Affiche Reims vs Bordeaux (logos)

Stade de Reims 4-1 FC Girondins de Bordeaux (J28 – L1)

Les joueurs alignésBernardoni – Poko (46′ Touré), Sané, Yambéré, Contento – Yambéré, Chantôme, Vada (85′ Arambarri) – Rolan (c), Crivelli (75′ Malcom), Ounas

Buts : A.Mandi (23′), T.Bifouma (34′), G.Charbonnier (67′), L.Bangoura (89′) – A.Ounas (69′)

Avertissements pour Bordeaux : A.Ounas (19′), C.Chantôme (63′)

Rendez-vous en terre maudite pour Bordeaux ! Sans succès à Reims depuis 1962, les Girondins se déplaçaient donc dans un stade Delaune qui ne leur réussit pas, surtout depuis la remontée des champenois. Nouvelle illustration ce soir avec une déroute pour notre « équipe » tout simplement pathétique.

Rien, c’est le mot qui résume parfaitement le match du FCGB ! Avec la bande fluo sur le maillot, une reconversion de toute l’équipe en plots de signalisation le long des routes sera plus utile pour la sécurité routière… Infâme, dégoûtante, abjecte, on n’a plus assez d’adjectif pour qualifier la bouillie de football proposée et l’état de la défense, quelque part entre les invalides de guerre et Vincent Lambert ! Dépassés, bouffés dans tous les compartiments du jeu notre « équipe » a encaissé deux buts dans ces 45 premières minutes. Une tête de Mandi sur corner (23′) et un tir croisé de Bifouma (34′). Sur l’ouverture du score, on appréciera le sens du marquage de Sané, la grande mobilité de Contento et le réflexe de Bernardoni (1-0). Sur le second, on hésite… A qui donner le César du meilleur figurant ? Les joueurs pris au milieu, Contento bougé par Bifouma, ou ses copains de derrière aussi utile que des essuis glaces quand il ne pleut pas ? Et encore, ce score de 2-0 est flatteur à la pause, car s’il n’est pas exceptionnel sur le premier but, Paul Bernardoni a repoussé quelques échéances, se détendant parfaitement sur un coup franc que Mandi allait reprendre (43′), ou en s’interposant sur un tir lointain de Charbonnier (45′). Côté bordelais ? Les ramasseurs de balle ont été sollicités sur un coup franc de Contento (38′), pour le reste le petit frère de Cédric Carrasso aurait pu jouer les mains dans le dos, ou dans les poches comme nos « joueurs »… Mi temps sur cet avantage plus que logique de 2-0 pour Reims.

La deuxième période démarre avec une formation bordelaise déchaînée ! Les Girondins se battent sur tous les ballons, multiplient les occasions et font le siège du but rémois… Non évidemment on plaisante, rien ne change à la reprise. Se croyant visiblement dans un match amical, les hommes de Willy Sagnol gèrent tranquillement ce retard de 2-0… Et malgré cela, Reims continue de pousser et Diego inquiète Bernardoni de loin (60′). Qu’importe, ce n’est que partie remise puisque Charbonnier viendra placer un plat du pied au fond (67′, 3-0). Encore une fois, gros travail collectif des bordelais, de la perte du ballon de Touré, à la air-défense du duo Sané-Contento, un régal ! Viendra ensuite un moment de grâce, un but bordelais !!!! Splendide, le FCGB se relance dans la course à l’Europe, que dis-je à la Ligue des Champions, dommage que le PSG soit un peu trop loin… Ounas bien lancé par Vada marque pour du beurre (70′, 3-1), parce qu’on ne va pas parler d’honneur, cela fait bien longtemps que nous n’en avons plus ! La fin de rencontre se déroule en marchant, et à part un numéro de cirque du trio Ounas-Touré-Chantôme (85′), Bordeaux ne fera rien et … encaissera un nouveau but ! Pour les stats, pour le plaisir de se prendre une fessée ! C’est Bangoura qui punit nos chèvres (89′, 4-1). Merci, au revoir !

Voir les nombreuses humiliations précédentes pour la conclusion. Marre de toujours relater les mêmes choses… Juste envie de dire merci Sagnol, merci les guignols !