Joie Yassine BENZIA

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Lille-Bordeaux (5-1).

Le joueur AG du match :

Clément CHANTÔME (4/10) : Moins mauvais bordelais ce soir, Clément Chantôme a inscrit le seul but pour nous ce soir. Et encore, il profite d’une bévue énorme de Soumaoro (33′). Dans le jeu, il a été mangé comme tous ses coéquipiers, mais il amorce quand même l’action mal conclue par Ounas (88′) ! Dommage de réaliser les seules actions offensives de sa carrière bordelaise un soir de déroute…

L’équipe :

Jérôme PRIOR (1/10) : Pour sa première en tant que titulaire « indiscutable » du fait de la grosse blessure de Carrasso, Jérôme Prior est incontestablement totalement passé à côté de sa rencontre. Une sortie complètement folle (4′), une non-communication avec Contento (7′) qui provoque le premier but lillois, et 4 autres buts encaissés (41′ 45′ 56′ 90+3′). En 90′ il a sans doute montré qu’il n’avait pas (encore) le niveau ni l’étoffe d’un numéro 1. 

André POKO (non noté) : Dépassé pendant 25 minutes par un Bauthéac magistral, le joueur le plus utilisé par Sagnol cette saison a la chance d’échappé à la note puisque Willy Sagnol a, sur un coup de génie, décidé de faire rentrer Lamine SANÉ (0/10) à sa place. Autant, à la rédaction, on se dit qu’il faut mettre au moins un point aux joueurs autant lui… On arrive à un point de non-retour total ! Même un club de D4 luxembourgeoise ne voudrait pas de lui sur le match de ce soir. Une entrée en tout point honteuse, avec un csc (41′), sa responsabilité engagée sur le but de Bauthéac (56′). Pas le niveau d’un professionnel et encore moins l’attitude, quand on se permet de rire à la mi-temps d’un tel match, est-ce qu’on mérite de porter le maillot au scapulaire ? Indéfendable, ça tombe bien il n’a pas défendu ce soir !

Frédéric GUILBERT (1/10) : En défense centrale comme sur le côté droit, Frédéric Guilbert a tenté d’être valeureux mais à 20 ans c’est difficile de remotiver les troupes. Fautif et très en dessous de son niveau habituel à Nantes samedi, notre numéro 26 a été encore plus à la peine à Pierre Mauroy. On a sans doute trop tirer sur la corde avec lui, et on s’aperçoit qu’il ne peut pas enchaîner les matchs de haut niveau… Son fait marquant, mis à part ses absences défensives, il aura ouvert le crâne de Yambéré en fin de match (83′). Heureusement il va bientôt pouvoir souffler puisque un défenseur va arriver au mercato, non ? Ce n’est pas ce qui était convenu ? On nous aurait (encore) menti ?

Cédric YAMBÉRÉ (1/10) : Il a été bon 5′, le temps de sauver l’ouverture du score (4′), et après il est revenu au niveau qu’il avait cet automne, c’est à dire le néant absolu ! Toujours aussi mauvais à la relance, spécialiste du air-marquage comme sur Civelli, qui n’a plus eu qu’à servir tranquillement Soumaoro pour le but du break (45′). Il a totalement sombré ce soir, mais la remarque que nous avons faite pour Guilbert, qui lui a ouvert le crâne (83′), vaut également sur lui. On en demande beaucoup trop à un joueur encore amateur il y a peu… Heureusement il va bientôt pouvoir souffler puisque un défenseur va arriver au mercato, non ? Ce n’est pas ce qui était convenu ? On nous aurait (encore) menti ?

Diego CONTENTO (1/10) : Fautif sur l’ouverture du score lilloise (7′), puisqu’il heurte Prior, Diego Contento a été au niveau des autres, c’est à dire extrêmement mauvais ! Même s’il aurait pu inscrire le but du match (58′) sur un tir limpide et très bien parti que Benzia a sauvé du bout du pied, il n’a presque rien apporté offensivement. Et ce n’est pas défensivement qu’il s’est rattrapé. Match à oublier !

Abdou TRAORE (1/10) Merde, j’ai rien à dire. Sorti à la mi-temps, remplacé par Adam OUNAS (3/10), qui a pu faire admirer sa technique ballon au pied à 40 mètres des buts adverses, mais qui a souvent joué tout seul ! Quand il a essayé de jouer avec ses coéquipiers, il l’a mal fait… Devant les cages ? Un gros raté (88′).

Jaroslav PLASIL (1/10) : Comme d’habitude, le Tchèque, capitaine du soir, a essayé de se vendre corps et âme pour récupérer le ballon et bien le donner ensuite, mais il a été mangé du début à la fin par le milieu lillois. Rien à retenir de sa prestation, si ce n’est qu’elle est à des années lumières de ses précédentes en Coupe de la Ligue. Pas à la hauteur de l’événement ! On « tire » également beaucoup sur lui et à 34 ans, il n’arrive peut-être plus à enchaîner les matchs… Heureusement il va bientôt pouvoir souffler puisque un milieu de terrain va arriver au mercato, non ? Ce n’est pas ce qui était convenu ? On nous aurait (encore) menti ?

Diego ROLAN (1/10) : Invisible, imprécis, sans génie, on vous laisse continuer la série de ses adjectifs qui qualifient son match ! Une frappe aussi dangereuse qu’un chaton (86′) est venue nous rappeler sa présence en fin de rencontre. Pour le reste, il a été aussi utile que samedi soir… quand il a regardé ses coéquipiers à la télé !

Enzo CRIVELLI (2/10) : Il avait envie, il a couru et proposé des solutions mais comme ses « copains » il a été pris par des Lillois nettement supérieurs. Ce soir Civelli a éteint Crivelli… Sevré de ballons, il n’a jamais pesé sur cette rencontre qu’il a traversé comme une ombre.

Wahbi KHAZRI (1/10) Outai, Wahbi outai ? L’expression devenue célèbre et reprise sous toutes les formes de Stromae sert bien pour l’attaquant tunisien ce soir. Il a été d’une rare imprécision et a subi la loi des Lillois. Plus violent que déterminant, il s’est distingué par ses gros tacles qui l’ont amené à être sanctionné d’un jaune (44e). Seul un coup franc en lucarne (85e) anticipé par Enyeama aurait pu sauver un match bien en-dessous de ce qu’il peut faire. Terrible de la part d’un joueur si talentueux qu’on a envie de secouer pour qu’il nous enchante comme il l’a souvent fait cet été. Depuis il est intermittent du spectacle et c’est bien dommage…

Bref, la déception est immense à l’heure de l’élimination en Coupe de la Ligue. Cette coupe, qui était devenue un objectif majeur d’une saison pas encore ratée, ne pourra pas être un objectif rempli. La faute à une équipe de Lille bien plus ambitieuse dans le jeu et dans les intentions et qui nous a littéralement marché dessus ! Après 11 matchs, le FCGB subit une nouvelle raclée. Celle ci est plus que méritée pour avoir jouer une demi-finale comme un match amical. Allez Bordeaux !



Laisser un commentaire

  • franck

    Les gars, revoyez les buts encaissés pass JP…. 4 ne lui pas imputables

  • meme avec Carrasso, la piquette était la même…un gardien ne peut rien avec une équipe absente…ou alors vous êtesz aveugle! votre texte ici !

    • Ando

      Il a bien aidé à fragiliser la défense avec son début de match raté ou on est aveugle aussi ?