FC Lorient 3 – 2 FC Girondins de Bordeaux (9ème journée de Ligue 1) 12000 spectateurs

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Gajic, Pablo, Pallois, Poundjé – Saivet (Jussiê 68e), Plasil, Poko, Khazri – Kiese Thelin (Maurice-Belay 83e), Rolan (Ounas 71e).

Avertissements pour Bordeaux : Poko (60e, 80e), Poundjé (79e).

Il fallait absolument prendre des points pour Bordeaux. Dix points en huit journées, c’est trop peu pour les hommes de Willy Sagnol. Après une semaine européenne et un déplacement à Kazan, les Girondins ont affronté sur un terrain difficile et des conditions climatiques horribles une équipe lorientaise en mal de points. Résultat, c’est celle qui avait le plus envie qui a gagné. Lorient 3 – 2 Bordeaux.

En première période, celui qui était en retard n’avait rien loupé. Éventuellement une frappe de Plasil (11e) mais sinon, c’était morne plaine. Ah si, le air-tir de Poundjé qui a raté totalement le ballon alors qu’il avait armé sa reprise. Il faut attendre la 38e pour un bon mouvement et, bien heureusement pour Bordeaux, il a été salvateur. Poko, qui s’était demenné pour récupérer le ballon, avait donné le cuir à Khazri qui n’avait plus qu’à servir sur un plateau Diego Rolan qui inscrivait son premier but de la saison. Doux bonheur, mais de courte durée. A la pause, les Girondins menaient et c’était bien normal. A la reprise, on avait l’impression qu’une équipe avait pris des somnifères, l’autre des vitamines. Manque de chance, ce sont les locaux qui sont revenus galvanisés. Moukandjo (47e) sur une erreur de Poundjé et Pablo, Waris (64e) sur une erreur de Pablo, Touré (80e) sur une erreur de Poundjé qui a concédé un coup-franc très évitable, ont fusillé Carrasso. Nous avons donc ici le tiercé gagnant côté bordelais. Et quand deux défenseurs sur quatre te coûtent trois buts, c’est très compliqué pour les autres de rattraper la mise. Même pour Wahbi Khazri sans qui, Bordeaux toucherait les abysses du championnat. En fin de match, les esprits se sont quelque peu échauffés et Clément Turpin a expulsé directement Gassama et Poko (80e). La seule belle histoire de la soirée, c’est Adam Ounas. Le petit joueur offensif bordelais, rentré en cours de partie (71e) avec son numéro 33 floqué dans le dos, a fait très bonne impression. Vif, technique, il a même scoré pour sa première. A la suite d’un centre de Poundjé (89e), il a coupé parfaitement la trajectoire du ballon pour envoyer sa reprise dans le petit filet.

Bon, à l’heure de faire un premier bilan, ce n’est pas satisfaisant. Bordeaux est aujourd’hui 14e de Ligue 1 et sauf victoire marseillaise au Parc, ça ne changera pas. (classement complet ICI). Déception sur déception, ça commence à faire beaucoup… Aujourd’hui, très peu de satisfactions ressortent. On ne va quand même pas prendre une dragée à chaque fois pour gagner le match suivant ! En Ligue Europa, Bordeaux ne gagne pas, en championnat, Bordeaux ne gagne pas. Voilà un constat d’échec clair mais véridique.