 à Montpellier) et sa discrétion (4/10 à Nantes). Heureusement sa générosité (6/10 contre Marseille) compense parfois ses lacunes…

2ème– Grégory SERTIC – 5.59/10

37 matchs, 34 titularisations : 34 matchs notés
Moyenne à la trêve : 5.56/10
Meilleure note : 8 (contre Guingamp)
Pire note : 3 (à Lille)
Joueur AG du match : 4 fois (à Francfort, à Nice, à Reims et à Sochaux)
3 buts, 11 passe décisives et 3 cartons jaunes.

Comme à la trêve, Grégory Sertic se classe deuxième de notre bilan des notes. Comment pouvait-il en être autrement ? Le milieu de terrain a été au niveau toute la saison, il fait preuve d’une régularité rare et a incontestablement franchi un palier supplémentaire cette année. Le départ de Plasil, lui a donné les clefs de l’entre-jeu girondin, et il a excellé dans la récupération et la transmission du ballon. Polyvalent, il a joué le Trophée des Champions et le dernier match de la saison (7/10 à Monaco) en défense centrale avec toujours autant d’aisance. Entre temps, c’est évidemment dans ce rôle de relayeur et de relanceur qu’il s’est imposé. Blessé au Gabon, il aura débuté sa saison avec un mois de retard, et fêté sa première en L1 par un but tant attendu à Lorient (5/10). C’est surtout la réalisation à l’Allianz Riviera qui restera dans les mémoires, sa frappe surpuissante avait mis à genou l’équipe niçoise (7/10). Plus qu’en buteur, c’est dans l’art de la passe décisive qu’il s’est illustré. Avec 11 caviars, dont 10 en championnat, il fait partie des tous meilleurs dans ce domaine. Son coup d’œil et sa précision ont notamment profité à Faubert (6/10 à Guingamp), Henrique (5/10 à Montpellier) ou Diabaté (7/10 contre Guingamp). Véritable plaque tournante de l’équipe, sa vista déclenche souvent les actions dangereuses (6/10 contre Marseille). Devenu vice-capitaine, avant peut-être de récupérer le brassard à la reprise, Grégory Sertic est tout simplement indispensable !

1er – Cédric CARRASSO – 5.90/10

Penalty Rate - Maor MELIKSON / Cedric CARRASSO

45 matchs, 45 titularisations : 42 matchs notés
Moyenne à la trêve : 5.92/10
Meilleure note : 9 (à Toulouse)
Pire note : 3 (contre Nantes)
Joueur AG du match : 13 fois (contre Monaco, à Toulouse, contre Paris SG, à Lorient, à Nicosie, contre Valenciennes, à Marseille, contre Toulouse, contre Paris SG, à Bastia, à Nantes, à Lille et à Valenciennes)

Encore et toujours au top, Cédric Carrasso termine en toute logique au sommet de notre classement des notes ! Désormais en vacances, notre gardien aurait mérité un séjour avec l’équipe de France au Brésil, il a en tout cas, tout fait pour. Régulier, malgré quelques ratés (4/10 contre Sochaux, 3/10 contre Nantes) et une grosse boulette à Bonal (4/10), le chouchou de Chaban-Delmas nous aura surtout régalé par ses parades salvatrices. Après un bon match contre Monaco (7/10), il sort une prestation titanesque à Toulouse (9/10), posant les bases d’une saison de très haut niveau. Dans une équipe bordelaise qui déçoit, il a souvent été le seul à surnager ! Même lorsqu’il prend 3 buts à Lorient (7/10), il reste le joueur du match. Trop souvent délaissé, il a eu énormément de travail, parfois pour l’honneur (8/10 à Nicosie), et d’autre fois pour éviter la défaite (7/10 à Nantes). Homme de devoir et amoureux du club, il décide de laisser le brassard en fin de saison, pour laisser plus de responsabilité à une équipe qui manque cruellement de leaders. Excellent dans toutes les situations, Cédric Carrasso se sera aussi montrer exceptionnel sur un exercice en particulier : les penaltys. Tour à tour, Enza Yamissi (8/10), Ben Yedder (7/10), Kalou (7/10) et Melikson (8/10) ont vu leur tentative être repoussé par notre dernier rempart. Une performance magnifique, à l’image de sa saison en Gironde !

 

Et pour la saison prochaine ?

A 21 ans, Poko n’a pas encore réussi de saison pleine à Bordeaux. Blessé de longues semaines en fin d’année dernière, réussira-t-il à profiter du départ de Landry Nguemo pour se rendre indispensable au milieu du terrain ? Si ses qualités de « gratteur » de ballons sont évidentes, le Gabonais doit améliorer sa technique pour devenir le compère de Grégory Sertic. Indispensable depuis de longs mois maintenant, le Franco-Croate a vécu sa plus belle saison dans son club formateur. Au four et au moulin, à la récupération et à la création, notre numéro 26 a été le joueur de champ le plus régulier. Quatrième au classement des passeurs du championnat, il pourra encore continuer sa progression sous les ordres de Willy Sagnol et avec le brassard de capitaine ? Celui qui le portait en début de saison, Cédric Carrasso, a été le meilleur bordelais durant cet exercice 2013-2014. Étincelant depuis des années, notre gardien qui a signé une prolongation de contrat en décembre dernier, sera, sauf cataclysme, encore présent pour la saison prochaine… en espérant qu’il ait moins de travail !

Les notes en quelques chiffres…

1 : comme la plus mauvaise note attribuée cette saison. Cheick Diabaté, après son derby catastrophique contre Nantes, et Maxime Poundjé, après sa 3ème expulsion idiote à Toulouse, ont eu droit à cette « sanction ». 

2 : comme le nombre de joueurs à avoir été élu homme du match sans avoir été titulaire. Diabaté, encore lui, entré à la pause contre Reims (7ème journée) est le premier à avoir réalisé cette performance. Quelques jours plus tard, c’est Jussiê, qui a reçu cette distinction, alors qu’il n’a joué qu’une demi-heure. 

4.87 : comme la note moyenne des 18 joueurs classés. Une note pas très haute, qui colle bien avec cette saison décevante.

9 : comme la meilleure note attribuée cette saison. L’inévitable Diabaté y a eu droit après son hat-trick contre Guingamp, tout comme Carrasso, pour son match gigantesque à Toulouse.

13 : comme le nombre de fois où Cédric Carrasso a été joueur du match par la rédaction d’ActuGirondins. Notre gardien a donc eu la meilleure note plus d’une fois tous les 4 matchs… Sur le podium des joueurs du match, suivent Diabaté (5 fois) et Sertic (4 fois). Rolan, Henrique, Maurice-Belay et Poko (3 fois), Orban (2 fois), Mariano, Traoré, Saivet, Faubert, Obraniak, Sané, Nguémo, Jussiê, D’Almeida et Kaabouni (1 fois), ont aussi eu cet « honneur » … tout comme Serge le Lama, après le catastrophique Derby de l’Atlantique.

31 : comme le nombre de joueurs à avoir été notés cette saison. Seuls Enzo Crivelli et Thomas Touré ont joué cette saison sans recevoir la moindre note.

43 : comme le nombre de matchs de Lamine Sané, joueur le plus noté. Suivent, Carrasso (42) et Mariano (39). A l’inverse, ils sont 6 à n’avoir été noté qu’une seule fois : Kaabouni, Jug, Bellion, Ben Khalfallah, D’Almeida et Savic.

531 : comme le nombre total de notes données lors de cette saison 2013-2014.

Ce bilan est désormais terminé. Merci à tous de nous avoir suivi cette saison, et d’avoir été si nombreux à lire nos « notes », et rendez-vous le 9 Août pour le reprise à Montpellier. Allez Bordeaux !



Laisser un commentaire