Jerome PRIOR (23.08.2015 - Lille / Bordeaux - 3eme journee Ligue 1)

Le fait litigieux du match (1-2) a sans aucun doute été le pénalty accordé à Monaco pour une faute de Yambéré sur Carrillo. Et ce dont on peut être certains, c’est qu’il n’a pas fini de faire parler… En effet, après la conférence de presse traditionnelle d’après-match, le directeur de la communication de Monaco a lu un communiqué indiquant que l’ASM souhaitait poser une réclamation sur le pénalty ! A l’origine de cette discorde, une vraisemblable mauvaise coordination entre le quatrième arbitre et Benoit Bastien.

En effet, le quatrième arbitre a indiqué que le pénalty avait été refusé pour « tricherie sur pénalty », évoquant le temps d’arrêt effectué par Love avant la frappe et qui oblige Prior à plonger. Dans ce cas, la réclamation doit se faire à la fin du match. Or, M. Bastien, lui, a évoqué l’entrée illicite de Carvalho dans la surface avant le tir. L’AS Monaco avance donc que le pénalty serait, dans ce cas, à retirer, avançant que Jérôme Prior était trop avancé (logiquement étant donné qu’il y a arrêt de la part du numéro 9 monégasque). Le but principal du club de la principauté est de montrer qu’il n’est pas fautif de l’absence d’une réserve technique posée en temps et en heure, qui aurait du être demandée après le premier arrêt de jeu consécutif au pénalty et qui semble donc être en retard au vu des faits.

Le match pourrait, dans le pire des cas, être rejoué si la réclamation des rouges et blancs était validée.

Source : lequipe.fr



Laisser un commentaire