joie Cheick Tidiane DIABATE

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Montpellier-Bordeaux (0-1).

Le joueur AG du match :

Cheick DIABATE (6/10) : Comme la saison passée, c’est notre grand Cheick Diabaté qui a débloqué le compteur but des Girondins ! Le Malien a profité d’un excellent débordement de Poundjé pour ouvrir le score du bout du pied (17′), sa douzième réalisation sur ses 14 dernières titularisations. Juste avant de faire trembler les filets, notre buteur avait réalisé une belle combinaison avec Khazri, échouant au final sur Jourdren (12′). Malgré son petit nombre de ballons touchés (18), il a été très utile, par son jeu en pivot, n’hésitant pas non plus à se décaler sur le côté gauche pour déstabiliser la défense héraultaise. Après une bonne heure de jeu, il a cédé sa place à Emiliano Sala (59′). D’éntrée dans le rythme avec une reprise non cadrée (61′), l’Argentin s’est beaucoup démené, mais a manqué de justesse pour se montrer réellement dangereux.

L’équipe :

Cédric CARRASSO (6/10) : Les saisons passent, mais son niveau reste ! Comme souvent décisif, notre gardien a réalisé un arrêt de toute beauté sur une tête à bout portant de Lasne (42′). Très bon en fin de match, lorsque Montpellier poussait, Carrasso sort également une belle tête de Bérigaud (81′), avant d’être vigilent sur une tentative de Ribelin (88′). A côté de cela, il nous a quand même fait peur à plusieurs reprises sur des sorties hasardeuses (67′ 72′), heureusement sans conséquences.

Julien FAUBERT (3/10) : En l’absence de Mariano, Julien Faubert démarrait donc la rencontre sur le côté droit de la défense. Face à un Anthony Mounier très en jambes, notre latéral n’a pas toujours été à la fête, le laissant notamment tranquillement centrer pour Lasne (42′). Sans être catastrophique, il a parfois été à la limite, et sa poussette sur Congré aurait pu se transformer en penalty (67′). Il est le joueur à avoir perdu le plus de ballons : 18, et offensivement, il a été inexistant, ou presque.

Grégory SERTIC (5/10) : Titulaire en défense centrale, Grégory Sertic a fait du bon travail. Bien placé, il a coupé plusieurs offensives montpelliéraines. Un peu dépassé par moment, il a commis quelques fautes évitables, dont l’une d’elles lui a valu un jaune (33′). Repositionné au milieu du terrain après la rentrée de Pallois, il a touché beaucoup de ballons (79), mais ne l’a pas toujours utilisé comme il le fallait. Quelques pertes de ballons inhabituelles viennent ternir une prestation plutôt correcte.

Lamine SANE (6/10) : Nouveau capitaine de l’équipe, Lamine Sané a montré l’exemple ! Associé à Sertic, puis à Pallois, notre numéro 6 a régné en maitre dans la surface de réparation girondine. Avec 28 ballons gagnés, le Sénégalais a écoeuré les attaquants héraultais. Avec des interventions sobres et efficaces (70′ 88′), il a montré son meilleur visage, défendant de belle manière. En toute fin de match, il concède malgré tout un coup franc très dangereux (90+1′), qui aurait pu coûter cher.

Maxime POUNDJE (5/10) : Après un exercice 2013-2014 très difficile, Maxime Poundjé profitait ce soir de la blessure de Pellenard et du départ programmé d’Orban, pour retrouver une place de titulaire. Avec son très bon centre pour Diabaté (17′), il devient donc le premier passeur décisif de la saison. A l’image de cette action, il n’a pas hésité à se projeter vers l’avant, semant souvent la zizanie dans la défense montpelliéraine. Malheureusement à côté de cela, il reste beaucoup trop léger défensivement. Quelques erreurs de marquage, comme sur la tête de Lasne (42′) ou sur le ballon pour Camara (52′). Parfois fébrile, il a commis quelques erreurs (glissade à la 9′, tête en retrait loupée 80′) avant de céder sa place à Hadi Sacko (82′). Revenu de son prêt au Havre, le jeune attaquant n’a pas vraiment eu le temps de se mettre en évidence.

Abdou TRAORE (5/10)  Associé à Plasil à la récupération le Malien n’aura joué que 45′, avant de sortir à cause d’une douleur à la cuisse. Sur ce qu’on a vu de lui, il a alterné le bon et le moins bon. Une frappe dévissée (28′) et quelques récupérations intéressantes à mettre à son crédit, mais il est aussi apparu un peu brouillon. Nicolas PALLOIS (5/10) a pris sa place juste avant le repos. Tout de suite dans le bain, il a contré une frappe dangereuse (45′), avant d’être à l’origine d’une mésentente avec Carrasso (45+1′). En seconde période, il a fait parler sa puissance physique pour tenir le score, repoussant notamment un coup franc très bien placé (90+1′). Averti sur un plaquage digne d’un véritable rugbyman (70′), il a montré quelques limites, notamment lorsque les attaquants accélèrent dans son dos.

Jaroslav PLASIL (6/10) : Sur sa lancée d’une belle préparation, Jaroslav Plasil a réussi son retour en L1. Très mobile et disponible, notre ex-capitaine a été la première rampe de lancement de l’équipe, n’hésitant pas à organiser le jeu depuis son propre camp. Il a récupéré des ballons très chauds (15′ 49′), grâce à une volonté qui fait plaisir à voir. Important ce soir, le Tchèque semble revenir à un niveau plus que correct, un effet Sagnol ?

Wahbi KHAZRI (6/10) : Il devait être une valeur ajoutée du Bordeaux 2014-2015, et ce soir il l’a été ! Techniquement très intéressant, le Tunisien a éclairé le jeu bordelais. Il donne notamment un ballon superbe à Diabaté qui butera sur Jourdren (12′). L’ancien bastiais a mis toute son énergie dans cette rencontre, ne relâchant jamais ses efforts. Important dans la conservation du ballon en fin de match, il tentera sa chance sans succès (87′). Un petit bémol est toutefois à apporter, avec quelques coups de pieds arrêtés mal négociés, à l’image d’un corner beaucoup trop long (13′).

Diego ROLAN (4/10) : Sa bonne volonté et son activité côté droit ont été indiscutables. Très en jambes, l’Uruguayen ne s’est pas caché sur la pelouse de la Mosson, multipliant les appels et les courses. Malheureusement, il a presque systématiquement cherché la solution individuelle. Bon dribbleur, Rolan a eu tendance à beaucoup trop en faire. Il aurait gagné à jouer beaucoup plus simple, et aurait évité par la même occasion de recevoir autant de coups (5 fautes subies).

Nicolas MAURICE-BELAY (4/10) Son début de match a été très prometteur. L’ailier gauche a bien combiné avec Maxime Poundjé, étant notamment à l’origine de l’action aboutissant au but de Diabaté (17′). Sa belle percée aurait mérité un meilleur sort, mais comme souvent il a raté sa conclusion, écrasant trop sa frappe (19′). Après cette première demi-heure, il a été nettement  moins en vue. Trop prévisible, il n’a pas mis en difficulté Deplagne, et a manqué de justesse sur ses dernières passes. Il a terminé le match en défense après la sortie de Poundjé, sans aucun souci.

Qu’elle fait du bien cette victoire ! Démarrer la saison par une victoire est toujours primordial et excellent pouor la confiance. C’est encore plus le cas avec un nouvel entraineur. Pour sa première Willy Sagnol a effectué des choix parfois surprenants (Sertic en défense, entrée de Sacko à la place de Poundjé…), qui se sont révélés payants, puisque les 3 points sont là. Buteur sur l’une de ses seules occasion, Cheick Diabaté a, une fois de plus, prouvé toute son efficacité. Le nouveau capitaine, Lamine Sané, le revenant Jaroslav Plasil ou le nouveau Wahbi Khazri se sont également montré à leur avantage sur la pelouse de la Mosson. Même si le chemin est encore long,  le plus important est fait ce soir : Bordeaux est sur de bons rails ! Le prochain match se déroulera le Dimanche 17 Août, avec la venue de Monaco à Chaban-Delmas. Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire