SCO Angers 2-1 FC Girondins de Bordeaux (1/4 de finale de la Coupe de France)

La feuille de match

Angers : Letellier – Manceau, Pavlovic, Thomas, Martinez (23′ Capelle) – Santamaria, Ndoye (c), Mangani – Pepe (76′ J.Bamba), Diedhiou, Bérigaud (82′ Sunu)

Bordeaux : Carrasso – Gajic, Jovanovic, Lewczuk, Pallois – Toulalan, Plasil (c) (72′ Laborde), Sankharé – Ounas (64′ Kamano), Rolan, Ménez (64′ Malcom)

Buts : K.Bérigaud (8′), C.Ndoye (67′) – Y.Sankharé (18′)

Avertissements bordelais : J.Ménez (33′), V.Jovanovic (75′)

Le résumé

Ah le charme de la Coupe… Aller jouer dans des stades champêtres, affronter des équipes d’amateurs… non pour Bordeaux rien de tout cela cette saison, juste encore une programmation à la c** pour ce quart de finale à Angers ce mercredi. Face à une formation du SCO solide à domicile, les Girondins ont logiquement et piteusement cédé (2-1) pour se faire éliminer à l’orée du dernier carré.

Jocelyn Gourvennec avait décidé de faire tourner pour cette rencontre, et si cela à fonctionner dernièrement, cela n’a pas été le cas ce soir ! Dès la 8′, Nicolas Pallois, décalé arrière gauche (alors que nous avons 3 « spécialistes » du poste dans l’effectif) est effacé par Pepe, Jovanovic subit le même sort, l’Ivoirien centre pour Bérigaud qui ouvre tranquillement le score (1-0, 8′). En s’interposant devant Diedhiou (13′), Cédric Carrasso maintient ensuite Bordeaux dans le match… Contre le cours du jeu, les Girondins vont même revenir dans la foulée ! Ounas lance parfaitement Sankharé dans la profondeur, notre milieu ajuste Letellier et égalise (1-1, 18′). Un but pas forcément mérité pour une formation bordelaise dominée et qui est proche de céder à plusieurs reprises avant le repos. Heureusement les attaquants du SCO se montrent maladroits (30′ 34′ 36′) et Cédric Carrasso inspiré (40′), notamment sur le coup de tête de Pavlovic (45+1′). Mi temps : 1-1.

On pensait que cette première période très médiocre allait servir de leçons aux Girondins, mais il n’en n’a rien été. Au retour des vestiaires, les Bordelais ne sont guère plus brillants, même si Jérémy Ménez d’un tir dévié (57′) aurait pu trouver la faille. La suite du match tourne en faveur du SCO. Plus entreprenants et plus présents, les joueurs de Stéphane Moulin mettent la pression devant le but bordelais. Après avoir repoussé une première tentative de Ndoye (61′), Cédric Carrasso doit s’incliner sur une nouvelle frappe du capitaine angevin (2-1, 67′). Impérial jusque là, notre dernier rempart est trop court pour pouvoir éviter le second but des locaux… Avec les entrées de Kamano, Malcom et Laborde, les Girondins tentent de revenir, mais Letellier va mettre en échec Rolan (74′) puis Pallois (79′) pourtant proches d’égaliser. La chance du FCGB est passée et Angers va gérer la fin de rencontre à sa guise, passant même tout près de se mettre à l’abri (83′ 90+1′). Le score ne bougera plus et Bordeaux est éliminé (2-1) !

Dans le dernier carré de la Coupe de la Ligue, Bordeaux rêvait de faire de même en Coupe de France : c’est raté ! Entreprenants et pas récompensés à Nice dimanche, les Girondins sont ce soir passé à côté de ce 1/4 de finale. Un rendez-vous qui était pourtant très important ! Logiquement battu par Angers (2-1), le FCGB ne remportera donc aucun trophée pour la 4ème fois consécutive et devra faire beaucoup plus pour espérer accrocher l’Europe via la Ligue 1, d’autant plus que Lyon vainqueur à Metz (0-3) vient sans doute de définitivement assurer sa 4ème place.

Devant cet horaire et cette diffusion télévision, la Rédaction d’Actugirondins ne livrera pas de notes mais seulement des appréciations. Une bonne chose pour certains qui ont manqué leur match ! Préféré à la « KLM », le trio offensif du soir a été très discret. Auteur d’une jolie passe décisive pour Sankharé, Adam Ounas (=) s’est ensuite progressivement éteint, mais cela reste mieux que ses deux compères… Diego Rolan (-) a raté sa seule grosse occasion du match et a été inexistant, un qualificatif qui résume bien le match, ou la saison, de Jérémy Ménez (-). Au milieu, seul Younousse Sankharé (+), buteur, a su tirer son épingle du jeu, Jérémy Toulalan (-) décevant dimanche n’a pas retrouvé son niveau habituel, tandis que Jaroslav Plasil (-) n’a pas réussi grand chose. Derrière ce fût proche d’être catastrophique ! Trop peu entreprenant, Milan Gajic (-) est aussi en retard sur le but de Kévin Bérigaud, tandis que Nicolas Pallois (-), proche de marquer à deux reprises, a beaucoup souffert défensivement face à Pepe. La charnière centrale Lewczuk-Jovanovic (-) n’est clairement pas au niveau d’un tel rendez-vous. Dans le but, Cédric Carrasso (+) a fait ce qu’il a pu, retardant l’échéance grâce à plusieurs parades déterminantes. Sur le tir victorieux de Cheick Ndoye il est un peu court, bien que la frappe ne semblait pas exceptionnelle. Les entrants n’ont pas pu faire la différence, tandis Jocelyn Gourvennec (-) a déjà été beaucoup plus inspiré que ce soir !

Allez Bordeaux !