Pierre MENES

Critique footballistique chez Canal+, Pierre Ménès n’épargne pas les Girondins de Bordeaux depuis quelques saisons. Manque d’ambition, plan de jeu inexistant, des joueurs sans envie, etc… Bordeaux s’attire les foudres de ses critiques. A la mi-temps du match Lille-Bordeaux d’hier soir Francis Gillot a lâché au micro de Canal+ : «On fait que balancer y a que des chandelles, on se fait chier !.» Il est vrai que la première mi-temps bordelaise était à la limite de l’indécent… A la fin du match et après la défaite bordelaise, Pierre Ménès a tenu a réagir sur les propos du technicien girondin dans l’émission Canal Football Club. Voici les propos du chroniqueur de la chaine cryptée :

«Il faut expliquer à ceux qui veillent tard et qui nous regardent en ce moment que ce monsieur (Francis Gillot), c’est l’entraîneur des Girondins de Bordeaux. S’il n’y a pas de plan de jeu et que les joueurs t’emmerdent c’est de ta faute. Si tu t’emmerdes – et nous aussi -, casse toi !.»

Des termes virulents mais véridiques. Ménès a peut-être dit tout haut ce que beaucoup d’entre-nous pensent tout bas, en tous cas si Bordeaux joue mal ou ne propose pas un grand spectacle ce n’est sûrement pas que de la faute des joueurs… Vivement la fin de saison pour cette équipe en fin de cycle.

Source : Canal Football Club / canalplus.fr



Laisser un commentaire

  • Paul le Poulpe

    Ce grossier personnage devrait se taire. A part de la salive, qu'a-t-il montré sur les terrains de foot ? De son aveu, son sport c'est le tennis…

  • Michel Goetz

    Un nouveau stade, une nouvelle aire commence… un nouveau staff s'impose. On en a marre de ce pseudo football proposé par les girondins de Bordeaux. Ce club doit retrouver une ambition et avoir des joueurs motivés pour proposer du jeu. Pourquoi serions-nous plus mauvais que Saint-Etienne ou Marseille ? La direction doit se montrer intransigeante à tous les niveaux. Bordeaux semble avoir perdu son identité… Il est temps de réagir et d'agir.

  • Escott

    Une nouvelle "ère" Mr, Michel, enfin oui stade, dirigeants qui visent plus haut qu'un maintient financier acceptable au lieu de miettes de 6èmes 7èmes places, comment on en arrive là alors qu'on a connu des heures si douces il y a 4*5 ans…vente inconsidérée de toute notre colonne vertébrale après le titre…