Joie Bordeaux - Cedric Carrasso / Enzo Crivelli

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Montpellier-Bordeaux (0-1).

Le joueur AG du match :

Cédric CARRASSO (6/10)Héros du temps additionnel, Cédric Carrasso est l’homme du match pour la Rédaction ! Après s’être fait retourner les doigts et avoir souffert le martyr (90+2′), il sort LA parade salvatrice en face à face contre Roussillon (90+5′). Notre capitaine du soir a été décisif dans la quête de cette victoire à l’extérieur. Avant cela, il avait été parfaitement à la hauteur, hormis un dégagement du pied raté (38′). Sauvé par son poteau d’entrée (6′), il a ensuite été vigilant venant capter le centre tir de Ninga (13′), ses frappes molles (66′ 79′), le coup franc vicieux de Boudebouz (52′) et s’est saisi du ballon sur le raté de Camara (56′). Un parcours sans faute et une vraie attitude de capitaine, n’hésitant pas à replacer ses joueurs, et à leur passer une « soufflante » si nécessaire ! 

L’équipe :

André POKO (5/10) : Gajic blessé, Guilbert suspendu, André Poko était titulaire dans le couloir droit de la défense ce soir. Comme en fin d’année dernière, le Gabonais a été plus rassurant à ce poste, mais loin d’être parfait ! Défensivement il s’est bien accroché, récupérant 17 ballons, et réalisant quelques retours intéressants (38′ 60′ 90+5′), mais il a aussi eu tendance à laisser trop d’espace à Casimir Ninga. Rapide, l’attaquant montpelliérain en a profité pour le malmener par moment (13′ 58′ 86′ 87′). Offensivement, comme souvent il a été plein de bonne volonté, mais si quelques centres ont pu arriver dans la surface et qu’il a tenté sa chance (47′), il a surtout eu tendance à gâcher ses opportunités (3′ 28′ 56′). Au final, son nombre de ballons perdus est une nouvelle fois hallucinant (29, soit 13 de plus que tout autre bordelais…) !

Clément CHANTÔME (5/10) : De retour de blessure, c’est en défense centrale que l’on retrouvait Clément Chantôme ce soir. A un poste qui n’est pas le sien, l’ancien Parisien s’en est plutôt bien tiré. Souvent intelligent dans ses interventions (37′ 68′ 71′ 84′ 90′), il a été très propre, ne perdant que 5 ballons et ne commettant aucune faute. Au pied ou dans les airs, il a fait le job ! Il est néanmoins passé près de la correctionnelle quelques fois, coupable d’un mauvais placement sur la première occasion de Yatabaré (6′), et battu sur deux duels qui auraient pu coûter cher derrière (12′ 79′). Une ou deux erreurs de relance à signaler également (44′ 71′). Offensivement, il est dans le coup sur le but de Diabaté, sans pouvoir tirer (16′)

Cédric YAMBÉRÉ (6/10) : Sur la pelouse de la Mosson, Cédric Yambéré a sans doute réalisé son meilleur match de la saison ! Une fois n’est pas coutume, il a bien tenu la défense centrale, malgré un placement hasardeux et des difficultés à tenir Yatabaré sur ses deux grosses occasions (6′ 22′) . A part ses hésitations et quelques relances de « rugbyman », notre numéro 21 a clairement été à la hauteur. Il est l’auteur de nombreuses interventions (17), dont beaucoup ont fait du bien à l’arrière-garde girondine (11′ 14′ 32′ 35′). Dans les airs, il a souvent été le meilleur (55′ 82′), est venu se sacrifier devant Yatabaré (49′), devant Camara (82′), et réalise surtout un sauvetage décisif en position de dernier défenseur (90′). Une belle prestation à confirmer et qui contraste avec son match catastrophique à Fréjus !

Diego CONTENTO (5/10) : Devenu indiscutable sur le flanc gauche de la défense girondine, Diego Contento a, de nouveau, été plutôt rassurant ce soir. Comme Poko de l’autre côté, il s’est bien accroché, mais n’a pas toujours été parfait au marquage, oubliant notamment Camara, sur sa grosse opportunité (56′). L’attaquant du MHSC lui a d’ailleurs causé quelques problèmes, le prenant plusieurs fois à défaut (15′ 23′ 36′). Solide le reste du temps, il a parfaitement maîtrisé Bérigaud venu se placer face à lui dans les 25 dernières minutes. Seul bordelais à avoir joué plus de 50 ballons (51), l’Italo-Allemand s’est offert quelques montées intéressantes, trouvant notamment la barre sur une superbe frappe (76′), ou Diego Rolan sur un centre précis (54′).

Henri SAIVET (5/10) : Titulaire en pointe basse du milieu de terrain, Henri Saivet a été précieux à la récupération (13 ballons gagnés), mais a comme souvent été un peu trop discret dans la construction du jeu. Si ce n’est une belle perforation sur l’action qui amène le corner victorieux (15′), le Sénégalais s’est contenté de jouer simplement, sans prendre de risque, même s’il est l’auteur d’une jolie frappe lointaine en seconde période (76′). Défensivement, il a réalisé une prestation des plus correctes (36′ 41′), mais est tout proche de perdre un ballon très chaud dans la surface (50′). Au final, il nous laisse une impression mitigée, puisqu’il est clairement capable de donner plus.

Jaroslav PLASIL (6/10) : Celui qui vient de fêter ses 34 ans continue d’être indispensable au milieu bordelais. Sa science du jeu, ses déplacements et ses ouvertures bien senties (3′ 5′ 19′ 42′ 53′) ont été le point de départ de nombreuses bonnes situations bordelaises. Jaroslav Plasil a livré une bonne prestation qui aurait pu être récompensée d’une passe décisive, malheureusement Rolan n’a pas pu conclure, sa superbe transmission (45+2′). Dangereux sur un corner de Khazri (47′), le Tchèque n’a pas été en reste défensivement non plus (10 ballons gagnés), mais on l’a senti un peu plus en difficulté dans la dernière demi-heure, ayant du mal à conserver le cuir et à réellement se projeter vers l’avant, soucieux sans doute de ne pas prendre de risques inutiles. 

Nicolas MAURICE-BELAY (4/10) : Comme à Angers lors de sa dernière titularisation, c’est au milieu de terrain que l’on retrouvait Nicolas Maurice-Belay ce soir. Son début de rencontre a été intéressant, il s’est souvent rendu disponible pour demander le ballon, jouant souvent en première intention. Bien que sorti le premier, il est le 2ème bordelais en nombre de ballons touchés (49). Cependant, à part un bon centre du droit (16′) ou une reprise dévissée (33′), il a eu du mal à peser offensivement, même lorsqu’il se décalait sur son côté gauche préférentiel. Il a trop eu tendance à revenir vers l’arrière plutôt que de trouver une solution vers l’avant. En seconde période, il a été très discret avant de céder sa place à Abdou Traoré (65′). Une entrée plutôt moyenne pour le Malien, puisqu’il a perdu près d’un ballon sur 2 (44%) et qu’il a eu du mal à se montrer, même s’il est au départ de l’occasion de Contento (76′).

Diego ROLAN (5/10) : Fin de série pour Diego Rolan ! Après 4 buts lors de ses 4 dernières titularisations, l’Uruguayen n’a pas fait trembler les filets à la Mosson. Proche de trouver l’ouverture sur l’action que Diabaté concrétisera (16′), il est un peu cours sur la reprise de Maurice-Belay (33′) et manque son face à face contre Pionnier juste avant la pause (45+2′). En seconde période, il n’a pas été en réussite non plus, ne cadrant pas sa tête sur un centre de Contento (54′). Malgré tout, il réalise plutôt une bonne rencontre, se montrant très disponible que ce soit à droite, comme à gauche. Il est notamment au départ de plusieurs occasions, servant notamment Poko (47′) et Contento (76′). Défensivement, il n’a pas hésité à venir aider ses coéquipiers, ce qu’il n’a pas toujours fait dans le passé !

Cheick DIABATÉ (6/10) : C’est la sixième saison bordelaise pour Cheick Diabaté, et pour la sixième saison de suite, il est buteur face à Montpellier, sa proie favorite ! Après son doublé en Coupe de France dimanche, le Malien a donc inscrit son premier but de la saison en L1 en étant opportuniste au second poteau (16′). Une réalisation qui est venu confirmer sa montée en puissance et qui récompense une partie, sans génie, mais courageuse, puisqu’il a été blessé au tibia en marquant ! Aucune autre occasion à se mettre sous la dent pour notre numéro 14 bien pris par Hilton et Congré. Il est souvent venu toucher le ballon au milieu de terrain en décrochant beaucoup (trop ?) et a été précieux défensivement (35′ 39′). Enzo Crivelli (71′) l’a remplacé, se mettant tout de suite dans le rythme de la rencontre, même s’il n’a que très peu touché le ballon (6 fois).

Wahbi KHAZRI (5/10) : Dernier buteur de l’année 2015, Wahbi Khazri n’a pas eu la même réussite ce soir, malgré une rencontre plutôt intéressante. Important notamment sur coups de pieds arrêtés, avec des corners parfaitement distillés qui ont amené le but (16′) et d’autres situations dangereuses (33′ 47′). Dans ses tentatives, il a en revanche connu moins de succès, avec un tir trop mou (59′) et un autre trop enlevé (63′). Comme souvent, il a connu un déchet important (16 ballons perdus) et aurait peut-être pu jouer, certains coups, plus collectivement. Averti pour un tacle trop engagé sur Camara (24′), il sera suspendu pour le match de Coupe de France à AngersThomas Touré (77′) est venu le suppléer… et on se demande encore pourquoi ! 5 ballons touchés, 4 perdus, 0 récupéré, et surtout, il laisse totalement Roussillon sur son occasion en toute fin de rencontre (90+5′). Frais, il n’est même pas capable de faire l’effort de suivre son vis à vis alors que Bordeaux tente de gérer son avance. Il peut remercier Carrasso qui lui évite la correctionnelle, mais vu son attitude, pas certain que cela l’empêche de dormir !

Un Carrasso efficace, un Diabaté qui retrouve le chemin des buts, un Yambéré et un Plasil intéressants et voilà Bordeaux qui s’impose à Montpellier (0-1). Une victoire importante, sur le plan comptable et d’un point de vue psychologique. Incapables de s’imposer en déplacement en championnat depuis Mars 2015, les Girondins mettent fin à cette terrible série à un moment crucial. Sans s’enflammer, le bas du tableau s’éloigne, mais il faudra confirmer cela lors de la réception de Lille, samedi prochain. Avant cela, c’est la Coupe de la Ligue et Lorient qui débarquent au Matmut Atlantique mardi. Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire