Francis Gillot : « Nous n’avons pas su mettre le deuxième but qui nous aurait mis à l’abri. Nous n’avons pas eu beaucoup d’occasions de le faire non plus. Quand on mène 1 à 0, il faut s’avoir se mettre à l’abri, nous n’avons pas su le faire ce soir. Il y a peut être un manque d’envie et un manque d’expérience dans ces moments-là. J’ai trouvé que deux ou trois joueurs n’étaient pas à leur niveau. Ludovic Obraniak nous a manqué même si Grégory Sertic a fait son match. J’attendais mieux de mon équipe aujourd’hui. Pour aller chercher les équipes du haut de tableau, il faudra avoir moins de déchets techniques. Les joueurs ont manqué d’agressivité. C’est notre problème depuis le début de saison. C’est un tas de petites choses qui font que nous ne sommes, pour l’instant, pas une équipe capable de jouer les cinq premières places. Je ne vois pas beaucoup de motifs de satisfaction ce soir. Au niveau mental et footballistique, nous pouvons mieux faire.  »

 

Jaroslav Plasil : « Nous aurions dû faire la différence plus tôt. Nous avons eu des occasions. Nous prenons le but à la 92ème minute. C’est rageant. Comme souvent, nous n’arrivons pas à garder le ballon en fin de match. Yoan a frappé sur la barre. Nous avons eu quelques occasions qui auraient pu faire la différence. Quand on a l’ambition de jouer l’Europe, on ne peut pas se contenter d’un match nul à la maison. Ajaccio a eu un peu de chance à la fin de la partie mais ils ont eu le mérite de se battre jusqu’au bout. »

 

Cédric Carrasso :« C’est difficile, ce n’est pas la 1ère fois le sa saison que cela nous arrive. C’est dommage, nous avons fait un bon match. Nous avons su être patient. Quand nous avons marqué, nous avons été moins performants. Techniquement, nous ne faisons pas ce qu’il faut lors des 10 dernières minutes. Nous avons concédé des coups francs et des corners évitables. C’est dommage de prendre un but sur la dernière action. Nous ne pouvons pas comparer ce match avec Nice. Ce soir, la rencontre était fermée, mais notre 1ère mi-temps était correcte. Le scénario était idéal jusqu’à 10 minutes de la fin. Nous sommes capables de faire des bonnes choses pendant un moment et dès qu’il y a un peu d’enjeu, nous perdons un peu nos moyens. Nous avons mis quelque chose en place depuis quelques temps. Cela a bien fonctionné à Brest. Nous faisons le match qu’il faut aujourd’hui, mais il y a ensuite eu un problème de concentration sur le plan technique. Perdre 2 points à la dernière seconde est dommage. »

 

Olivier Pantanloni (entraîneur de l’AC Ajaccio) : « C’est toujours agréable de pouvoir prendre des points dans les dernières minutes. Ce soir, nous avons changé notre système de jeu pour contrarier la défense bordelaise. Nous nous sommes battus avec nos armes. Dans l’utilisation du ballon nous avions des possibilités de plus poser le jeu, mais nous ne l’avons pas fait. Nous souhaitions faire courir Bordeaux mais nous n’avons pas réussi. D’une manière générale, je n’ai pas le sentiment que nous avons été très inquiétés durant ce match. Ce nul nous permet de rester sur une bonne dynamique. Ce point arraché va nous encourager à nous battre pour obtenir ce que l’on souhaitait en début de saison : le maintien. »

Source : Girondins.com

 

Crédit photo accueil : yahoo sport/Getty Images

 



Publier un nouveau commentaire