Wahbi KHAZRI (15.08.2015 - Saint Etienne / Bordeaux - 2e journee Ligue 1)

AS Saint-Etienne 1-1 FC Girondins de Bordeaux

34000 spectateurs

Les joueurs alignés : Prior – Guilbert, Yambéré, Pallois, Contento – Chantôme, Poko, Saivet, Khazri (Rolan 64′) – Maurice-Belay (Kiese Thelin 68′), Diabaté (Touré 89′).

Buts : Hamouma (58′) / Saivet (92′)

Avertissement pour Bordeaux : Chantôme (51′)

Après une défaite qui n’est toujours pas digérée face à Reims la semaine dernière, les Girondins de Bordeaux avaient l’occasion cet après-midi de se faire pardonner aux yeux de leurs supporters, en réalisant une performance de qualité face à l’ami Saint-Etienne. Les Aquitains ont-ils réussi dans leur labeur ?

En première mi-temps, l’objectif était clair pour les hommes de Sagnol, bien défendre. D’où ce bloc très haut sous la forme d’un 4-2-3-1 avec Diabaté (et Khazri) collant la paire Pogba-Bayal Sall. Les deux attaquants axiaux ont considérablement mis en danger les premières passes des verts, ceux-ci étant obligés de jouer long. Pour le spectacle, ça n’a pas été terrible à voir mais, pour les bordelais, le pressing a porté ses fruits. Poko et Maurice-Belay étaient chargés eux, de bloquer le passage des latéraux sur les ailes. Avec le jeu long soumis aux défenseurs centraux, Fabien Lemoine et Ismael Diomandé n’ont pas du tout existé. Le danger, puisqu’il a quand même été présent, est venu de la gauche, où Jean-Christophe Bahebeck a donné du fil à retordre à Guilbert et Yambéré. Les visiteurs, offensivement, n’ont rien montré ou presque. C’est de là que naît la seule déception pour ces 45 premières minutes. Wahbi Khazri a raté presque tout ce qu’il a entrepris (pourtant de bonnes idées), notamment pour les frappes (28′, 37′). Seule la tête de Diabaté sur un service du tunisien a été une occasion de but (34′). Mais l’effort du Malien n’a pas été récompensé. A la pause, un 0-0 où s’entremêlent le plaisir de voir une équipe solidaire et excellant défensivement, et la tristesse de voir la pauvreté du jeu offensif.

En deuxième mi-temps, Christophe Galtier a décidé de garder son 4-1-2-3 comme plan de jeu, mais Hamouma et Bahebeck ont permuté. Cela n’aurait pu rester qu’anecdotique, mais cela à, entre autres, perturbé l’équilibre défensif des Girondins. Pourtant, sur un coup de billard, Bordeaux aurait pu ouvrir le score à la suite d’un corner. Poko d’abord, Chantôme ensuite, ont buté sur Clément et Lemoine (48′). Qu’en est t-il de Jérôme Prior ? Celui qu’on a pas voulu faire débuter contre Reims a du un peu de travail. Mais le back-up de Carrasso a rassuré, n’a fait aucune faute et a montré une belle aisance technique avec des dégagements de qualité du droit comme du gauche. Le seul bémol de sa prestation, un but encaissé. A la 58ème minute, à la suite d’une des seules actions stéphanoises où le cuir a passé tout son temps sur le gazon et pas en l’air. Pallois, Yambéré et Guilbert ont successivement été pris de court, et l’ancien caennais Hamouma a pris Prior a contre-pied (1-0). Ensuite, on notera la barre de Diabaté (62′) et surtout la performance du néo-capitaine Henri Saivet. Réveillant le Chaudron sur une frappe limpide à 25m qui fracasse la barre transversale de Ruffier (67′), celui que Sagnol a repositionné en relayeur a eu raison de pousser ses efforts jusqu’en fin de partie. 92ème minute, Contento obtient un bon coup-franc à 22 mètres plein centre. Sans hésiter, Saivet prend le cuir et demande à Touré de faire un leurre. Isaac Kiese Thelin et Pallois se glissent dans le mur pour masquer Ruffier et c’est peut-être ça qui a tout fait. Henri Saivet n’a plus qu’à viser le Suédois qui lui n’avait qu’à s’écarter. La tactique a fonctionné à merveille et les Girondins reviennent au score (1-1, 92′) au meilleur des moments, juste avant la fin de la rencontre.

Plutôt que de retenir la pauvreté du jeu offensif du jour, retenons l’abnégation des joueurs de Sagnol qui y ont cru jusqu’au bout. Ces velléités sont très importantes au vu d’une saison qui s’annonce longue et périlleuse. Quand le talent individuel n’est pas là, les joueurs doivent assurer collectivement. Et aujourd’hui, le collectif a donné satisfaction. Même si Bordeaux n’a pas été bon du tout en attaque. Aujourd’hui, les Girondins marquent leur premier point de la saison et l’heure du bilan n’est pas encore à l’ordre du jour.

Allez Bordeaux ! 



Laisser un commentaire