Nicolas Maurice-Belay : « Nous avons de gros problèmes contre les équipes qui jouent le maintien. Nous n’arrivons pas à développer notre jeu contre ces équipes contrairement à ce que nous produisons contre les grosses cylindrées. Nous avons eu du mal à poser notre jeu. Le coach nous avait dit que Dijon serait très agressif  et plus fort physiquement dans les duels aériens. Nous n’avons malheureusement pas joué au sol, ce qui est notre force. Nous nous sommes vraiment fait bouger dans les duels aériens. Nous ne jouons ni l’Europe ni le maintien. Nous ne pouvons pas nous fixer plus d’objectifs car nous n’arrivons pas à enchaîner. Nous ne faisons pas vivre le ballon. Nous ne sommes pas assez conquérants. C’est tout cela qui nous fait défaut. Ce genre d’équipe vient généralement chercher le match nul. Le plus dur était de marquer. Ce qui les a obligé à se découvrir. Malheureusement, nous prenons encore une fois un but dans les arrêts de jeu. Nous ne devons pas terminer le match ainsi. Nous devons également arrêter de commencer à jouer après 45 minutes de jeu. »

 

Lamine Sané : « Nous avons un problème sur les fins de matches que nous n’arrivons pas à gérer. C’est d’autant plus décevant que c’est à domicile. Néanmoins, tant que mathématiquement c’est possible, l’Europe est toujours dans notre tête. »

 

Yoan Gouffran« C’est toujours la même chose. Toujours les mêmes buts. On fait le plus dur en marquant et on prend toujours des buts largement évitables. On attaque mal les matchs. On a pas le même état d’esprit. Faut changer quelque chose. On reste concentré durant la préparation mais il manque toujours ces 5 dernières minutes. Ces équipes contre qui on doit prendre 3 points et on y arrive pas. »

Source : Girondins.com – goal.com

Crédit photo accueil : dfco.fr

 

 



Publier un nouveau commentaire