Angel DI MARIA

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Paris SG-Bordeaux (2-2).

Le joueur AG du match :

Wahbi KHAZRI (8/10) : S’il a débuté la saison sur la pointe des pieds, Wahbi Khazri est clairement revenu à son véritable niveau depuis ! Formidable de volonté et de détermination, le Tunisien a été le meilleur bordelais du soir pour la rédaction. Passeur décisif sur un corner subtilement dévié par Saivet (31′), il va permettre à Bordeaux de rentrer avec un point en allant piquer un ballon dans les pieds de Trapp (79′) pour tranquillement scorer dans le but vide ! Techniquement au dessus du lot (23′ 61′), il est le Girondin qui a touché le plus de fois le ballon (48). Sa soirée aurait même pu être parfaite s’il avait pu pousser le centre de Crivelli au fond en début de rencontre (11′). Difficile de lui en vouloir, tellement il a apporté, sur coups de pieds arrêtés comme dans le jeu. Diego Contento (86′) l’a remplacé en toute fin de match pour tenir le score.

L’équipe :

Cédric CARRASSO (4/10) : Cédric Carrasso peut dire merci … à Kévin Trapp. En commettant deux boulettes, le portier allemand éclipse un peu l’énorme erreur de notre gardien sur l’ouverture du score. En loupant son intervention de la poitrine (?!), il offre sur un plateau l’ouverture du score de Cavani (27′). Une cadeau assez incompréhensible qui gâche évidemment sa prestation. S’il est statique sur le coup franc victorieux de l’Uruguayen (34′), il aura réalisé des parades déterminantes, tout d’abord devant Di Maria (41′) puis en claquant magnifiquement la frappe de Lavezzi (83′). Le poste de gardien étant cruel, on lui parlera évidemment plus du but qu’il a pris que de ceux qu’il a évité, mais nul doute qu’il saura se faire pardonner !

Frédéric GUILBERT (5/10) : En difficulté la plupart du temps, Frédéric Guilbert n’aura rien lâché ce soir ! Face à des clients comme Lucas, notre jeune latéral a eu du mal à tenir son couloir, laissant parfois trop de liberté au Brésilien, surtout en première période, mais au final sa prestation est loin d’être ridicule. Au fur et à mesure de la rencontre, il a pris confiance et a su assurer l’essentiel. Avec 42 ballons touchés il a été le deuxième joueur girondin le plus sollicité, même si son apport offensif a été limité, hormis une frappe contrée (54′).

PABLO (7/10) : Il y a plus simple comme baptême du feu que de débuter au Parc des Princes, et pourtant notre recrue s’en est parfaitement tiré ! Sobre, efficace, intelligent, le Brésilien a réussi ses débuts sous le maillot au Scapulaire ! Pablo aura réalisé plusieurs interventions de haut niveau (40′ 51′) et ne se sera jamais affolé même en fin de rencontre lorsque Bordeaux était réduit à 10. Il passera également proche d’inscrire son premier but à la suite de la tête de Crivelli (69′). S’il est évidemment trop tôt pour le juger, notre numéro 4 peut s’avérer être un parfait complément de Nicolas Pallois, s’il confirme.

Nicolas PALLOIS (7/10) : Encore et toujours ou presque, Nicolas Pallois a été très bon sur la pelouse du Parc. Solide, rapide, il a régné en maître dans les duels, que ce soit au sol ou dans les airs, récupérant au total 17 ballons. Décisif à plusieurs reprises (2′ 38′ 54′), notre divin chauve a souvent écœuré les attaquants parisiens. Néanmoins, on oubliera pas sa tentative de dribbler toute l’équipe parisienne… qui s’est soldé par une occasion heureusement loupée par Di Maria (41′), ni ses relances trop approximatives (55 % de passes réussies seulement).

Maxime POUNDJÉ (5/10) : La saison passée, Maxime Poundjé avait pris l’eau à Paris… là il ne s’est pas noyé malgré les difficultés ! Notre latéral gauche est incontestablement en progrès depuis quelques temps. Il reste encore parfois trop laxiste au marquage et peine à apporter le danger malgré les possibilités (5 centres tentés), mais malgré tout sa partie est très correcte et ses carences nettement moins visibles. On retiendra notamment son sauvetage devant Di Maria en fin de première période (38′). Encourageant pour la suite !

Abdou TRAORÉ (3/10) : Bien avant le rouge de Saivet (77′), on avait souvent l’impression que Bordeaux jouait à 10, tant Abdou Traoré n’aura servi à rien lors de cette rencontre ! 3 ballons récupérés en 45 minutes et un impact on ne peut plus limité. Mangé durant toute la première période, il ne se sera signalé que par un corner ridiculement concédé (17′). Milan GAJIC (5/10) a remplacé Traoré dès la reprise. Positionné dans le couloir droit, notre jeune Serbe n’a pas ménagé ses efforts, mais n’a pas toujours été juste dans ses choix.

Henri SAIVET (6/10) : Capitaine du soir, Henri Saivet s’est de nouveau montré à la hauteur du brassard… malgré son expulsion. Volontaire et intelligent dans ses transmissions, le Sénégalais a souvent été la première rampe de lancement des attaques girondines. En déviant parfaitement le corner de Khazri, il s’offre son second but de la saison (31′). Présent à la récupération (13 ballons gagnés), notre numéro 10 a en revanche commis quelques fautes malheureuses, surtout celle qui amène le coup franc de Cavani (34′), et se fera expulsé (77′) sur sa dernière …

André POKO (4/10) : Copié, collé ! Tout ce qu’on pense d’André Poko depuis le début de la saison a été visible ce soir. Fougueux, le Gabonais n’a encore pas compté les kilomètres parcourus ce soir, ce qui lui aura permis de gratter quelques ballons (12) et de faire respirer son équipe à plusieurs reprises. Malheureusement, comme toujours ses lacunes techniques nous ont sauté aux yeux, comme sur ce centre totalement balancé (14′). Positionné à droite en première période, il est ensuite revenu dans le coeur du jeu, sans beaucoup plus de réussite, si ce n’est celle de faire énormément de fautes (5 commises) et de récolter un jaune (71′).

Nicolas MAURICE-BELAY (5/10) : Du bon et du moins bon ce soir pour NMB ! Notre gaucher a fait parler sa technique (11′ 20′) et embêté la défense parisienne par ses courses et sa conduite de balle, mais a souvent eu du mal à finir ses actions, comme lorsqu’il tergiverse au lieu de tenter sa chance (59′). Intéressant donc, mais il nous laisse un peu sur notre faim et on le préfère (presque) en joker de luxe. Averti après le coup de sifflet final pour une altercation avec Cavani.

Enzo CRIVELLI (6/10) Préféré à Kiese Thelin, Enzo Crivelli a de nouveau répondu présent ! Notre jeune attaquant ne s’est pas caché et a posé de nombreux problèmes à la charnière parisienne par sa faculté à jouer et dévier dos au but. Proche d’une passe décisive pour Khazri (11′), il aurait également pu égaliser de la tête sans une belle intervention de Trapp (69′), sur un coup franc qu’il a lui même obtenu. Après une tentative désespérée (et désespérante) de 40 mètres (73′), il a cédé sa place à Jussiê (76′) qui n’aura pas eu le temps de se mettre en évidence, ne touchant que 4 balllons.

Au courage et avec l’aide de Trapp, Bordeaux obtient donc un point précieux, mérité et presque inespéré à Paris (2-2) ! Magnifiques de détermination, à l’image de la nouvelle charnière Pablo-Pallois, les Girondins ont également pu compter sur tout le talent et la malice de Wahbi Khazri pour chercher ce point au Parc et ainsi préservé leur record de 14 victoires de rang en Ligue 1, stoppant donc la série parisienne à 13 ! Bordeaux dernière équipe à avoir fait tomber ce PSG semble enfin avoir compris que pour faire un résultat face à ce « géant » il faut ne pas avoir peur de jouer et se battre sur tous les ballons. Des ingrédients qu’il faudra mettre également jeudi prochain lors de la réception de Liverpool en Ligue Europa. Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire

  • Guilbert en difficultés, vous êtes sûrs de cela?.. Il a eu du travail mais de là à dire qu'il a été en difficulté..