Il avait débuté le 2 Janvier, au lendemain de la nouvelle année. Il s’est terminé récemment, dans la nuit du 2 au 3 Février, on parle bien sûr du mercato hivernal. Tractations, transferts, prêts avec ou sans option d’achat, prêts payants avec obligation d’achat, on aura tout vu sur la planète football durant ce gros mois. Certains le trouvent inutile, d’autres à l’inverse en ont bien besoin pour régénérer un effectif amoindri par les blessures, les méformes ou la CAN. Comme au mercato d’été (voir ICI), les Girondins de Bordeaux ne se sont pas tournés les pouces. Ils se sont même montré actifs. La rédaction d’ActuGirondins vous propose de faire le bilan de ce mercato d’hiver, en essayant de vous donner le maximum d’informations.

1ère partie : Alerte rouge, Diabaté est blessé !

Cheick Diabate

Aïe aïe aïe, gros bobo mon Cheick… Son mal récurrent au genou ne lui avait pas empêché de marquer huit buts en Ligue 1 cette saison mais là, l’atypique attaquant bordelais a dû dire stop, tronquer les crampons contre environ 4 mois d’arrêt. Dommage, quand on sait que son influence sur le jeu bordelais avait enflé. On l’a vu dézoner et parfois aller sur le côté pour proposer du mouvement, faire une transversale parfaite (??) face à Metz, tout simplement évoluer. Plus médiatisé, on a vu des journalistes s’interroger d’une Diabaté-dépendance à Bordeaux. Sous Sagnol, le Cheick a bien changé et sans sa blessure aurait probablement déjà marqué plus de 10 buts. Sauf que là, avec sa longue indisponibilité, Jean-Louis Triaud et Willy Sagnol se sont rendus à l’évidence : Il faut lui trouver un remplaçant viable. Sauf qu’un attaquant performant, bon marché, c’est comme trouver une aiguille dans une botte de foin. Le chantier commence…

2ème partie : La valse des rumeurs…

mercato-argent-658x3061

Entre temps, Willy Sagnol fait part de son désir de recruter au milieu de terrain. Les tabloïds étrangers et français se sont donc agités et ont annoncé des arrivées de partout.

Au milieu de terrain :

Sebastian Rode et Pierre-Emile Holjberg, deux joueurs du Bayern Munich. L’un a rapidement été déclaré intransférable au vu de sa popularité auprès des supporters et aussi pour le nombre conséquent de blessés en Bavière, l’autre a rapidement été prêté du côté d’Augsbourg.
Filip Bradaric, jeune espoir croate qui devait arriver pour 1,3 million d’€. On l’attend toujours…
Nathaniel Chalobah, un espoir cette fois-ci anglais, devait selon toute vraisemblance arriver en Gironde pour 6 mois. A l’instar d’Hatem Ben Arfa, la FIFA a rejetté la demande d’homologation du contrat du joueur des Blues de Chelsea. La raison ? Un joueur ne doit pas dans la même saison jouer dans trois clubs différents. Sauf que la Fédération Anglaise peut contourner cette loi en prêtant un joueur en division inférieure, comme c’est le cas de Chalobah qui évolue actuellement à Reading (D2 anglaise)…
Hatem Ben Arfa justement, on annonçait une bataille Bordeaux-Hambourg. Finalement, Ben Arfa est malheureusement pour lui au chômage forcé jusqu’en juin pour les raisons que l’on connait tous…
Didier Digard et Bordeaux, c’est un peu comme une histoire d’amour impossible. Un coup il arrive, un coup il s’éloigne… Depuis quelques périodes de mercato son nom résonne à chaque fois au rayon des arrivées sans jamais voir se concrétiser l’affaire

En attaque :

Yaya Sanogo, le feuilleton de cet hiver en Gironde. Il devait arriver sous la forme d’un prêt sans option d’achat, échéant au mois de Juin, mais finalement son entraîneur a préféré le prêter dans un club de Premiere League. On savait qu’Arsène Wenger et Jean-Louis Triaud ne partiraient jamais en vacances ensemble, ça se confirme vraiment avec cet épisode…
Yannick Sagbo, était lui parti relancer ou lancer sa carrière du côté d’Hull City. Après une première saison peu convaincante (34 matchs toutes compétitions, 4 buts), il n’a joué que 40 minutes cette saison en championnat. De quoi avoir des envies d’ailleurs… Forcément intéressé par Bordeaux, il n’a jamais signé, la faute à un rendement beaucoup trop faible pour pouvoir prétendre à jouer sous les couleurs Marine & Blanc.
Youssef El-Arabi, lui aurait pu être une recrue intéressante. Malgré un âge plutôt avancé dans une carrière de sportif de haut niveau (28 ans), il a, l’an dernier, affiché de belles stats en Liga avec son club de Grenade (35 matchs joués, 12 buts). Cette année, moins motivé et désireux de retrouver la Ligue 1, il n’a que trop apporté sa qualité de finisseur (18 matchs, 3 buts). Clamant haut et fort son désir de jouer pour les Girondins (voir ICI), il viendra peut-être plus tard… mais pas cet hiver.

3ème partie : Du mouvement et de l’investissement !

Isaac Kiese Thelin

Très persuasif, Willy Sagnol a réussi à attirer dans ses filets deux joueurs de talent. Sans cette fois-ci utiliser son réseau au Bayern Munich, l’ex-international français a quand même permis la venue d’un espoir et d’un joueur confirmé. Le premier, c’est Isaac Kiese Thelin. Le bourreau des bleuets (il a inscrit un doublé au match retour des barrages pour la qualification à l’Euro 2015), très prisé sur le marché des transferts, a quitté le club de Malmö (qui n’était pas très content de le voir partir…) pour les Girondins de Bordeaux. M6 a très bien rempli son rôle d’actionnaire en débloquant la somme nécessaire (environ 4 millions d’€) à la venue du grand suédois (1m89). Après ce gros investissement, Bordeaux a tenté le tout pour le tout pour faire venir gratuitement Clément Chantôme. Habitué du cirage de banc cette saison, l’international français (1 cape) voulait du temps de jeu pour relancer une carrière qui commençait à tomber dans l’oubli. Grâce à un nouvel effort de l’actionnaire, l’ex-parisien rejoint Bordeaux en l’échange d’une somme avoisinant les 750 000€.

Dans le même temps, Emiliano Sala, qui n’a joué que 526 petites minutes en Ligue 1 a été une nouvelle fois prêté, cette fois-ci dans un club de l’élite. En effet, le SM Caen a accueilli l’argentin dans le cadre d’un prêt (sans option d’achat) jusqu’à la fin de saison. Peu de temps après, nous avons appris le départ (pour un prêt également) de Clément Badin pour un club… de D3 espagnole : le Real Aviles.

Pour résumer, les Girondins de Bordeaux ont réalisé un mercato déficitaire, c’est à dire que Bordeaux a plus dépensé d’argent qu’il en a gagné. Le calcul est simple :

  • Départs : Emiliano Sala (prêt) + Clément Badin (prêt) = 0€ de gains.
  • Arrivées : Isaac Kiese Thelin (3,5 millions d’€) + Clément Chantôme (750 000€) = 4 250 000€ de dépenses (*).

Pour retrouver toutes les informations, la rédaction AG vous propose un tableau récapitulatif, voir ICI.

Les avis de la rédaction :

La rédaction pense que ce mercato est très réussi. Il est utile de préciser que Bordeaux est le club qui a le plus dépensé d’argent lors de ce mercato. En ce qui concerne la fin de saison mais aussi avec la saison prochaine en ligne de mire, ce marché des transferts est particulièrement intéressant. Pour certains rédacteurs, Bordeaux a recruté à des postes où il y en avait le plus besoin. Pour d’autres, Bordeaux a manqué en début d’exercice et toujours aujourd’hui d’un véritable récupérateur, un numéro 6 qui pourrait servir de chaînon manquant entre la ligne défensive et les forces offensives.

(*) Les sommes évoquées dans notre article sont selon nos informations étant donné que le club ne communique pas le montant des transferts.

Et vous chers supporters, que pensez-vous du mercato hivernal des Girondins de Bordeaux ? Vous pouvez déposer un commentaire au-dessous de l’article.