Une fois la saison terminée, la rédaction d’ActuGirondins vous propose de faire un bilan des joueurs prêtés par les Girondins de Bordeaux au cours de cette année. Ils sont au nombre de quatre, ont joué dans des championnats différents et ont plus au moins donné satisfaction. Nous avons ensuite procédé à un classement de ces joueurs prêtés en s’appuyant sur le nombre de matchs joués, les performances et les statistiques.

LE CLASSEMENT DES PRÊTÉS

Prêtés pendant le mercato estival ou hivernal, certains joueurs ont donné de nombreux motifs d’espoir, d’autres beaucoup moins. Dans cet article nous allons voir que seulement un joueur a tiré son épingle du jeu. Les autres déçoivent ou confirment que leur niveau pur n’est pas (encore) en adéquation avec le milieu professionnel.

1er – Emiliano Sala (SM Caen)

13 matchs joués – 777 minutes
5 buts, 1 passe décisive

Bon prêt à Orléans (18 buts en National), très bon prêt à Niort (20 buts en Ligue 2), prêt remarqué à Caen, mais cette fois-ci en Ligue 1 ! Si l’italo-argentin des Girondins n’a pas réussi à faire sa place dans l’effectif de Willy Sagnol (1 but, sur pénalty, en onze matchs joués), il s’est fondu dans la masse très rapidement dans le club du Calvados, malgré un loupé remarqué lors de sa première apparition (contre l’ASSE). Si des questions se sont posées sur sa faculté à élever son niveau de jeu dans un club au rang supérieur, à Caen, il a démontré qu’il pouvait supporter la pression. Ses réalisations au Parc et au Vélodrome en sont la preuve. Véritable impact player dans le club entraîné par Patrice Garande, il a contribué au maintien de cette formation dans l’élite. Jusqu’à la rencontre face… à Bordeaux, Emiliano Sala surfait sur une belle vague et une médiatisation se créa autour de lui. Après l’affaire en marge de Caen-Bordeaux, l’attaquant a eu plus de mal à retrouver son niveau, malgré un penalty à Nantes et une passe décisive samedi dernier contre Evian. Capable de réaliser de belles prouesses, Sala doit par contre progresser dans la constance, son irrégularité étant toujours son défaut majeur.

2ème – Gaëtan Laborde (Stade Brestois)

26 matchs joués – 1492 minutes
2 buts, 2 passes décisives

Nourrissant de belles ambitions à l’arrivée de Willy Sagnol sur le banc bordelais, Gaëtan Laborde (21 ans) n’a finalement pas convaincu lors de la préparation. Le buteur victorieux de la finale de Gambardella 2013 a pris la direction de Brest, club de Ligue 2, pour s’aguerrir. Comme avec Sala, les dirigeants bordelais ont cherché à faire progresser leur jeune, palier par palier, division par division. La réussite n’est pas la même que pour son homologue argentin. Lors de la première partie de la saison, il a joué (20 matchs), a inscrit ses deux seuls buts. Déçu par son rendement, Alex Dupont a failli le faire partir. Niort, Créteil et l’AC Ajaccio étaient intéressés. Il est finalement resté mais a fait face à une concurrence accrue cet hiver (arrivée de Courtet, Pelé et Adnane) qui a considérablement fait baisser son temps de jeu. Blessé par la suite, il n’a pris part qu’à 6 rencontres en 2015. Frustrant, pour ce pur produit de la formation bordelaise, capable de beaucoup mieux comme il l’a montré au Red Star.

3ème – Clément Badin (Real Avilès)

Clément Badin

9 matchs joués – 359 minutes
1 but

En fin de contrat en Juin 2015, Clément Badin (22 ans) a été envoyé (quand même un peu au casse-pipe) au Real Avilès, club de Secunda B. Pas la première, ni la deuxième, mais la troisième division espagnole. Difficile exposition et adaptation. Dans son malheur, il faut reconnaître que les Girondins regorgent de joueur pros à son poste, de relayeur ou sentinelle (Poko, Yambéré, Sertic, Traoré, Chantôme, Plasil et potentiellement Saivet). Son bilan en Espagne : seulement trois titularisations, un but et une disparition en fin de saison. Les raisons ? Une blessure et une volonté du coach de ne plus le faire jouer. Les cinq derniers matchs se sont faits sans lui, résultat probant (une victoire, quatre défaites). Déjà rentré à Bordeaux même s’il ne devrait pas prolonger, le jeune milieu de terrain va s’évertuer à trouver un club cet été. Souhaitons-lui de réussir sa tâche.

Merci à cfagirondins.com dans la recherche commune d’informations autour de Badin.

4ème – Rodrigo Castro (Red Star)

Rodrigo Castro / Loic Puyo

1 match joué – 19 minutes
0 but

Saison cauchemardesque pour le jeune meneur de jeu argentin. Rodrigo «Looli» Castro (22 ans) était prêté pour la deuxième année d’affilée au Red Star (National) et si son club a été promu en Ligue 2, sa contribution n’y est que minime. Seulement dix-neuf minutes de temps de jeu et un tour en DH avec la réserve du club avec laquelle il s’est baladé. Celui qui était annoncé comme un crack à son arrivée en 2011 est finalement un flop. Il a même résillé son contrat avec la formation francilienne en Janvier mais pour des raisons personnelles. En effet, sa mère très malade, Castro a privilégié l’aspect affectif pour se rendre à son chevet. Difficile de lui en vouloir.

Et pour l’an prochain ?

Si Emiliano Sala et Gaëtan Laborde sont sous contrat jusqu’en Juin 2017, pour Clément Badin et Rodrigo Castro, la musique n’est pas la même. Les deux protagonistes vont devoir trouver un nouveau club pendant l’été, chose pas évidente quand on sait l’exposition médiatique de ces joueurs là. L’attaquant argentin risque lui de trouver un point de chute à Auxerre mais il peut également rester chez les Girondins. Pour Laborde, difficile de savoir aujourd’hui de quoi son avenir sera fait.



Laisser un commentaire