Les UB87 en grève

Devant la décision autoritariste du préfet d’interdire le déploiement de leur tifo, les Ultras n’ont pas animé le Virage Sud pendant le premier 1/4 d’heure et ça a manqué indéniablement. Le Virage Sud sans l’animation des  bénévoles des UB87 dont tout le stade profite, c’est une journée sans soleil. Mais à la reprise l’ambiance est redevenue sympathique et bon enfant. Un match de foot c’est pas un concert au Grand-Théatre ni une Rave Party .

JC



Publier un nouveau commentaire