Rivaux historiques, Marseille et Bordeaux s’affrontent ce dimanche (21h). Cette saison pourtant, ce choc ne concerne ni le podium, ni l’Europe, ni même la première partie de tableau… En difficulté, Phocéens et Girondins n’ont qu’un seul objectif en tête : le maintien !

OM-FCGB : Le passé

Le chiffre

: Cela fait désormais 8 ans que Bordeaux n’est pas venu s’imposer au Vélodrome. Ce succès, mémorable, date de mai 2008. Un coup franc somptueux de Wendel et une inoubliable lucarne de Ducasse avaient permis au FCGB de gagner (1-2). Depuis, les Girondins sont souvent en difficulté à Marseille, alternant nul et défaite, une année sur 2… Au total, Bordeaux n’a gagné que 5 fois au Vélodrome, otbenu 18 nuls et s’est incliné 29 fois.

La saison dernière

3-1 : Malgré l’ouverture du score de Thomas Touré, Bordeaux avait subi la loi de l’OM la saison dernière. L’égalisation rapide de Lemina, et deux buts tardifs de Gignac et Batshuayi ont eu raison de Girondins, logiquement battus, malgré une première heure de jeu très correcte…

Joueur AG du match : Cédric Carrasso

OM-FCGB : Les forces en présence

A l’instar des Girondins, il était difficilement imaginable de voir Marseille lutter pour son maintien à 6 journées de la fin. Pourtant au vue de la saison, c’est presque logique. Surtout quand on se réfère au parcours à domicile de l’OM : une véritable catastrophe ! C’est bien simple, les joueurs de Michel n’ont plus gagné au Vélodrome, en championnat, depuis le 13 septembre. Depuis, les Phocéens ont enchaîné 14 rencontres sans prendre les 3 points… Beaucoup de nuls concédés et quelques défaites, dont la dernière en date, peut-être la plus traumatisante, face à Rennes (2-5). Fébriles, inefficaces, les Marseillais n’arrivent à rien ou presque dans leur antre… Logiquement, les supporters sont en train d’exprimer leur ras de bol, inutile de dire que si cette série se poursuit dimanche, cela pourrait être très, très chaud ! A l’extérieur, l’OM a souvent assuré l’essentiel, mais là encore, la dernière rencontre en date, à Bastia (2-1), est venu tout gâcher. Avec 6 points d’avance sur la zone de relégation, les coéquipiers de Steve Mandanda ne sont pas encore sauvés, mais un succès face à Bordeaux pourraient peut-être valider ce (tout) petit objectif. Privé de Lassana Diarra ou Romain Alessandrini, l’OM garde des joueurs capables de faire la différence. C’est notamment le cas de Batshuayi, beaucoup critiqué, mais qui a quand même marqué 14 fois…

Surprise et soulagement ! En s’imposant à Monaco (1-2), les Girondins ont fait un grand pas vers le maintien… Pourtant au vue du classement, des dernières prestations à l’extérieur (défaite 4-1 à Reims, 4-0 à Toulouse), ce n’était pas couru d’avance. Solidaires et bien organisés, les joueurs d’Ulrich Ramé ont été cherchés 3 points capitaux. Sans être géniaux, ils ont réussi une performance qui tranche avec la forme qu’ils avaient… En effet, avant ce succès, Bordeaux était en grande difficulté, avec un calendrier compliqué à venir. L’arrivée du nouveau staff n’a pas tout réglé, nous l’avons vu devant Bastia (1-1), mais ce vent de fraîcheur a malgré tout porté quelques fruits. De quoi espérer s’imposer au Vélodrome ? Quand on voit la dynamique actuelle de l’OM, ce n’est pas impossible, mais cette saison, Bordeaux a la très fâcheuse tendance de perdre, là où tout le monde gagne ou presque… Avec une défense un peu plus imperméable ces derniers temps et le retour de Mathieu Debuchy, les Girondins ont quelques arguments. Offensivement, le coach a le choix des armes et a d’ailleurs décidé de ne pas appeler Cheick Diabaté… A Rolan, Touré, Crivelli, ou même Kiese Thelin de jouer !

OM-FCGB : Les pronos de la Rédac’AG

Kévin : 1-3, buts de Rolan, Ounas et Vada.

Jeff : 1-3, buts de Rolan, Plasil et Ounas.

Clem : 1-1, but de Rolan.

Jean-Mat : 1-1, but de Rolan.

Stefan : 1-1, but de Touré.

Nils : 2-1, but de Vada.

Valso : 2-0.

Ando : 3-0.

OM-FCGB : Vos pronos

Pour une majorité d’entre vous (27), Bordeaux s’imposera au Vélodrome. Vous êtes cependant 13 à prédire un résultat nul et 3 à imaginer une défaite girondine.



Laisser un commentaire