L’entraîneur de Bordeaux Francis Gillot a souligné la performance de Ludovic Obraniak, auteur d’un doublé sur le terrain de son ancien club, Lille  «On aurait dû le prendre avant !», a lancé le technicien des Girondins.

Crédit Photo : Presse-Sports

«Francis Gillot, vous aviez déjà vécu un tel scénario ?
Non. Ça fait du bien. C’est contre une bonne équipe. Je ne pense pas que beaucoup d’équipes aient réussi à marquer cinq buts ici. Même si on a montré une certaine fébrilité en se faisant remonter, on a quand même montré beaucoup de très bonnes choses.

Ludovic Obraniak a marqué contre son ancien club…

C’est souvent comme ça. Surtout avec les polémiques qu’il y a eues avant le match. Je suis content pour lui évidemment. Il avait déjà marqué la dernière fois (un coup franc contre Toulouse), là il remarque. Ça fait déjà trois buts. On aurait du le prendre avant !

Dans quel état est-on dans le vestiaire après un match comme celui-là ?
On n’était pas euphorique parce qu’on était encore sous le coup d’avoir pris les trois buts et de se faire égaliser. Je n’ai pas senti d’euphorie. C’est demain qu’on va réaliser ce qu’on a fait. Je ne sais même pas si tout le monde a vu le cinquième but… C’est vrai, c’était calme, avec la satisfaction du devoir accompli. On avait dit que le système à cinq était un système défensif. Il n’y a pas de vérité dans le football, on peut jouer à cinq derrière et marquer cinq buts. Il faut être prudent sur ce qu’on dit.»

 

Source : afp

Crédit Photo Accueil : Presse Sports



Publier un nouveau commentaire