Joie Diego ROLAN - 23.05.2015 - Bordeaux / Montpellier - 38e journee Ligue 1 Photo : Nolwenn Le Gouic / Icon Sport

FC Girondins de Bordeaux 2–1 Montpellier HSC (38ème journée de Ligue 1) – Affluence : 40 275 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Sertic, Sané (c), Pallois – Chantôme, Plasil, Saivet (Planus 80′), Khazri (Maurice-Belay 60′) – Rolan, Kiese Thelin (Crivelli 70′).

Buteur(s) : D. Rolan (9′) (39′) / Bakar (63′).

Avertissement(s) pour Bordeaux : néant.

Clap de fin ce soir pour les Girondins qui disputent leur trente-huitième et dernier match de la saison 2014/2015 ! Au moment d’aborder cette rencontre face à Montpellier, l’enjeu sportif est secondaire pour les hommes de Willy Sagnol, d’ores et déjà assurés de terminer à la 6ème place de Ligue 1. Une place qui sera qualificative pour l’Europe, si et seulement si, le PSG bat Auxerre en finale de Coupe de France. Mais l’attention est ailleurs ce soir ; les Marine & Blanc font leur entrée dans le Nouveau Stade ! Une enceinte ultra-moderne dans laquelle tout le monde doit prendre ses marques. Quoi de mieux qu’une victoire pour entrer convenablement dans cette nouvelle ère sur les bords de la Garonne ? C’est là l’enjeu de ce match ; après avoir dit majestueusement Adieu à notre bien aimé Parc Lescure, il faut commencer sur une bonne note dans notre nouveau « chez-nous ». Pour cela, les Bordelais pourront évidemment compter sur leurs supporters, au nombre record de 42000 et en particulier sur leurs Ultras, qui font eux aussi ce soir leur pendaison de crémaillère !  La fête est belle dans les gradins, de nombreuses figures emblématiques du club au scapulaire sont là : place au spectacle !

Du spectacle ? Accueillons donc le maître d’orchestre Zinédine Zidane, invité prestigieux venu inaugurer le Nouveau Stade Bordeaux de sa patte légendaire en donnant le premier coup d’envoi de l’Histoire du stade ! Le lever de rideau est réussi, le match démarre sur un rythme plaisant. Les Bordelais, vêtus de leur nouveau maillot « Home » dont le design rend hommage au Nouveau Stade, jouent libérés et cherchent à se porter vers l’avant. Une initiative qui sera rapidement récompensée par un but de Rolan, sur une douceur de passe signée Plasil ! (9′) L’uruguayen, habitué à scorer à Chaban-Delmas, s’intègre on ne peut mieux dans son nouveau jardin et profite de l’occasion pour rentrer un peu plus dans l’Histoire des Girondins ; il demeurera le dernier buteur à Lescure et le premier buteur au Nouveau Stade ! Rien que ça… Ce but donne un surplus de confiance aux Marine & Blanc qui sont tout près du break, toujours par l’intermédiaire de Rolan, mais la frappe du n°9 est repoussée par Ligali (12′). Kiese Thelin s’essaie quant à lui de la tête mais ne trouve pas le cadre (15′) tandis que Khazri trouve le portier héraultais sur sa route par deux fois (20′-25′). Bordeaux domine, Bordeaux joue bien. Et Bordeaux va doubler la mise par l’inévitable Diego Rolan (39′) qui, non content d’être le premier buteur du Nouveau Stade et le dernier buteur de Lescure, devient aussi le premier double buteur de l’Histoire du Nouveau Stade, en plus d’être le dernier double buteur de l’Histoire de Lescure… Prestigieux ! L’urugayen atteint ainsi la barre symbolique des quinze buts marqués cette saison en Ligue 1. Inspirés et dominateurs (11 tirs à 1), les Girondins regagnent les vestiaires sous l’ovation du public !

Possédant deux buts d’avance au retour des vestiaires, les hommes au Scapulaire peuvent  désormais se permettre de gérer et de jouer libérés pour cette ultime période de la saison. Conséquence ou hasard, le rythme du match s’en ressent, durant les quinze premières minutes du second acte, le tempo est beaucoup moins soutenu. Rolan fait frissonné le stade en manquant de peu le hat-trick sur un caviar de Sertic (58′) avant que Khazri, bien servi par Kiese Thelin, ne rate son duel face à Ligali (60′). Le tunisien aurait pu soigner sa sortie puisqu’il est remplacé dans la foulée par Maurice-Belay. Alors que les Bordelais maîtrisent les débats, les Héraultais vont réduire la marque par Bakar, tout juste entré en jeu, qui remporte son face-à-face avec Carrasso, pas vraiment satisfait de concéder ce but… (63′) Les hommes de Courbis sont récompensés de leur match correct dans l’ensemble. Bordeaux croit reprendre un avantage conséquent dans la foulée mais la tête de Kiese Thelin, idéalement servi par Mariano, est joliment repoussée par Ligali (68′). Tout comme l’avait fait Khazri, après cette grosse occasion, le suédois cède sa place à Crivelli, qui grappille de plus en plus de temps de jeu (71′). Sueur froide dans le stade sur l’action qui suit lorsque Berigaud, complètement seul, reprend le cuir de volée… sa tentative frôle le poteau de Carrasso, abandonné par sa défense (72′). Alors que l’on se dirige vers les dix dernières minutes de la saison, moment émotion au sein du Nouveau Stade lorsque l’éternel Marc Planus fait son entrée à la place de Saivet (80′). Le n°27 des Girondins effectue sa 300ème apparition en Ligue 1, toutes disputées sous les couleurs bordelaises ! Bousculés par la pression des héraultais, les Bordelais s’efforcent de tenir la balle et de conserver leur avantage au score. Sertic passe tout près d’inscrire son but mais Ligali s’interpose encore (86′). Bordeaux tient sa dix-septième victoire de la saison en Ligue 1 lorsque nous entrons dans le traditionnel temps additionnel. Rolan en profite pour faire vibrer une nouvelle fois le stade mais son tir ne trouve pas le cadre (91′). On en restera là pour ce match : Bordeaux réussit sa première et s’impose 2 buts à 1 !

Intégration réussie pour les Girondins qui finissent cet exercice 2014/2015 sur une bonne note ! Nous avons enterré Lescure de la plus belle des manières et l’Histoire semble plus que prometteuse dans notre Nouveau Stade, qui n’a pour l’heure connu que le succès !
Nous aurons vibré, râlé, crié, chanté, parfois même pleuré… Nous bouclons une nouvelle saison avec nos Gigis adorés, qui fut riche en émotions ! S’il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions et faire le bilan de cette saison, nous pouvons d’ores et déjà affirmer que cette dernière fut rythmée et enthousiasmante. Bordeaux termine au 6ème rang de Ligue 1 (voir ICI) et pourrait être européen en cas de succès parisien face à Auxerre en Coupe de France.

MERCI ! Aux joueurs, au staff, au club, à vous supporters… Ce fut parfois difficile de trouver les mots, parfois difficile de contenir notre joie mais ce fut globalement un réel plaisir de rédiger pour vous tous ces résumés tout au long de la saison, et nous espérons qu’il en est de même pour vous ! Au plaisir de vous informer tout au long de l’été des dernières actualités du club au Scapulaire, merci à vous fidèles lecteurs de nous avoir accompagné dans cette énième saison de passion saisissante. ALLEZ BORDEAUX !



Laisser un commentaire