Affiche Guingamp vs Bordeaux (logos)

En Avant Guingamp 2-4 FC Girondins de Bordeaux (26ème journée de Ligue 1)

Les joueurs alignésBernardoni – Debuchy, Guilbert, Yambéré, Poundjé – Chantôme, Poko, Plasil (c) (90+5′ Touré) – Ounas (64′ Malcom), Diabaté, Rolan (83′ Vada)

Buts : T.Giresse (42′), M.Coco (58′) – A.Ounas (19′), D.Rolan (37′), C.Chantôme (68′), C.Diabaté (89′)

Affluence : 13 177 spectateurs.

C’est sur une pelouse mouillée mais en bon état qu’a commencé le match entre Guingamp et Bordeaux, au stade du Roudourou. Dès le début du match, les Girondins montrent une belle envie d’aller de l’avant, obtenant un coup franc tiré par Ounas qui ne donnera rien (2′). Si l’on s’ennuie légèrement au vu du début du match qui ne propose pas grand chose, c’est encore une fois notre numéro 22 qui tentera de l’animer avec la première frappe du match, du gauche (12′). Erding lui répondra deux minutes après, alertant un Bernardoni vigilant qui captera le ballon (14′). C’est le joueur le plus en vue du match qui ouvrira le score : Rolan, lancé sur le couloir droit, réussira à centrer pour un Diabaté dont la tête déviera involontairement le ballon vers Adam Ounas, qui en profitera pour tromper Lössl avec une frappe enroulée à ras de terre, de l’intérieur du pied droit (19′). Le match restera peu animé jusqu’au corner d’Adam Ounas, dévié par Kerbrat puis dévié par Dos Santos jusqu’à Diego Rolan, qui marquera un but chanceux  dans le but vide, loupant presque sa frappe (37′). Alors que l’on pensait pouvoir arriver tranquillement à la mi-temps en ne prenant (pour une fois !) pas de but, c’était sans compter une faute idiote de Maxime Poundjé à l’entrée de la surface, donnant un coup de genou directement dans la tête de Salibur (40′). A croire qu’après la boxe dans le vestiaire mercredi dernier, on a appris le karaté à nos joueurs… Ils s’investissent dans le multisports, c’est bien ! Toujours est-il que Thibaud Giresse a parfaitement profité d’un mur constitué de sept (!) joueurs, bouchant la vue à un Bernardoni anticipant un peu trop le tir sur sa gauche, pour porter la marque à 1-2.  Ounas se distinguera une nouvelle fois avant la fin de la mi-temps en loupant une belle occasion, bien lancé dans l’axe (45′). Mi-temps !

Sous les chants « Carrasso » du public guingampais, soutenant le gardien qui a passé une saison chez eux en prêt entre 2004 et 2005, les Girondins ont donné le coup d’envoi de la seconde mi-temps. Sur une touche concédée par Yambéré, Diallo remet de la poitrine pour Marcus Coco, qui marque son premier but en Ligue 1 d’une superbe reprise de volée imparable du gauche, directement en lucarne (58′). L’EAG est ultra réaliste, marquant 2 buts sur leurs 2 tirs cadrés ! C’est le joueur le plus en vue de la première période qui va subir un gros tacle les deux pieds en avant de ce même Coco. La cheville droite d’Adam Ounas a pris le choc, et il est obligé de sortir sur civière applaudi par le public guingampais, et remplacé par Malcom (63′). C’est ce même Malcom qui se montrera décisif juste après : sur un corner frappé côté gauche (et où le ballon est très bien levé, contrairement à la majorité de ceux que l’on a pu voir tirés par Khazri…), Diego Rolan remet de la tête pour un Chantôme présent aux 6 mètres, qui réussit à glisser le ballon au fond des filets (68′). 2-3 pour les Girondins ! Diego Rolan se met une nouvelle fois en évidence en ayant une balle de break une quinzaine de minutes après, en récupérant le ballon dans l’axe après une superbe passe laser de Diabaté dans la profondeur. Il fera néanmoins le mauvais choix, préférant décaler à Malcom sur la gauche mais pas assez en retrait plutôt que de tirer ou de mieux appuyer sa passe, laissant tout le loisir à Lössl de sortir (81′). Les Rouge et Noir vont réagir dans la foulée avec une tête de Privat, tout proche d’égaliser au second poteau, manquant sa tête de peu, alors qu’il était bien servi par Blas. C’est pourtant Bordeaux qui va alourdir le score en fin de rencontre puisque sur un très joli centre de Poko bien servi par Chantôme sur le couloir droit, Cheick Diabaté, seul dans la surface, se fait un plaisir de placer une belle tête croisée afin d’assurer la victoire aux Marine et Blanc (88′). La rencontre se finira sur une blessure peu rassurante de Jaroslav Plasil en pleurs remplacé par Thomas Touré (95′), alors que les nouvelles se veulent rassurantes pour Adam Ounas qui ne souffrirait « que » d’une entorse à la cheville.

Si l’on devait donc donner un mot pour définir cette victoire, ce serait enfin : enfin une victoire à l’extérieur (la deuxième du club cette saison en Ligue 1), enfin une victoire tout court et surtout enfin une prestation relativement convaincante, après les débâcles successives de ces dernières semaines ! Si l’on en prend 2 ce soir, on réussit quand même à en marquer 4 avec des joueurs comme Chantôme, qui marque son premier but en Ligue 1 sous nous couleurs, ou Diabaté qui reviennent en forme, avec une efficacité qui semble retrouvée sur coups de pieds arrêtés. C’est cependant une victoire acquise au forceps avec les blessures d’Ounas et Plasil. Toujours est-il que chez Bordeaux, tout semble marcher par 4, que ce soit en en encaissant ou en marquant… Avec ce succès, les Girondins sont provisoirement 9èmes de Ligue 1.



Laisser un commentaire