Joie / But Thomas Touré / AS Monaco

AS Monaco 1-2 FC Girondins de Bordeaux (J32 – L1)

Les joueurs alignésPrior – Poko, Guilbert, Pablo, Contento – Yambéré, Plasil (c), Touré (85′ Jussiê), Ounas (75′ Rolan), Poundjé – Crivelli (69′ Kiese Thelin)

Buts : F.Guilbert (csc, 90+4′) – T.Touré (45+2′), A.Ounas (56′)

Avertissements pour Bordeaux : C.Yambéré (89′)

Après une parenthèse internationale, retour à la Ligue 1 et à l’opération maintien pour nos Girondins. C’est à Monaco que Bordeaux entame ce sprint final, avec une composition d’équipe défensive et surprenante… Après deux grosses valises consécutives en déplacement, ce match à Louis II s’annonce donc difficile.

Volontaire, c’est Thomas Touré qui allume la première mèche, mais voit sa frappe contrée (involontairement) par le bras de Carvalho (2′). Une petite occasion qui n’en appellera pas beaucoup d’autres… Les joueurs d’Ulrich Ramé défendent bien mais n’arrivent pas à inquiéter Subasic. Du côté de l’ASM, Bahlouli est clairement le danger numéro 1, mais trouvera Prior sur sa tentative des 25 mètres (8′), avant de trop croiser son tir (33′). C’est tout ou presque pour cette première période extrêmement pauvre. Sans génie, les Girondins ont le mérite de bien être organisés et de s’opposer aux rares attaques du club de la Principauté (28′ 37′ 40′). On se dirige vers un retour aux vestiaires sur un score de 0-0… mais sur un dernier (et rare) corner, Bordeaux va ouvrir le score ! Adam Ounas est à la baguette, Fabinho dévie et cela profite à Thomas Touré. D’une belle reprise, notre attaquant trompe Subasic (0-1, 45+2′). Sans forcément avoir montré grand chose, c’est bien le FCGB qui mène à la pause (0-1).

La seconde période débute comme elle a terminée, avec une équipe bordelaise bien positionnée et qui joue (enfin) un peu vers l’avant. Ce n’est pas exceptionnel, mais solidaires et concentrés, les coéquipiers de Jaroslav Plasil piquent les Monégasques en contre. Crivelli ne cadre pas sa tentative (53′), alors qu’Adam Ounas oblige Subasic à dévier son tir en corner (55′). Sur celui ci, ce même Adam Ounas, trouvé au second poteau par Thomas Touré, trouve la faille (0-2, 56′). Le break est fait et tout semble couler pour Bordeaux. Les Marine & Blanc auraient même pu inscrire un troisième but, mais plus d’une fois les contres auront été mal joués… à l’image de Thomas Touré qui dribble le gardien, avant de chercher Crivelli (hors jeu), au lieu de tenter sa chance (69′). Evidemment, Bordeaux reste Bordeaux et va trembler jusqu’au bout ! Carillo de la tête ne cadre pas (81′), avant de trouver Jérôme Prior (89′). Les arrêts de jeu seront encore plus stressants… Sur penalty, Wagner Love s’arrête dans sa course et voit Prior repousser sa tentative (90+2′) ! Les Girondins respirent… quelques secondes avant de re-trembler un peu suite à un but contre son camp malchanceux de Frédéric Guilbert (1-2′, 90+4′). Un but qui ne change rien au final, puisque Bordeaux réussit le coup parfait en s’imposant à Monaco : 1-2 !

Avec une composition relativement défensive, Ulrich Ramé a surpris… et gagné son pari ! Solides et solidaires, les Girondins repartent donc de la Principauté avec un succès au final mérité (1-2). Une victoire qui assure pratiquement le maintien, puisque Bordeaux compte désormais 42 points et est 11ème en attendant la suite de la 32ème journée… On respire et on apprécie le comportement de notre équipe, qui avait enfin l’air d’en être une ! Enfin, ça fait du bien d’être bordelais ! Vive les Girondins !



Laisser un commentaire