Pierre MENES

Interviewé dans les colonnes du quotidien régional Sud Ouest, le chroniqueur du Canal Football Club, Pierre Ménès répond aux questions concernant les Girondins de Bordeaux avec une objectivité tout à lui.

Adepte, parfois à l’extrême, du franc-parler que cela soit sur son blog ou lors des différentes émissions auxquelles il a déjà participé, l’ex-journaliste du quotidien L’Équipe avoue s’ennuyer ferme depuis maintenant deux ans devant les matchs des Girondins. Dénonçant la « résignation bourgeoise » dans laquelle le club serait enfermé ainsi que le manque flagrant d’ambition du club, il qualifie l’ambiance du Haillan de très cool, voire trop cool, comparé à celle de club comme l’OM.

Concernant la gestion du club, Pierre Ménès dénonce notamment le départ d’Anthony Modeste qui aurait été poussé selon lui vers la sortie par les dirigeants, le recrutement d’illustres inconnus ou le non-remplacement de Jaroslav Plasil, le capitaine de l’équipe, qui serait « un aveu de non-ambition absolue ». Le journaliste enchaine avec la polémique qui l’a opposé à Jean-Louis Triaud au sujet de la pétition circulant sur internet, qualifiant cette fois-ci le discours des dirigeants d’accablant et le club de cocotier insecouable suite à la tentative d’intervention de Christophe Dugarry au cours de l’hiver 2011.

Il conclut l’entretien en dédouanant quelque peu l’entraineur Francis Gillot, reprochant au club de ne pas être malin dans son recrutement et de ne tenter aucun coup lors des différents mercatos comme notamment le club de Lorient, qu’il prend en exemple, a pu le faire lors des dernières années.

Chacun jugera donc en son âme et conscience les propos de Pierre Ménès mais on ne pourra certainement pas lui reprocher d’alimenter le débat sur l’avenir du club et le niveau de jeu de l’équipe dont il est l’un des participants les plus actifs depuis un certain temps maintenant.

Voici un extrait des propos du journaliste de Canal + :

Que pensez-vous du début de saison des Girondins ?
Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Je me suis énormément ennuyé depuis plus d’un an, ça fait même presque deux ans que je m’ennuie profondément avec cette équipe.

Qui est le plus fautif entre les dirigeants et l’entraîneur, qui fait avec les moyens dont il dispose ?
Je me souviens que Sochaux avec Gillot, ça jouait au ballon… Après, ce n’est pas la faute de Gillot s’il a si peu de moyens. En revanche, c’est la sienne si Modeste n’est pas resté. Vu le contexte girondin, ça c’est une faute.

La faute des dirigeants, c’est surtout de dire aux journalistes : « vous n’y connaissez rien », de dire aux supporters : « mêlez vous de vos affaires, nous on sait. » C’est accablant. C’est un discours qui ne peut pas tenir sur la durée.

Il y a deux ans, sur SudOuest.fr puis sur L’Equipe, Christophe Dugarry avait tenté de secouer le cocotier…
Regardez le résultat, rien n’a changé. Je pense que malheureusement, dans ce club, le cocotier est insecouable.

Pour lire l’intégralité de l’interview, cliquez ICI.

Source : SudOuest.fr



Laisser un commentaire

  • Frank3319

    Moi je pense surtout ke les investisseur vende pour récupérer du pognons et il vont pas tarder à partir vous Verez

  • mais arreter de donner la parole cet abruti qui ne connais rien au football,n arrêter de lui faire de la pub, c'est trop nul de voir ce mec s'exprimer sur le sujet en dénigrant les joueurs et les dirigeants sans le moindre respect
    Tant que des gens donneront de l'importance a ce mec il continueras a faire et a dire des conneries

  • mensan

    j'aime pas trop pierre mènés mais la on et oblige de dire il a le coup d' œil et dit la vérité et ci gillot a pas beaucoup de moyen il a une part de responsabilité dans c est choix il et pas tout blanc non plus a bordeaux les chèvres sont mené par des chèvres et le résultat et la même pas de respect pour leurs supporter qui leurs laisse quand même de quoi a manger lol