Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Lyon-Bordeaux (1-3).

Le joueur AG du match :

Cédric CARRASSO (8/10) : Cédric Carrasso n’a pas retrouvé le niveau qu’il avait avant sa grave blessure… il est encore meilleur ! Homme du match pour la Rédaction, il a maintenu Bordeaux à flots et contribue pour beaucoup à cette victoire. Battu d’entrée par Kalulu (2′), il réalise une parade réflexe pour dévier la reprise de Diakhaby sur la barre (22′). Il repousse ensuite parfaitement le coup franc vicieux de Lacazette (26′). Après le repos, notre gardien a continué à impressionner, s’interposant notamment sur la tentative de Ferri (65′). Avec un peu de réussite (31′ 83′) et une défense qui l’a bien protégé (88′), mais surtout une sérénité de tous les instants, Cédric Carrasso a sorti un match XXL, repoussant un peu plus, si besoin, la concurrence de Jérôme Prior.

Les titulaires :

Youssouf SABALY (7/10) : Sur ce début de saison, ce prêt a tout d’une bonne pioche ! Déjà excellent face à Nantes, notre nouveau latéral droit a confirmé ses bonnes dispositions. Défensivement, il livre un match très solide, multipliant les interventions (10′ 14′ 42′ 50′ 71′ 87′), gagnant 22 ballons. Tout n’a pas été parfait non plus, il est notamment loin sur le but de Kalulu (2′) et un peu laxiste sur Cornet par moment (65′ 78′). Offensivement, il n’a pas cessé de se montrer. Combinant à merveille avec Malcom, Menez ou Rolan, il a posé d’énormes soucis aux défenseurs lyonnais. Des actions dangereuses (8′ 30′ 38′) et une passe décisive idéale sur le but de l’égalisation, après une récupération non moins parfaite (33′) ! Au total, il a réalisé 6 centres : remarquable pour un défenseur, surtout à l’extérieur !

Grégory SERTIC (8/10) : Il y a bien longtemps que nous n’avions pas vu un Grégory Sertic aussi bon ! Si à l’image de la défense il est dépassé d’entrée sur le but lyonnais (2′), la suite de sa rencontre est en tout point impressionnante. Sur ce match, c’est bien lui le patron de l’arrière garde girondine : 14 ballons gagnés, et une relance plus que précise (93% de passes réussies, meilleur total bordelais). Hormis une faute commise sur Lacazette (25′), il a défendu intelligemment et parfaitement (15′ 31′ 74′ 85′), son retour, en fin de rencontre, sur Cornet est tout simplement salvateur (88′). Pour couronner le tout, il s’est offert un but en reprenant de la tête un bon coup franc d’Adam Ounas (71′). Un but très important, dans un autre registre que celui qu’il avait mis à Nice il y a quelques saisons, mais Grégory Sertic aime décidément beaucoup les nouveaux stades !

Nicolas PALLOIS (5/10) : De retour de suspension, Nicolas Pallois a été un, voire deux tons, en dessous de son partenaire de la charnière centrale. Pris sur le but de Kalulu (2′), notre numéro 5 a eu du mal à se mettre dans le rythme du match, manquant quelques passes faciles (9′ 12′). Mieux par la suite, il a fait parler sa puissance pour annihiler quelques attaques lyonnaises (16′ 21′ 49′ 78′). Cependant, il n’a pas eu sa sérénité habituelle et a commis une erreur d’inattention qui aurait pu coûter cher, en laissant filer dans son dos Maxwell Cornet (88′), heureusement Grégory Sertic veillait… On attend donc encore le vrai Nicolas Pallois cette saison, et ce dès la semaine prochaine si possible !

Diego CONTENTO (4/10) : Préféré à Maxime Poundjé, Diego Contento n’a pas marqué beaucoup de points dans son « duel » avec son partenaire. Involontairement passeur décisif pour Kalulu (2′), il a au moins le mérite d’être concerné par l’action, ce qui n’est pas le cas de tous ses partenaires. Pas toujours serein derrière, il a fait le travail sans forcer. Quand les Lyonnais manquaient de vivacité, il a bien tenu sa place, ce fût plus dur sur certaines actions en revanche. Averti pour une intervention en retard sur Lacazette (60′), il n’a pas commis d’autres fautes. Offensivement, il avait des idées et de l’envie, pas la précision en revanche (19′ 30′). Inutile de dire qu’il a souffert de la comparaison avec Sabaly…

Jaroslav PLASIL (6/10) : Spectateur et pas dans le coup sur le but précoce (2′), Jaroslav Plasil est monté en puissance pour au final laissé une belle impression. Présent dans le coeur du jeu, il n’a pas crevé l’écran à la récupération (7 ballons gagnés), mais en l’absence de Jérémy Toulalan, il a fait parler sa science du placement et de l’anticipation. En électron libre, il a lancé plusieurs actions bordelaises et a été d’une précision remarquable (92% de passes réussies). Travailleur de l’ombre important, notre capitaine est aussi un des hommes forts du soir et de cette victoire !

Valentin VADA (6/10) : Comme son compère du milieu, Valentin Vada a débuté timidement avant de se montrer indispensable dans l’entrejeu. Hyperactif, il a coupé énormément d’actions, se battant sur tous les ballons (18′ 29′ 51′). Régulateur du jeu girondin, l’Argentin a été une remarquable rampe de lancement. Un peu trop timide offensivement, mais difficile de lui en vouloir tant il a fait d’efforts. Abdou Traoré est venu prendre sa place (64′).

Adam OUNAS (6/10) : Bonne première titularisation pour Adam Ounas ! Evidemment il est capable de faire mieux, mais le Franco-Algérien a apporté beaucoup à l’attaque girondine. Discret dans la première demi-heure, il s’est surtout signalé par ses mauvais choix (9′ 22′) avant de se reprendre et de mettre le feu en fin de période sur 2 occasions (42′ 45+1′). Après le repos, il a continué à bien « travailler » sur les côtés, à aimanter le cuir (86 ballons touchés) et à faire souffrir la défense lyonnaise, même s’il lui a parfois manqué le dernier geste. Passeur décisif sur coup franc (71′), il a une nouvelle fois manqué d’un peu de puissance en fin de rencontre pour tuer le match (88′).

MALCOM (8/10) Élu joueur du mois d’Août, Malcom ne s’est pas arrêté en si bon chemin ! Clairement au dessus du lot, le Brésilien a fait vivre une fin d’après-midi cauchemardesque à la défense lyonnaise. Sur le côté droit il a fait merveille (19′ 30′) et a surtout le mérite d’égaliser, d’une jolie frappe à l’entrée de la surface (33′). Techniquement exceptionnel, il nous a une fois de plus régalé, et régalé ses coéquipiers : Rolan (47′), Menez (49′). C’est lui qui « obtient » également le rouge de Gonalons (66′). Par miracle, il sortira debout et sans boiter, quelques instants plus tard (72′), remplacé par François Kamano. Dieu merci, il va pouvoir nous en mettre plein la vue dès samedi prochain, on a déjà hâte !

Jérémy MENEZ (7/10) Lui aussi, Lyon l’inspire ! Il y a quelques années, Jérémy Menez avait offert le titre au PSG à Gerland, cet après-midi il a inscrit son premier but bordelais, avec un brin de réussite (90+1′), mais c’est tellement mérité ! Comme Malcom, Jérémy Menez a montré tout l’étendu de son talent technique, mettant souvent au supplice l’arrière garde lyonnaise, en conservant, ou bonifiant ses ballons. L’ancien Milanais n’a pas été qu’un soliste, et s’est souvent mis au service du collectif, comme sur l’action d’Ounas (45+1′). On sent qu’il lui manque encore un peu de jus par moment…mais c’est plus que prometteur !

Diego ROLAN (4/10) : Pas forcément attendu titulaire après sa parenthèse uruguayenne, Diego Rolan a globalement déçu au Parc OL. Il a manqué de rythme et a été trop juste techniquement (24′ 38′) ou physiquement (42′) pour peser sur les débats. Un peu mieux après la pause, il a gagné en justesse et obtient notamment le coup franc du 1-2 (70′). Trop peu inspiré, notre numéro 9 a cédé sa place à Gaëtan Laborde en fin de rencontre (79′).

Les remplaçants :

Abdou TRAORÉ (+) : Entré en jeu pour apporter un peu de peps et de physique au milieu bordelais, Abdou Traoré a réussi sa mission. Bien aidé par le scénario du match, le Malien a fait ce qu’il fallait et réalise un 100% de réussite dans ses transmissions.

François KAMANO () : Dans une équipe qui a eu de nombreux contres en fin match, François Kamano aurait pu et dû débloquer ses statistiques. Si sa fougue et sa vitesse ont été précieuses, il est en revanche trop maladroit dans la zone de vérité, ralentissant une action (88′) ou manquant d’inscrire un but, alors qu’il était servi sur un plateau  (90+3′).

Gaëtan LABORDE (++) : Un quart de jeu, à peine et une entrée remarquable et remarquée pour Gaëtan Laborde ! Passeur décisif pour Jérémy Menez (90+1′), notre attaquant n’a pas rechigné à donner un coup de main défensif, tout en se régalant des espaces offensivement !

L’entraîneur :

Jocelyn GOURVENNEC (7/10) : Notre entraîneur continue d’avoir tout bon ou presque ! Une composition cohérente, des changements bénéfiques et une audace offensive qui fait plaisir à voir. Au début de la rencontre, que cette composition était un peu trop présomptueuse, et finalement elle a permis de prendre le jeu à notre compte et de s’imposer, aidée par le scénario du match. Un début de saison royal pour Jocelyn Gourvennec ! 

La rédaction AG




Laisser un commentaire